Introduction à une introduction à la karmagraphie

Aujourd’hui (ou plutôt la semaine dernière) (ou plutôt il y a 15 jours, le temps que je finisse cet article), Eurod’ et moi, on s’est fait engueuler par Random. Selon ce dernier, il semblerait que nos journées de Travail ne soient « pas optimisées », parce que « on discute trop ».

Eurod’, c’est mon collègue. Il s’appelle comme ça parce qu’il est fan d’Eurodance. Il met la radio pendant qu’il bosse. Moi ça me dérange pas, rappelons que je suis un inconditionnel d’Ace of Base. Mais du coup, on se fait régurgiter les mêmes chansons plusieurs fois par jour dans nos pauvres oreilles, jusque à ce que les circonvolutions en soient tellement sales qu’elles se collent entre elles. C’est assez peu ragoûtant. Toutes les radios font ça, qu’elles soient web ou à ondes, j’ai jamais compris pourquoi. Le patrimoine musical Eurodance est suffisamment bigarré, éclectique et foisonnant pour qu’on y trouve facilement 24 heures de chansons excellentes sans doublons, non ? Enfin ce n’est pas le sujet.

Ace of Base

« L’amour est mon moteur, et tu dois être du carburant ».

Random, c’est notre chef. Il s’appelle comme ça parce que son état « bien ou mal luné » est totalement soumis au hasard. Attention, il s’appelle bien « Random », et non pas « Random() ». Ce n’est pas un simple appel à la fonction, mais la fonction elle-même. Enfin, ce n’est pas le  sujet.

135607-12 evil moon

« Mal luné » : une expression à la con.

Et donc quand Random a sorti cette remarque, j’ai voulu répondre que nos discussions avaient pour sujet notre Travail. Le vrai Travail : le sérieux, le couillu, le viril, celui pour lequel on me donne un salaire pharaonique, celui pour lequel « je me lève le matin ».

C’est faux, je me lève le matin pour un salaire de serf, et rien n’est couillu nul part, mais ce n’est pas le sujet.

Random ne m’a pas laissé le temps de finir ma phrase, il m’a balancé que c’était « des discussions inutiles », et que « mes états d’âme sur le C++, on pouvait s’en passer ».

C’est assez étrange. Il aurait pu riposter de manière bien plus simple, en arguant que nos discussions ne concernent pas à 100% le Travail. Et ce serait la vérité.

Je tiens toutefois à préciser que c’est pas de ma faute si on parle pas à 100% de Travail. C’est 100% la faute à Eurod’. Moi, de manière générale j’aime pas trop discuter, parce que j’aime pas trop les humains. Mais ce n’est pas le sujet.

Bref, voilà. Random a décidé de m’attaquer sur mes états d’âmes C++iens, je l’ai mal pris, et je considère cela comme une insulte et un affront. (Qui ne saurait se laver autrement que dans le sang, mais on ne va pas le faire).

Voyez-vous, je suis chercheur du CNRS en geekologie, moi. Je connais plus de 15 langages de programmation différents, moi (dont le glapumBasic, qui ne possède qu’une seule instruction, et c’est une grossièreté). J’étudie la sémanticologie, la syntaxologie, la grammaticologie, moi. J’ai écrit un article scientifique sur l’expression du vide, moi. J’ai dressé une taxonomie des méthodes d’échanges de A et B, moi. J’ai créé un langage permettant de coder en alsacien, moi (basé sur le C++, au passage). J’ai découvert que « Vulture repellent doesn’t work », moi. Et bien d’autres choses encore, moi.

Crap->Obfuscate.Repeat(Repeat(…));;;

Alors mes états d’âme sur le C++, ça constitue une analyse ontologique fine, détaillée et pertinente, que beaucoup d’autres chercheurs du CNRS seraient prêts à tuer père et mère le prix fort pour l’avoir. Capito ?

Comme vous êtes gentils et que vous êtes sur mon blog, je vous résume rapidement cette analyse. Ainsi, vous aurez seulement à tuer votre chien le prix moyen pour l’obtenir. Ça vous va ? Oui ? Merci, vous êtes des gens géniaux et gentils, et j’aime bien être avec vous dans ma tête.

Mon analyse du C++

Il s’agit d’un vieux langage. C’est pourquoi il ne possède pas tous les raccourcis syntaxiques dont on a l’habitude maintenant. Je rappelle qu’il faut écrire deux fois la même chose, respectivement dans le .c et le .h, que les chaînes de caractère sont implémentées de plusieurs manières différentes, et qu’on peut préciser qu’un caractère est signé ou non signé, ce qui n’a aucun sens.

Métaphoriquement parlant, le codeur C++ est donc une sorte de moine tibétain solitaire perdu au milieu des paysages aride de la taïga russe. Le fait qu’il puisse y avoir d’autres moines solitaires autour de lui ne le rend pas moins solitaire.

moine

#define FALSE TRUE

Pour autant, ce langage conserve son utilité. Notamment dans les cas suivants :

  • lorsqu’on veut « rester proche de la machine » (ce n’est pas sale)
  • dans le cadre de la réalisation de micro-contrôleurs de tondeuses à gazon
  • à des fins pédagogiques, pour expliquer « ce qui se passe sous le capot ».

En revanche, programmer à un haut niveau d’abstraction, manipuler une interface graphique riche, ou bidouiller de la communication complexe de web service, tout cela en C++, c’est complètement crétin. Et le fait que ce soit du Microsoft Visual C++ millésime 2048 n’arrange rien à l’affaire, voyez-vous.

Random m’a reproché d’exprimer cette vérité, alors que j’en avais besoin pour m’exutoirer cathartiqement. J’ai mal pris ce reproche et c’est ce que j’ai voulu raconter ici, afin d’exutoirer cathartiquement le fait que je n’ai pas le droit de m’exutoirer cathartiquement sous prétexte que c’est « pas optimisé de dedans le Travail ».

C’est tout ce que je voulais dire et je ne me sens pas très bien.

Ce n’est pas tout ce que je voulais dire et je ne me sens pas très bien.

Car je dois malgré tout reconnaître que, dans ce nouveau boulot qui est actuellement le mien, je jouit d’un gros mieux, à savoir :

Le Métier

metier à tisser patrimoine

Métier complètement con, ou quoi ?

Que veux-je dire par là ? Quel est ce nouvel venu dans notre vocabulaire ?

Les informaticiens n’ont pas de Métier. Leurs compétences et leurs savoir-faire ne méritent pas d’être inscrit dans l’encyclopédie de Diderot et D’Alembert. Ce ne sont que des geekeries absconses de gamins attardés qui n’ont pas grandi.

Les informaticiens sont au service d’autres gens, qui eux, ont un vrai Métier. Quelque chose dont ils sont fiers, quelque chose de couillu, de viril, le truc pour lequel ils « se lèvent le matin ».

Bull Humps Donkey Bull Humps Statue

Une allégorie de la virilité du Travail.

Parfois, le vrai Métier des vrais gens auquel l’informaticien se met au service est chiant. C’était le cas de mon ancien boulot, avec les tondeuses à gazon, machines à laver, accélèromètres, et autres trucs que je savais même pas ce que c’était, je ne reviens pas dessus.

Et parfois, le Métier est fun, rigolo et intéressant. C’est le cas de mon boulot actuel. Je fais des applications informatiques orientée karmagraphie. Ça ne m’empêche pas de trouver le boulot chiant et privateur de liberté, mais ce ressenti personnel s’applique à tous les boulots, et à la notion de Travail en général.

Bref donc, la karmagraphie est un métier rigolo. Et maintenant que je l’ai découvert, je peux me fendre d’une petite

intro-

duction

à la

karma-

graphie

Sauf que je vais pas la faire tout de suite car j’ai pas le temps. Ce sera le prochain article !

The Temptations To Be Continued 86

To be continued, comme disent les Jackson Five.

Et vu que je viens de mettre des gens avec des belettes en guise de coiffure, et que mon nouveau l’ami de l’internet voulait une alternance belette/nichons, voici l’autre moitié de l’alternance. Moitié qui est constitué d’une double dose de nichons, donc 4.

tumblr_m1uyvijxiN1qcru98o1_400 Nadine Jansen Milena Velba

Mmmrrrrppppffflllmmmm !!!

À bientôt !

3 réponses à “Introduction à une introduction à la karmagraphie

  1. Source des images.

    Le groupe Ace Of Base.
    http://cur.lv/40lde
    http ://mix965houston.cbslocal.com/2010/11/06/ace-of-base-returning/

    Eux ils sont trop coolos. J’adore vraiment ce qu’ils font. Mais c’est balot, ils font plus trop rien maintenant. Ma chanson préférée c’est toutes. Mais surtout celle qui fait touloulou loulou lou touuu. Et puis le remix de Cruel Summer, aussi. Et j’ai également beaucoup apprécié une récente découverte (récente de quelques années en fait), qui est la reprise de « Wonderful World », de je sais pas qui. Et le clip c’est un mec qui conduit un taxi de nuit ou quelque chose comme ça. J’ai rien compris au clip. Mais je crois que tous les clips musicaux, quels qu’ils soyent, sont conçus pour qu’on n’y comprenne rien. Y’a peut-être rien à comprendre, remarquez.

    Une vilaine Lune.
    http://cur.lv/40ldf
    http ://www .lastfm.fr/group/I+Still+Buy+CDs/forum/32003/_/514758/285#f14259078

    Ma mère disait : « t’es comme les gens de la famille de ton père, vous êtes toujours continuellement mal luné ». C’est vraiment une remarque de merde. Et de toutes façons, elle avait dit ça suite à l’une des rares fois où j’avais réussi à la mettre en défaut, et où elle avait eu tort. (Je ne me souviens plus exactement des circonstances, c’est dommage). En gros, elle savait plus quoi répondre, alors elle avait balancé cette réponse générique. C’est vraiment de la merde. Je ne suis pas censé vous raconter cela ici. Tant pis.

    Code C++ décrivant la classe « Machin ».

    C’est moi qu’ai fait l’image, donc y’a pas de lien source. En même temps, ça va, c’est pas trop compliqué à créer comme image. Je l’ai faite pour bien montrer à quel point le C++ est un langage de merde. Il faut 3 fichiers, et répétez 7 fois le même mot, pour créer et instancier une classe. En python, les mêmes opérations se font avec 2 fichiers, et 2 fois le même mot. Enfin bon. Le C++ a eu son heure de gloire, et c’est bien normal. Au début, y’avait principalement que ça comme langage de programmation. Mais il serait peut-être temps de passer à autre chose. Faut vivre avec son temps !

    Un moine qui regarde le paysage.
    http://cur.lv/40ldg
    http ://picasaweb.google.com/lh/photo/8a6GEJPwxmofy5IVvyXjn2B5pER1p7514UZjQOFCePc

    Tiens ça me fait penser à un truc par rapport aux moines, mais j’ai pas envie de le raconter ici. Je vais plutôt raconter que dans le jeu « Rise of the Triads », les bonus de soins étaient de la nourriture. Et il y en avait de deux sortes : le « priest porridge », et le « monk meal ». Je sais pas si c’était de l’humour ou si c’était pas fait exprès, le fait que l’adjectif et le nom commencent par la même lettre. P-P, et M-M. Ah, et il y avait aussi le priest porridge hot. Il était assez basique ce jeu. Le moteur 3D se voulait plus performant que celui de Wolfenstein (le premier Wolfenstein), mais il est devenu très vite passé de mode. Le truc rigolo, c’est que les armes de base avaient des munitions infinies. Alors on mitraillait en s’en donnant à cœur joie. Ça c’était une idée défoulatoirogène intéressante. Parce que moi, dans les FPS solo, j’ai toujours fait gaffe à économiser mes munitions, ça me faisait stresser et tout. Ouais j’ai eu une enfance stressée et difficile, c’est moi qui vous le dit. Les moines, ils ont des munitions infinies ou pas ?

    Un métier à tisser.
    http://cur.lv/40ldh
    http ://histoiredeveauville.monsite-orange.fr/linettissage/index.html

    Ah ah, ouais, c’est rigolo hein ? Je parle de métier dans l’informatique, et je met une image de métier à tisser. Bref, je me demande quel est l’étymologie du mot métier. Faudra que je regarde, un jour. L’étymologie du mot « travail », je ne la connait que trop bien. Ça vient de « tripalium », qui signifiait « trépied ». À l’époque, le nom désignait un instrument de torture. Donc voilà, étymologiquement, le travail est une torture. Je le savais déjà, mais je suis content de voir que l’étymologie est d’accord avec moi. Y’a plus qu’à passer un éthymologeotest. Et si il est supérieur à 0.5 g de torture par litre d’air expiré, on arrête le travail tel qu’il existe actuellement, et on met en place le Revenu de Base Inconditionnel. Bonne idée, non ?

    Un taureau qui se tape un âne en plastique
    http://cur.lv/40ldi
    http ://www .forkparty.com/12718/bull-takes-it-to-donkey-statue-picture

    C’est important, vous comprenez ? C’est important ce genre de choses, ces images. J’en ai besoin pour me sentir bien. Toutes cette honte… Eh bien le fait que cette image existe et ait été prise par des gens existants prouvent que cette honte était injustifiée. Comme dirait Milton dans Wayne’s World : « I’ll go pick a fight ».

    5 mecs sur une pochette de CD
    http://cur.lv/40ldj
    http ://funkyking1.blogspot.fr/2013/02/the-temptations-1986-to-be-continued.html

    Il est de notoriété publique, maintenant que nous avons dépassés l’an 2000, que l’esthétique des années 70-80 est devenu kitsch, risible et inesthétique : les coiffures, les habits, la musique, … Est-ce que ce phénomène de risibilitudation se répète au cours du temps ? Est-ce que les gens des années 70-80 se moquaient ouvertement de l’esthétique des années 50-60 ? Ceux des années 50-60 des années 30-40 ? Etc ? J’aimerais bien le savoir. Et à part ça, sur la pochette du CD, il y a un mec qui est plus noir que les autres. Amis lecteurs, sauras-tu le retrouver ?

    Nadine Jansen et Milena Velba ave leurs nichons
    http://cur.lv/40ldk
    http ://fatmanlovesboobs.tumblr.com/post/20365110709

    Elles font souvent des photos ensembles ces deux damoiselles. C’est super chouette. Milena Velba, elle a les seins qui tombent un peu, mais ils sont quand même superbes. J’avais chopé une vidéo de Nadine Jansen, mais où elle est naturelle. Habillée, normale, elle se promène dans une ville. C’est tout con, mais je préfère ce genre de vidéo à celles où elles se foutent à poil et se tripote les seins en faisant « ha ha ha ! » Le fait que ce soit naturel donne l’impression qu’on pourrait la rencontrer en vrai au détour d’une rue, et c’est beaucoup plus excitant je trouve. Bon évidemment, vers la fin de la vidéo, elle va se mettre dans une fontaine publique et elle en ressort le T-shirt tout mouillé. C’est beaucoup moins naturel, mais au bout d’un moment, faut aussi mettre un peu de fantasme quand même. Le tout est de bien doser le bazar.

  2. Toi, t’est vraiment haut…. Si tu vois le bon Dieu. Préviens nous.
    Tend ton tablier….arrivage de noisettes imminent….à+ amigo.

  3. Ouaip, ça vole haut. Plus exactement : ça vau-l’au. J’ai toujours trouvé cette expression bizarre. Mais elle a de la classe. Elle vau-l’au coup d’être connue.

    Pas grand chose à voir, mais ça me fait penser à un personnage lourdingue de Donjon & Dragon, à la lointaine époque où je faisais du jeu de rôles. Il s’appelait Marco Volo.

    Voili Voilô.

    En attendant, j’ai fait écrit mon introduction à la karmagraphie, après avoir céans introduit l’introduction. Fais-en bon usage !!

    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s