Le jour où j’ai réalisé que c’était foutu

Cet article va parler d’ours en peluche. Pour illustrer mon propos, je comptais bien entendu vous mettre une jolie femme ronde qui ferait des papouilles à un ours. Mais j’en ai pas trouvé qui me plaisait. À la place, voici une image de femme pas ronde avec un ours:

cicciolina nounours

et une image de femme ronde avec pas d’ours.

hj-13-07 honey juggs

Ceci étant acknowledged, allons-y.

L’histoire que je vais vous raconter s’est passée il y a longtemps. À l’époque, j’avais tellement d’espoir dans l’humanité, qu’il m’a fallu deux paliers pour

Réaliser que tout était foutu

 

premier palier:

J’avais 4 ans. C’était la fête de l’école maternelle ou je sais pas quoi. Il y a une projection de « petits films ». Ça raconte l’histoire d’un ours en peluche, dont je tairai le nom pour l’instant, afin d’avoir un minimum de suspens dans l’article. (Il y a d’autres choses digne d’intérêt dans cet article, en plus du suspens).

L’ours a un nom stupide. Je change l’une de ses lettres et obtient un « gros mot ». Je suis assez content de moi.

Quelques années plus tard, ce passage de ma vie ne m’a laissé qu’une trace très vague. Le jeu de (gros) mot que j’avais fait me semble tellement évident que je m’imagine avoir inventé tout cela. Personne n’aurait osé affubler un personnage de (petit) film d’un nom aussi débile. Je range donc ce souvenir dans mes « élucubrations bizarres imputables au flou mémoriel de la petite enfance ».

C’était donc le premier palier. Un psychologue qui passerait par là appellerait ça un déni de réalité. (Puis il se prendrait les pieds dans une peau de banane de Proust, tomberait la tête dans une merde du stade anal et casserait sa montre à gousset de sale riche).

 

deuxième palier:

J’ai au moins 14 ans. Quelqu’un me dit, pour rigoler: « Conargol!! »

Et là, tout ressurgit d’un coup. Il ne s’agissait pas d’élucubrations. Il existait bel et bien, il avait des espèces de couettes et il bossait à l’ORTF. C’était lui :

colargol-og-fugl_bulles

L’ours Colargol, qui chante en fa et en sol, et qui est, bien évidemment, hautement gros-motisable.

C’est là que j’ai réalisé que l’humanité était foutue d’avance, qu’elle était atteinte de schizophrénie profonde et ne parviendrait jamais à se comprendre elle-même.

Non pas que je pense que l’ours, ses histoires et ses chansons puissent être corrompus et décadents (de toutes façons j’ai tout oublié). Le problème, c’est que les ahuris qui ont eu l’idée de ce nom ne se sont pas aperçu que ça faisait « connard ». Ça ne leur a pas sauté aux yeux, alors que n’importe quel crétin de gamin (Entre autres, moi) aurait immédiatement fait le rapprochement.

Cette histoire horrible signifiait que le monde des adultes et leurs ours musicaux serait toujours à des milliers de kilomètres du monde des enfants et de ce qu’ils avaient, eux, dans la tête. Les deux mondes ne pourraient jamais jamais se comprendre.

C’était fini. Je n’avais plus qu’à rentrer chez moi pour pleurer, pleurer et pleurer, tout en essuyant mes crottes de nez sur le mur des toilettes parce que je trouvais ça cool.

colargol ortf

J’entends d’ici les gens rétorquer: « ouais, mais en tant qu’enfant, c’est aussi à toi d’évoluer. Si t’es pas capable de penser à autre chose que des gros mots quand on te parle d’un mignon petit ours qui fait de la musique, c’est que t’es qu’un bébé. Une fois que t’as fait ton jeu de mot à la con, tu aurais pu passer à autre chose. Il faut changer. Grandis un peu bordel! Et puis, et puis, et puis décalotte ton sexe et fourre-le dans le gâteau aux marrons, ça t’apprendra la vie, sale gamin! »

Ce à quoi je réponds: « Pas d’accord. Le nom d’une personne c’est important. Les gros mots c’est important. Quand vous êtes un enfant, vous pouvez pas vous en sortir si vous avez rien qu’un petit ours dans la tête. »

qqdqzzzzzzzsqzd

Quand vous êtes un enfant, vous avez besoin d’un tas de trucs pour survivre (de la bouffe, une maison, une éducation, …). Ces choses sont fournies par les adultes en général, et les parents en particulier. C’est très bien. Merci beaucoup.

Mais il vous faut aussi de la culture. Des concepts, des histoires, des symboles, tout un fatras qui va dans le cerveau, et qui sont nécessaires à son fonctionnement.

Eh bien cette culture, vous devrez la fabriquer vous-même. Ne comptez pas sur les adultes pour vous en fournir une. Elle ne vous conviendra pas.

Avec tes mains et tes idées, amuse-toi, et sois-en fier.

Et lorsque vous vous serez suffisamment entraînés à construire vos propres histoires, vos propres chansons, vos propres comptines, vous pourrez alors progressivement évoluer vers des choses plus adultes. Et pourquoi pas, créer de la « vraie » culture d’adulte.

Je suis content d’avoir transformé cet idiot de Colargol.

Plus tard, en lisant des trucs de science-fiction qui se voulaient hyper tendance dans le vocabulaire, j’ai appris l’existence du mot « propergol ». C’était plutôt marrant. Mais du coup, ça pétait l’ambiance qu’avait voulu installer l’auteur dans son récit. Je crois qu’il faut se méfier des mots qui finissent par « gol ». Hein, mes petits mongols!!!

 

J’ai pas fini

Comme j’aime bien documenter mes articles scientifiques, j’ai tapé « conargol » dans un moteur de recherche. J’ai atterri sur une petite perle magique qui m’a fait très plaisir. (http:// web.archive.org/web/20060711182536/http://oldelafetmonsieurd.free.fr/conargol1.htm)

Edit 2013-05-31: Lien mort. Il semblerait qu’Oldelaf et Monsieur D aient supprimé leur si joli site perso. C’est pas grave, webarchive est là pour ça. Y’a juste que j’arrive pas à retrouver la fameuse mise en forme jaune-foncé sur jaune-clair. C’est pas grave. « Éternellement restera, pour le monde entier, le plus important, à savoir: le texte et les images ».

Dans une magnifique mise en page web 0.5 qui fait bien saigner des yeux comme les homo internetus savent faire (feat. texte jaune-foncé sur fond jaune-clair), Oldelaf et Monsieur D nous content l’histoire de Conargol. (Accessoirement ils font aussi de la musique, que vous trouverez un peu n’importe où). Dialogues pourris, onomatopées à la con et jeux de mots douteux sont de mise.

Et vous savez quoi? Tout cela me rassure, parce que jusque-là, je croyais que j’étais le seul à faire ce genre de choses dans ma tête et à me poser ces questions, qui devraient sauter aux yeux de l’humanité entière. Exemple:

  • Pourquoi l’autre con s’appelle Davy Crockett? Merde! Croquette pour chien! Vous croyez que c’est un nom sérieux pour un personnage?
  • Pourquoi personne ne réalise que « poupée Barbie », ça ressemble à un mot qu’à rien à voir: « Barbe »!! Et qu’en est-il de Barbie Klaus?
ruby-3 barbie big and beautiful woman

« There are 3 billion people who don’t look like supermodels, and only 8 who do. »

Merci. Merci. Merci, Oldelaf et Monsieur D. Vous êtes mes nouveaux amis de la musique.

Bon, en fait, je suis un peu obligé qu’ils soient mes amis, parce que ma chérie les a découvert avant moi et qu’elle passe leurs disques en boucle. (Elle ne sait encore pas qu’ils ont officiellement conargolisé Colargol. Je vais lui faire la surprise. Hi hi hi.)

J’aime beaucoup aussi leur chanson sur le crépi. Pour avoir passé toute mon enfance dans une putain de maison crépifiée, je ne peux que leur redire merci, merci, merci.

Film2004 colargol 3 sacrifice

Sinon, il y a ça aussi (http:// dekkard.blogspot.com/2006/03/les-idoles-de-l-enfance-tournent-mal.html).

C’est un débile qui s’appelle Dekk, et qui a réécrit la chanson. Maintenant, le nounours pète en fa et en sol, et il boit. Ha ha ha. Trop bien.

J’ai parcouru vite fait son blog. Apparemment ce monsieur est fan de Chuck Pahlaniuck et du film Fight Club. Dans son article du 29 juin 2008, il dit: « Je m’en fous du pouvoir d’achat mais pas de mon temps libre ».

J’ai donc officiellement décidé de sacrer cette personne: « mon nouvel ami de l’internet ». (Je sais pas si j’irai jusqu’à lui parler, faut pas exagérer non plus).

À part ça, sur divers forums (dont un sur le cannabis), on trouve des gens utilisant le pseudo « conargol ». Vous savez ce que je déduis de tout cela?

3040 ah_non

Le monde a conargolisé Colargol depuis longtemps. Mais il ne se trouve que très peu de personnes pour oser l’annoncer au grand jour. Parce que c’est trop gamin, trop honteux de faire des jeux de mots aussi pipi-caca. Ouais ouais ouais.

Est-ce que le psychologue qui s’était permis de m’inculper du délit de déni de réalité pourrait revenir, s’il vous plait? J’en aurais besoin là tout de suite.

Et sinon: « blog », c’est un mot qui finit presque par « gol ». Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de ça?

 

kalinka kalinka kalinka maya

Peut-être que toute cette histoire vient du fait que cet ours nous est parvenu de l’Étrangie, et qu’il a décidé de garder son nom d’origine. Woups.

c_05 propergol

Eh bien c’est pas une raison!! Si on a pu renommer Vega en Bison, Bison en Balrog, et Balrog en Vega, en passant de la version japonaise à la version européenne de Street Fighter, alors on peut bien renommer Colargol. En plus, si j’ai bien tout suivi, dans la version anglaise, il s’appelle Barnaby! C’est pas juste!

4 réponses à “Le jour où j’ai réalisé que c’était foutu

  1. Source des images.

    La cicciolina.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10it7
    http ://faudraitquejerachetedelether.blogspot.com/2009/02/la-cicciolina-chante-aussi.html

    Aaah, les Italiennes ! Je comprends maintenant pourquoi Berlu drague à tout vent !

    Honey Juggs. Tout comme il faut.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10it8
    http:// www. imagefap.com/photo/2052669254/?pgid=&gid=5151910&page=0&idx=12

    Conargol et le bestiau qui ressemble à rien.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10ita
    http ://darlingclem.blogspot.com/2008/02/colargol.html

    Conargol contre le méchant logo ORTF.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10itb
    http:// pleine-peau.com/vide-poches/colargol.jpg

    Une barbie tuné comme j’aime bien.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10it9
    http ://curvature.wordpress.com/2007/04/25/eat-a-sandwich-barbie/

    En fait c’était une pub, mais la vraie marque Barbie a pas apprécié du tout et ils ont gueulé. Quand on gueule, ça produit le contraire (effet Streisand). Ils sont vraiment trop cons.

    Conargol étrangle un lapin. Lien mort. Webarchivé.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10itc
    http ://web.archive.org/web/20090821142941/http://www.pleinlabobine.com/programme4tr7th32.html#

    Conargol réalise que rétrécir une image, c’est pas ce qu’il a fait de mieux.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10itd
    http ://www .bide-et-musique.com/song/3040.html

    Conargol est mort, et se retrouve dans un musée polonais.
    http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=10ite
    http ://muzeumdobranocek.pl/colargol.htm

    C’est pas un lien direct car les musées polonais savent faire de la plomberie, mais pas des sites web. Il faut donc avancer dans les images jusqu’à la sixième. (Et moi je viens de remplir mon quota de remarques néo-colonialistes avec la plomberie. Chouette).

  2. Merci pour la surprise! Pour bien commencer ma petite journée et me réveiller moi j’ai pris un café…

  3. C’est un peu comme (quelques années plus tard), on a renommé Conan le barbare en « Connard le barbant », non ?

  4. Oui tout à fait. C’est le même genre de démarche pourrissatoire.

    Mais l’impact me semble plus fort avec Conargol, qui est quelque chose de mignon et destiné aux enfants, tandis que Connard le barbant est une œuvre déjà beaucoup plus adulte.

    Cela dit, le jeu de mot de Connard le barbant est plus subtil, car c’est une contrepéterie, tandis que celui de Conargol, c’est un remplacement d’une lettre par une autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s