Chansons pipi caca. Supplément

Bonjour. HEIN? Biloute!
(Me faites pas chier)

Je tenais à remercier l’ensemble des lecteurs de mon blog, qui ont conjugué leurs efforts pour ne lâcher absolument aucun comm’ suite à mon dernier article sur les chansons pipi-caca.

« J’assume l’entière responsabilité de cet échec, et j’en tire les conséquences, en me retirant définitivement du blog. »

Nan j’déconne. En fait j’assume entièrement le fait que je n’assume pas l’entière responsabilité de cet échec, donc je reste.

Edit 2013-04-13 : je suis une très mauvaise langue, j’ai eu plein de comm’. Malgré tout, je laisse le texte d’intro tel qu’il est car je le trouve rigolo et plein d’esprit. D’autre part, j’ai changé d’hébergeur de sons. Salutations à kiwi6. Les boutons « play » devraient mieux marcher maintenant.

J’ai plein d’amis dans la vraie vie. (la vraie vie concrète des échanges par mail, autre chose que ce blog), et ils ont bien voulu compléter mon répertoire.

Je suis allé rencontrer ces vrais amis de la vraie vie, par téléphone, ils m’ont chanté les airs que je ne connaissais pas, ce qui m’a permis de les interpréter à mon tour, et de m’enregistrer. Moi, quand je fais un dossier culturel, il est de qualité.

On commence par une variante du divin enfant:

Il est né le divin enfant
Trois poils au cul, la bite à son père
Il est né le divin enfant
Sonnez clochettes, la bite en avant!!

Le morceau qui suit, j’ai bien peur de le chanter encore plus faux que d’habitude. Le pote qui me l’a transmis m’a dit « c’est un peu à la Édith Piaf ». Je vous révélerai pas son nom, pour pas qu’on se foute trop de sa gueule, mais il mériterait quand même bien une petite mise à l’air virtuelle sur internet, avec cyber-bite au cirage. (Aaaaah, le mot « cyber », encore un petit trésor désuet du web 0.5. Voyez-vous, j’aime tellement me plonger dans l’histoire, redécouvrir des pans cachés de notre culture.)

[ Pan! ]

pan2

Allez vas-y Milor,
t’as pas les couilles en or,
tu les as en plastique,
super automatique,
t’appuies sur un bouton
ça fait du jus de citron
tu tires une ficelle
ça fait des étincelles!

« À la Édith Piaf ». N’importe quoi!

thvin0402200102

Mon article précédent comportait une chanson sur Napoléon, en voici une autre. Il semble que ce soit un personnage illustre du caca-pipisme, aux côtés de Jaques Chirac et de Toto. Le tout serait de savoir si cette chanson a été créée à l’époque de Napoléon, ou pas.

napoleon

Vous m’excuserez pour mon élocution de la bouche qui fourche un peu. J’avais pas envie de refaire l’enregistrement. Figurez-vous que là, ‘il est 2h30 du matin. J’avais cunnilingus à 1h18, et levrette à 2h07, je suis super en retard je vais encore me faire engueuler.

Napoléon Premier
Descend les escaliers
Demande à son guichet
Où sont les cabinets?

Le guichet lui répond
Espèce de cornichon
Quand on est caporal
On chie dans le canal!

Le canal est bouché
Il faut le déboucher
Avec un tire-bouchon
En forme de queue d’cochon!

C’est la reine d’Angleterre
Qu’a fait pipi par terre
En dansant la java
Sur un paquet d’tabac

Napoléon Premier
Voulut la ramasser
Son pantalon craqua
Et sa lune se montra!

Y’a une version où c’est pas le guichet, mais le plombier. Et c’est pas une queue de cochon, mais un saucisson. Mais comme déjà dit, c’est ça la beauté des chansons pipi-caca, c’est muable (contraire de immuable).

Un grand classique, que j’ai un peu honte d’avoir oublié:

Bali Balo dans son berceau
Bandait déjà comme un taureau
Et une putain lui dit « sa mère tu bandes déjà plus que ton père »
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali Balo dans le désert
se trimballait les couilles à l’air
Mais arrivait un nuage de grenouilles
Qui lui bouffa la peau des couilles
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali-balo dans son cercueil,
bandait encore comme un chevreuil,
Avec sa bite en arc-de-cercle
Il arriva à soulever l’couvercle
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Y’a plein d’autres couplets, mais vous les retrouverez facilement sur le grand internet.

Et en voici une dernière que ma copine a retrouvée y’a pas longtemps dans son cerveau:

Une vache qui pisse dans un tonneau
C’est rigolo, mais c’est salaud

Dernier petit truc: il y a une variante à la java du trou du cul du chat. Le piano peut appartenir à Gilbert Bécaud ou Brigitte Bardot, et il peut coincer la couille à Jeannot au lieu de sa bite.

Je vous laisse, faut vraiment que j’y aille. Comme disait le voisin du dessus des Bidochons dans « En habitation à loyer modéré »:

« Y’a Martine qui refroidit »

Non, je ne suis pas employé de la morgue.

Edit 2012-06-04 : Suite à la demande générale, et pour les pauvres qui ne voient pas les players wordpress dans leur gateur-navi, je vais fournir un lien pour télécharger les mp3. Désolé pour la pub intermédiaire dans ledit lien, que voulez-vous j’aime l’argent.

Edit 2013-04-13 : changement du lien, puisque changement d’hébergeur. Tous les mp3 sont récupérables ici (http:// kiwi6.com/users/Recher), y compris ceux de mon article de chanson pipi-caca précédent. Bonne écoute !

30 réponses à “Chansons pipi caca. Supplément

  1. Source des images.

    Monsieur Pan.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=jl8
    http:// elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.fr/2010/11/le-dieu-pan-darcadie-desir-et-musique.html

    Le nom de Dieu avec qui on peut faire le plus de jeux de mots vaseux. (Nom de Dieu !)

    Du vintage, du bien.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=jl7
    http:// topheavy.com/thnewnew/vintage/archives_2004/15082004/page_01.htm

    Napoleon.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=jl6
    http:// blogs. ancestry.com/circle/?p=2112

  2. À propos de : c’est tonton Chirac, à la guerre 14-18, etc. C’est une chanson qui date au moins de la guerre de 1870. Elle fut chantée par son grand-père à un ami à moi (quand il était tout petit). J’ai malheureusement quelques lacunes :

    C’est Bismark qui ………………on (pantalon ??)
    Qui chie dans son casque pour bourrer l’ canon.
    Le canon éclate, Bismark est foutu.
    Il ……………… dans le trou du cul.

    Le grand-père en question disait en fait : « trou du fût ».

    Ces importantes révélations ne manqueront pas, j’espère, de faire avancer le schmilblic dans la bonne direction (celle des chiottes ?).

    Cordialement,

    DF

  3. Petit ajout concernant « Au clair de la lune… »; j’ai toujours chanté :

    Ma grand-mère arrive
 avec des ciseaux
;
    Elle me coupe la bite au ras des boyaux.

    Mais il y a d’innombrables variantes.

  4. Correction (après réflexion) concernant Tonton Chirac; le premier vers semble plutôt être :

    As-tu vu Bismark — — — — on (il n’y a pas forcément de « qui »).

    Deux souvenirs en passant. Le premier date des années 1950, où je me souviens avoir entendu (et chanté) en cour de récréation :

    Bonbons, caramels,
    Esquimaux, chocolats,
    Sucez les mamelles
    de Lollobrigida.

    C’est un détournement de la chanson d’Annie Cordy « Bonbons, caramels », etc.), sortie en 1953 (paroles de Noël Roux, musique d’Edward Chekler et Marcel Dube).

    Le second est celui d’un jeu : celui qui le propose place son index dressé derrière son autre main (heureusement, sinon ce serait moins facile) et demande à un autre : « Ouvre la porte”.
    L’autre ouvre complaisamment en écartant la main comme une porte qui pivote, et découvrant l’index vertical.
    Le premier s’écrie alors : “Salaud ! Chuis tout nu !”

    Bonne journée.

    DF

  5. Hey, mais c’est un travail de recherche anthropologique fort utile que tu nous apporte là. Merci beaucoup !!

    Donc ça date de 1870 cette chanson. Excellent. Je savais bien que cette culture pipi-caca-prout puisait ses racines loin dans notre histoire.

    Pour le « salaud, chui tout nu », je connaissais, mais sous une autre variante. C’est les mêmes gestes, sauf que les paroles sont :
    « Ouvre la boîte », puis
    « La quequette de Mitterrand »

    (Toujours cette idée d’intégrer la politique dans le pipi-caca, afin de la rendre plus compréhensible.)

    A part ça, c’est bizarre « Dominique Fournier » comme pseudo. Tu devrais en changer et prendre quelque chose de plus classique : Kevin672, ou LegolasDu69 par exemple.

    Merci pour tout ce travail. Bonne journée et bon réveillon-indigestion-de-foie-gras !

  6. Merci pour cette information concernant le jeu. La variante était trop tardive pour que je la connusse (rime avec anusse). Quant à mon pseudo étrange, il vient du fait que j’ai une sainte horreur des pseudos, comme des déguisements d’ailleurs. Mon psy m’a dit que c’était irrécupérable (il s’est d’ailleurs suicidé depuis).

    À part ça, j’ai creusé un peu le sujet Bismarck hier, et voici ce que j’ai trouvé (c’est brut de décoffrage d’une de mes fiches) :

    Type : As-tu vu Bismarck ?

    I : Versions citant Bismarck

    Version A

    Date : avant 1963.
    Source : Émile Vuarnet (1867-1963) et Georges Charrière, Chansons savoyardes, rééd. 1997, p. 359.

    Cité en passant comme un air de clairon traditionnel :

    As-tu vu Bismarck à la porte de Châtillon
    Qui battait sa femme à grands coups de bâton ?

    Version B

    Date : 1980.
    Source : orale.

    As-tu-vu Bismarck ————on
    Qui chie dans son casque pour bourrer l’canon.
    Le canon éclate, Bismarck est foutu.
    —————— dans le trou du cul.

    Version C

    Date : 15/09/2003.
    Source : http://www.bon-a-tirer.com [revue littéraire en ligne].

    Un jour, Tante Jeanne me chantonna à l’oreille en scandant du pied :

    As-tu vu Bismarck,
    Sur le pont, sur le pont,
    Qui jouait aux cartes
    Avec son cochon?

    Cette petite chanson satirique, Jeanne la tenait de sa maman et ne l’avait plus entendue depuis soixante-dix ans. Elle venait de s’en ressouvenir, en ma présence.

    Version D

    Date : 2007.
    Source : http://fr.answers.yahoo.com.

    Cité comme chanson d’enfance (il manque le dernier vers) :

    As-tu vu Bismarck à la guerre de saint Malo,
    Qui chiait dans son casque pour bourrer le canon ?
    Le canon éclate, Bismark est foutu !
    ——————————

  7. Version E

    Date : 12/11/2008.
    Source : http://www.rue89.com [site consacré au département de l’Yonne].

    As-tu vu Bismarck sur son gros canon ?

    Le canon éclate, Bismarck est foutu

    Le curé le prend par la peau du cul
    
Le fout dans les chiottes et chie par-dessus.

    Commentaire de l’internaute : “cette chanson a été un tube pendant plus de 70 ans : il y a eu la version As-tu vu Guillaume, puis la version As-tu vu Hitler”.

    Version F

    Date : 04/07/2010.
    Source : http://www.39-45.org [site consacré aux souvenirs relatifs à la guerre de 39-45].

    Pour mon grand père (né à Paris pendant le siège en 70), c’était :

    As tu vu Bismarck, à la porte de Charenton,
    Qui fumait sa pipe devant un canon?
    Le canon éclate, Bismarck est foutu.
    Gambetta l’attrape par la peau du cul.

    II : Versions détournées (autres personnages)

    Version G

    Date : 17/01/2007.
    Source : http://www.forum-auto.com.
    Remarque : chanson chantée par les enfants vers 1991.

    Version H

    Date : 03/09/2009.
    Source : http://www.clubpoker.net.

  8. Version I

    Date : 30/12/2010.
    Source : http://www.cc-parthenay.fr. [site du collège de Parthenay, page rédigée par les élèves].

    Versions quasiment identiques; les variantes sont signalées en note.

    C’est Tonton Chirac à la guerre 14-18 
Qui chie dans son casque pour boucher l’canon. 
Le canon explose, Chirac est foutu. 
Mitterrand arrive, le prend par la peau du cul,
    Le fout (1) dans les chiottes, (2) lui chie par-dessus.

    (1) I : met.
    (2) G: et lui chie…; H : et chie…

    Version J

    Date : 21/09/2002.
    Source : http://www.webzinemaker.com. [recueil de chansons].

    C’est tonton Le Pen à la guerre de 68
    Qui chie dans son casque pour boucher canon.
    Le canon explose, Le Pen est foutu !
    Mais Chirac arrive, le prend par la peau du cul
    Le fout dans les chiottes et chie par dessus !

    Bonne année à toi. Moi, je vais réveillonner en chantant quelques chansons paillardes choisies avec soin (et chantables à quatre voix).

    DF

  9. Et j’ajouterai que cette boîte à commentaires est a) peu polie; b) peu perspicace; c) peu performante.

  10. Encore merci pour ce complément de recherche documentaire sur la culture de l’humain.

    Pour la boîte à commentaire : oui, elle est un peu pouillave et minimaliste. C’est pas de ma faute, c’est la faute à WordPress. Mais bon, on fait avec. Si j’avais le courage, je me ferais ma propre plate-forme de blog. Mais j’ai tellement de chose à faire.

    Respirer par exemple. C’est fou le temps que ça prend.

  11. YO mec,

    ton site est super, vraiment, une perle.
    Petit bug, qui m’attriste énormément : on ne peut écouter tes fichiers audios, il faut absolument que tu répares cela, du moins c’est mon ordi qui semble capricieux.
    En tout cas, j’ai bien ri.

  12. Merci pour ces compliments.
    Le player de wordpress fonctionne pas partout. Chez moi ça marche avec Firefox, mais pas Safari (j’ai un Mac)

    Mais y’a une solution. Tu peux télécharger les mp3 depuis là où c’est stocké.
    Tu vas ici :
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=mdm0
    http:// kiwi6.com/users/Recher

    Et comme ça, ce sera dedans ton ordinateur. Youpi !!!

  13. Personnellement, j’ai deux chansons qui me sont remontées de ma petite enfance. La première est sur l’air de « Comment te dire adieu » :

    Quand je bois Contrex
    Ma bite se dresse,
    Quand je bois Evian,
    Elle redescend
    Quand je bois les deux
    Elle reste au milieu…

    La deuxième est une variante de « Mohamed Couscous » :

    Je m’appelle Mustapha
    Et j’habite au Sahara
    Je fais du tam-tam
    Sur le cul de ma bonne femme
    Elle me dit « gros salaud »
    Je sors mon couteau
    Elle me dit « assassin »
    Je lui coupe les deux seins

    L’enfance est un monde si merveilleux, ou malgré les apparences, la haine a si peu de place ! Soyons bénis !

  14. Euh! j arrive après la bataille!! Ma version de….as-tu vu

    As-tu vu Bismarck
    A la porte de Charenton
    Qui battait sa femme
    A grands coups de Bâton

    Ma grand-mère me la chantait, dans sa cuisine, autour de la table, vêtue de sa blouse noire en satinette, chaussée de ses charentaises de l’espace, brandissant une louche au dessus de sa tête, avec une affreuse voix de fausset

    c’est sa mère qui lui avait appris ce refrain…sa mère qui vivait rue de Charonne pendant le siège de paris et la Commune….et elle avait 19 ans.

  15. Bonjour,

    Ton site est bien marrant, et cette culture-là mérite d’être sauvée de l’oubli autant qu’une autre.

    Tout ce que j’ai comme contribution, c’est cette chanson militaire (oui, c’est pas exactement le sujet, mais bon).

    Rabats ta ch’mise, Pinot, ça y est,
    J’ai vu ton cul, j’sais comme il est,
    Il est poilu comme un sapeur,
    Ah nom de Dieu qu’i’ m’a fait peur !

    C’est sûrement plaqué sur un air de clairon, et ça date sans doute de la guerre de 70. Si je savais comment faire, j’y joindrais bien un fichier son pour l’air…

    Les chansons de gamins m’ont bien fait marrer, surtout celles dont je me souvenais (des années 50-60).

    Amicalement,

    Claude.

  16. Pour revenir à Bismarck, une version de Belgique:
    As-tu vu Bismarck, sur le pont de Châtillon
    Qui fumait sa pipe au fût du canon
    Le canon éclate, Bismarck est foutu
    Guillaume le rattrappe par la peau du cul.

  17. Merci mes amis. Ça commence à s’étoffer sérieusement. C’est du bon.

    @Claude : tu peux pas joindre un fichier son en commentaire, mais tu peux le droper sur n’importe quel site de stockage (genre megaupload, mais pas megaupload lui-même car on sait ce qu’il est devenu). Et après tu mets le lien en ici, en commentaire.

    C’est peut-être un peu tard pour te signaler ça. Tant pis.

    En attendant, voici d’autres chansons vite fait avant que je les oublie.

    Il n’est ni rond ni carré ni pointu, il est ovaaaaale, il est ovaaaale.
    Il n’est ni rond ni carré ni pointu, il est ovaaaaale, le trou de mon cul.

    Joli mois de mai quand reviendras-tu ? M’apporter des feuilles, m’apporter des feuilles.
    Joli mois de mai quand reviendras-tu ? M’apporter des feuilles, pour me torcher le cul.

    Dans la jungle qui pue qui schlingue …

    À bientôt !

  18. Bonjour, je n’arrive pas à trouver la totalité des paroles de Milord avec ses couilles en or !! Avez-vous un lien à me donner s’il vous plaît?
    Merci beaucoup !!

  19. Ah non désolé. C’est un ami roux qui m’a donné la version que je connais actuellement, et je n’en ai pas d’autres sous le coude (d’ami roux, et de version).

    Je vous conseillerais bien de taper les paroles dans un moteur de recherche quelconque, mais je suppose que vous avez déjà essayé cela.

    Bon courage, et bon mangeage de macarons Laduré. (il paraît qu’ils sont bons).

  20. Bonjour !
    Ma grand-mère, née en 1906 à Bruxelles, me chantait ceci :

    « As-tu vu Guillaume, à cheval sur un cochon ?
    Il fumait la pipe au son du canon
    Le canon éclate, Guillaume II est foutu
    Poincaré l’attrappe par la peau du cul »

  21. Pour ma part, mon grand-père (breton) me chantait cette version :

    As-tu vu Bismarck, à la guerre de 70,
    Qui fumait sa pipe, au bout d’un canon ?
    Le canon qui pète, Bismarck rouspète,
    Le canon pété, Bismarck est crevé.

    Zharradan

  22. Ce Bismarck a décidément inspiré beaucoup de paroliers populaires !
    Encore merci à tous le monde pour ces recherches, dans des mémoires qui s’étendent sur plusieurs générations.

    Il faut vraiment que je refasse un article recompilant les nouvelles chansons ajoutées.

    En attendant, les écoutages de fichiers sons devraient mieux marcher. J’ai corrigé le problème. (jusqu’au prochain problème).

    À bientôt tout le monde ! J’espère !

  23. Trop géniale tout c’est souvenirs!

    Pour milor moi je me souvient de sa

    Aller vas y medor, ta pas le couilles en n’or elle sont toute en plastique super automatique. Appuie sur le bouton sa fra de explosions et tire sur le ficelle sa fra des étincelles. Que vois je a l’horizon le cul de Robinson, que vois je sous les pierres le cul de roberspierre, que vois je dans la neige le cul de blanche neige, que vois je dans le ciel le cul du père Noël…. Ha ha c’était rigolo!!

    Sinon a je me souviens aussi

    Haaaaa la salope vas laver ton cul mal propre car il est pas propre tireli car il est pas propre tirela……

    Super ton blog ;-)

  24. As-tu vu Guillaume?
    A quattre pattes sur son cochon ?
    Qui fumait la pipe, au son du canon ?
    Un obus éclate, Guillaume est foutu.
    Un français l’ramasse, par la peau du cul.
    Ma grand mère me l’a chanté, il y a tellement de versions !

  25. As-tu vu Bismarck (e)
    à la porte du charcutier
    pendu par les pattes
    qui saignait du nez

    Né en 1946, j’ai été élevé par grand-mère (née en 1970) et arrière grand-mère (née évidemment antérieurement).
    Elles m’ont laissé le refrain et la mélodie qui correspond à ce que nous savons).

    Etant trop jeune pour en comprendre le sens, j’en déduis que ce ne pouvait qu’être exact.

  26. Merci pour ces suppléments encore plus supplémentaires !

    Par contre j’ai pas compris : tu es né en 1946 mais ta grand-mère est née en 1970 ? Y’a pas comme un souci ?

  27. Ma version de feu mon grand père :

    As tu vu Bismarck
    Assister son canon
    Qui frappait sa femme
    À coup de bâton
    Le canon explose
    Bismarck est foutu
    Il s’est pris la balle
    Dans le trou du cul

    Bon alors faut m’imaginer à 8 ans et que quand l’ancien te dis « cul » je partais direct dans une sorte de trance épileptique en me bavant dessus. J’aimerais bien retrouver ces sensations à l’écoute d’un gros mot.

  28. CORRECTION :

    ‘Assis sur son canon » et non pas « Assister son canon »

    Je ne remercie pas mon T9.

    Le T9 c’est pas Patrick.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s