Je suis z’en r’tard ! z’en r’tard !

Le magazine 42 est mon berger, je n’en voudrais pas d’autres.

Il me guide vers les jeux vidéos auxquels mon esprit s’accrochera.

Il redirige mes yeux vers les comics, les musiques, les niouzes, et le n’importe-quoi qu’il est bon de découvrir, car cela est bon.

Tandis que je marche dans la vallée des zéros-sans-uns qui mène au bouton « démarrer-arrêter », je n’ai pas peur de voir mon âme se disperser et ma pseudo-morale s’étioler dans les aisselles de trolls.

Le visage rempli de quiétude et de bonheur sage, je parcours les forums et sillonne les blogs, les octets du magazine dans une main, mon clavier dans l’autre, et à tous les kevins que je croise, je dis : « tu es amour, reçois le miel de la connaissance dont sont imprégnées ces pages-partages, et partage-page-les avec tes proches, car ils ont le même amour dans leurs réseau social ».

Ça me fait plaisir de revenir ici, dit l’apôtre.

enhanced buzz Jesus 9667-1270841394-4

Comme vous l’avez non-deviné dans cette biblique introduction, j’ai un peu de retard dans mes récapitulatifs d’articles écrits pour le magazine 42. Rattrapons, et ron et ron, petit. Rattrapons.

Numéro 22

Le thème c’était l’école.

magazine 42 numéro 22 couverture

Si j’avais eu un peu moins de flemme et un peu plus de couilles, j’aurais pondu un article rempli de haine, catharsisant mon aversion pour les professeurs. Je déteste les profs. Pour tout un tas de raisons, de détails et de souvenirs, je les déteste. Je vous raconterais tout cela un jour. Mais ce ne sera pas dans le magazine 42, ce sera ici.

Or donc, récapitulons, et lon et lon, petit, récapitulons.

Page 13 : les fausses pubs.

La première est un peu cheap. Mais il faut noter qu’elle comporte 2 niveaux de lolitude. Le premier étant : « hahaha, du texte en 3D, it does not make sense. hahaha ». Le deuxième étant le texte en lui-même, qui est mâtiné d’une dose de n’importe-quoi tellement grosse qu’elle en est parodique. Je me moque de nous-mêmes, rédacteurs de 42, et du n’importe-quoi que nous rédactons. Hahaha, donc.

C’est drôle-drôle-drôle. Sauf que le fait d’avoir décrit pourquoi c’est drôle vient tout juste d’enlever le drôlisme. Ha zut. Pas grave, c’est justement ça qui constitue le troisième niveau de lolitude. Et maintenant, riez.

funny-smiling-laughing-animals-16 orang-outang

Voilà, merci.

L’autre fausse pub, c’est juste un ras-le-bol personnel rapport aux pubs Bouygues, qui nous prennent vraiment pour des cons. Je tiens à signaler que la photo du facepalm a été faite avec un humain réel, fabriqué à partir d’autres humains réels. Ouais, on a énormément investi pour cette pub. Ça valait le coup, n’est-ce pas ?

Ça me fait penser que personne de chez Bouygues ne s’immole par le feu. Alors qu’ils devraient. Bizarre. Faudra étudier la question.

Page 28 : ma minute FUUUUUU.

C’est un nouveau concept que nous instaurâmes. Nous choisissons quelque chose qui nous fait chier, et nous gerbons allégrement dessus. Moi j’ai parlé des marges de cahiers. Je pense réellement tout ce que je dis dans l’article. C’est une petite mise en bouche pour mon futur éventuel article relatant ma haine des profs.

J’en suis assez fier de cette minute FUUU. Je pense avoir adopté un ton suffisamment pamphlétaire pour que ce soit classe.

pamphlet

Le pamphlet : un mot à l’orthographe bizarre.

Page 42 : Michel Houellebecq au lycée.

(Haha, « page 42 », comme 42 ! Vive les maths !)

J’aime bien Michel Houellebecq. J’ai lu plein de ses livres. Il « dit tout haut ce que tout le monde pensent tout bas ». Je sais, la formule est pourrie, mais là, elle fonctionne. En particulier sur des sujets tels que : « la sexualité est un système de hiérarchie sociale », « les précurseurs ne sont rien de plus que les acteurs d’une décomposition historique », et autres. Je suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit, et des fois j’y pige carrément que d’alle, mais y’en a des autres fois que si.

Et comme ce cher Houellebecq semblait avoir eu quelques moments difficiles à l’école, je me suis dit que ce serait drôle d’imaginer une vague histoire là-dessus. Je ne sais pas ce que le principal interessé en penserait. À mon avis il s’en branle complètement. Mais j’aimerais bien qu’il m’écrive juste pour me dire que je suis un cafard gélatineux et auto-suffisant qui n’a rien compris. Insultez-moi pour que j’existe ! Insultez-moi pour que j’exiiiiiiiiiiste ! Prouuuve que tu résiiiiiiiiiiste ! Va, bats-toi, refuse ce monde égoïïïïïste !

France Gall

Il n’y a pas de mauvaise photo de France Gall

Numéro 23

L’espace en était le thème.

magazine 42 numéro 23 couverture

Page 13 : les pubs.

Une fois de plus, je suis fier de mes conneries. Le Pikachu radioactif, c’est moi qui l’ai dessiné tout seul avec mes doigts du monde réel (fabriqué à partir d’autres doigts du monde réel). Et après j’ai fait un montage pourri pour rajouter le fond, le titre, quelques fioritures, et, petit détail subtil et cocasse, le « made in Japan ». Héhé.

La deuxième pub, c’en est une vraie, pour Blarg, mon splendide jeu vidéo que vous connaissez déjà. Si ce n’est pas encore le cas, cessez d’être un vilain et allez lire l’article précédent de ce blog.

Page 58 : la minute FUUUU.

Cette fois-ci, j’ai déversé ma haine et mon aigritude sur les mots « cosmonautes », « astronautes », « spationautes », etc.

Je la trouve vraiment débile cette distinction nationalitaire. Tout le monde s’en cogne. Mais quand les gens t’en parlent, ils font comme si c’était super important. Ils font les savants parce que eux se sont fait chier à apprendre ces mots, avec les pays correspondants, pour bien te faire sentir que toi t’es inférieur et que tu sais pas apprendre des mots.

Brûlons ces gens ! Brûlons les mots ! Tous ! Afin d’être sûr que d’autres imbéciles sortant de terre n’iront pas les réutiliser de manière pernicieuse et malsaine, pour nous faire nous sentir inférieur, encore et encore. Que brûûûûle !!!

bartimaus11 angry mob simpsons

Page 65 : comment faire un moteur 3D.

Qui a dit que ça n’avait rien à voir avec le thème du magazine ? Bien sur que si ! C’est de la géométrie dans l’espace. Yeeeaaahh !!

C’est un article avec des maths et de l’informatique dedans. Je conçois qu’il puisse être très chiant à lire, pour ceux qui ne s’intéressent à ces matières que de très loin, mais j’avais envie de l’écrire. Au cas où vous n’y auriez rien compris, dites-vous que c’est pour vous faire vous sentir inférieur. (Brûlons les maths, brûlons les maaaaaths !!)

Tout ça pour dire que la 3D, c’est bien. Ça permet des choses de ce genre, par exemple :

bombshells-024 uniquely made diva

D’autre part, si on essaie de transformer la 3D en 2D, on obtient ceci, ce qui est tout à fait bien également :

Summer Lashay 345

Il fallait que cela fut dit.

Il falloira aussi que fussera dit que l’article de 42 comporte une image de Kim Kardashian pas à poil. Voilà, c’est fallu.

Bien. Maintenant, il me reste à récapituler mes articles du numéro 24. (D’ailleurs, 42 = 24 à l’envers). Je le ferais plus tard. Ça peut attendre.

Et au fait, concernant les trucs pas intéressants ?

J’avais précédemment dit que j’éjaculais des macros Visual Basic en inter-contrat. Cette joyeuse et spermigène période est terminée. Je vais retourner à Merluchon Corp, toujours pour le compte de Deus Unlimited, à bosser sur des microcontrôleurs de tondeuse à gazon et de machines à laver (ou le contraire, je sais plus). Donc, pas trop de nouveaux articles corporate en vue. Désolé. Je vous donnâtes de faux espoirs. Cependant, j’ai encore en réserve quelques babillages répondant à cette taxonomie. Sûrement qu’ils s’éjaculeront un jour de mon cerveau.

Mais je vous rassure, ça reste un boulot de merde, hein. On change pas une merde qui merde.

Et pour reprendre ce que je disais au début, le truc avec Jésus et les apôtres :

À une époque, « espèce d’apôtre » était l’insulte à la mode. On est ensuite passé à « Baltringue », qui peut encore jouir de quelques instants de survie. « Pédé mou » marche plutôt pas mal. Je ne sais pas quelle sera la prochaine tendance. Peut-être « paillasson ».

tringle

balle-tringle !!!

C’est moi l’apôtre. Je suis une insulte. Je ne suis plus à la mode, mais ça n’a pas d’importance.

Merci et au revoir !

Qu’hareng t’eux deux

En ce début de mois qui date d’il y a 15 jours, le dernier numéro du magazine 42 est paru. Et le thème, c’était l’argent.

magazine 42 couverture du numéro 21

On a eu un peu de mal à le sortir. Disons que 42 est un magazine mensuel, aux erreurs d’arrondis près. Si j’étais à la SNCF, j’annoncerais, d’une voix douce et suave : « Excusez nous pour ce retard, nous vous remercions de votre compréhension ».

Ce qui nous amène au sujet de l’identité nationale française, parce que bon, la SNCF, quand même, voilà quoi.

Mais que vais-je pouvoir dire au sujet de ce sujet ?

Eh ben je sais pas.

J’ignore si c’est spécial à moi, ou généralisable à d’autres personnes, mais il y a des tas d’événements de l’actualité sur lesquels je n’ai rien à dire. Parmi ceux-ci : la fameuse identité nationale française, le conflit israélo-palestinien (des années que ça dure, j’y ai jamais rien compris), l’affaire ClearStream, lady Gaga, le thon rouge, la Russie dans son ensemble.

cat halloween costume

L’assassin du dernier thon rouge.

Voilà. Je viens devant vous à poil, et c’est vraiment ce que j’avais envie de faire. Depuis le temps qu’on nous dit qu’il faut écouter, regarder ou lire « les informations ». Eh ben moi je ne le fais pas, je regarde juste les Guignols, et je vous emmerde. De toutes façons, si vous voulez une vision pertinente de « ce qu’il se passe autour de vous », y’a les news du magazine 42.

Sur ce, voici mes morceaux personnels de l’identité nationale française:

  • La french touch du jeu vidéo : Another World, Flashback, Fury of the Furries…
  • Gaston Lagaffe.
  • Les bandes dessinées d’Andreas (il est franco-allemand, mais c’est pas grave).
  • Tous les châteaux français, sauf les châteaux de la Loire. Rien que pour emmerder les Loirains.
  • Didier Super.
  • Lolo Ferrari.
  • Et dans une moindre mesure : la Savate-Boxe-Française.
Lolo Ferrari

On dira qu’elle est pas morte.

Bon, et alors ?

Alors rien. On passe à l’habituelle liste de mes contributions dans le magazine 42.

Page 2 : l’idée de la BD de l’annonce d’un truc de ouf malade

La BD en elle-même, c’est pas moi qui l’ai faite, c’est Gumli. Mais c’est mon cerveau qu’a trouvé les personnages et les dialogues. Et comme disait Machin dans le Bourgeois Gentilhomme : « Pour peu que l’exécution réponde à l’idée, je suis sûr qu’elle sera toute trouvée ». Je pense qu’elle l’est.

Mais qu’est-ce donc que ce truc de ouf malade qui mérite une annonce en BD ? Oh c’est si peu vous savez, si peu. Hu hu hu…

Là je fais semblant de me limer les ongles, pour bien montrer que j’ai pas besoin de montrer que l’annonce que je vais annoncer est importante, car elle l’est tellement qu’elle se suffit à elle-même, et donc que je peux l’annoncer tout en faisant un truc pas important.

Vous devez inverser entièrement le sens de la phrase précédente car elle est ironique.

Vous ne devez pas appliquer ce que dit la phrase précédente, car j’ai fais semblant d’adopter un ton ironique, car pour moi l’annonce est importante, mais j’ai bien conscience qu’elle l’est pas forcément pour tout le monde, or, je n’assume pas encore totalement mon parti-pris.

Ah si, c’est bon, j’assume. Maintenant que je viens de tout expliquer.

Mais je n’assume pas totalement le fait que j’assume. Car sinon, je ne me serais pas senti obligé de tout expliquer sur un ton ironique.

Sinon ça va chez vous ? Parce que moi j’ai les ongles super bien limés maintenant.

nails

J’annonce !!!! …

… que, grâce à un monsieur du nom de Pof MagicFingers, le magazine 42 est consultable sur vos iPhone de technophiles. Il suffit pour cela de grappiller gratuitement l’application éponyme depuis l’App-Store prévu à cet effet. Comme j’y connais rien à ces bétailleries (j’ai un Mac, mais pas d’iTruc), je vous laisse vous dépatouiller par vous-même.

C’est par ici (http:// itunes.apple.com/fr/app/42-le-mag/id414506793?mt=8&ls=1).

Page 13 : La deuxième fausse pub, en bas.

Cette fois-ci c’est le contraire. L’idée de vendre du temps de lecture n’est pas de moi. Mais l’exécution l’est.

La double-chinoise, vous l’avez surement déjà croisée. Elle sillonne les « autoroutes de l’information » dans une vraie pub à la con. Du peu que je me souvienne, la réclame tente de suggérer à quel point vous êtes intelligent par rapport aux autres gens de votre région, et que donc, vous devriez achetez les produits vendus par la chi-chinoise. Ouais. Et plutôt deux fois qu’une. Et jamais deux sans quatre. […] 4 294 967 296, LOLILOL!!!

Quant au chat à 4 yeux, j’y suis pour rien. C’est lui qu’il faut taper (http:// caseyweldon.com/blog/?p=110).

Ça fait deux fois que je mentionne des chats (une fois par l’image, une fois par le texte). Ça devient dangereux. Me serais-je fais contaminer par l’internet, cet endroit impitoyable où règnent en maître ces gastéropodes poilus ? Vite, passons à d’autres animaux.

Page 14 : Le test de Lugaru

Des lapins et des loups. Voici les protagonistes proposé par ce bon jeu de baston totalement assumé, lui, et qui tâche. J’ai vraiment adoré l’univers décrit, et le système de combat ose quelques originalités par rapport aux classiques du genre.

C’est réalisé par Wolfire, un studio indépendant. Je traîne de temps en temps sur leur blog. Ces personnes m’ont apporté de l’envie de créer des jeux vidéo, encore plus que ce que j’en avais avant.

Comme plus ou moins subtilement évoqué ici ou là, je vous prépare une petite surprise pour bientôt. Ce sera pas du même niveau que Lugaru, bien entendu, parce que je suis tout seul et pas à plein temps. Mais ça pourra divertir. Et y’aura des bruitages de qualité. Spffbblleuuarrkhh !!

Page 74 : L’allocation universelle

J’en ai déjà parlé dans un autre article de ce blog, sans trop me risquer à approfondir le sujet, car j’ai toujours peur de passer pour un gros débile quand je parle de politique/économie/société. Cette fois-ci, je me jette à l’eau, et offre divers arguments, perspectives et états des lieux de cette idée.

Lisez-le s’il vous plaît. Pas parce que c’est moi qui l’ai écrit. Mais parce que l’idée dont il est question est suffisamment simple pour qu’on ne puisse pas la considérer avec sérieux. Je me plaît à penser qu’elle a des chances d’être mise en place, non pas par des gens influents et/ou bienveillants, mais par un bête et méchant rasoir d’Ockham.

rasoir miroir

Vous voyez ? J’ai rien à dire sur l’actualité, mais plein sur l’allocation universelle. C’est vraiment pas juste. Pourquoi ce truc là n’est pas « dans l’actualité » ? Qui est le plus à côté de ses pompes dans tout ça ? Qui est le monstre géant de 3 milliards de tonnes ici ? C’est pas moi ! C’est pas moi ! (citation tirée de Futurama).

Y’a un peu plus, je vous le met ?

J’avais fait une autre fausse pub super drôle à propos des frémissements agitant actuellement l’euro. (Un événement actualitaire pour lequel les rares choses que j’ai à dire sont exclusivement du n’importe quoi). La pub n’a pas été incluse pour cause de pas-de-place, ou de pas-si-drôle-que-ça, ou de conflit-de-cohérence-avec-le-fait-que-je-parle-d-euro-roubles-alors-que-dans-l-autre-fausse-pub-je-parle-de-vrai-euros. Bon bref, la voilà.

euro coffret

À part ça, hier, c’était la Saint-Valentin. L’amour tout doux, c’est chouette. En voici donc un exemplaire, cristallisé par la ravissante Dors Feline.

Dors Feline 3

Join the army, they said !

Virtual Virginie

Ouais mais c’est ça que je voulais dire moi. Voilà c’est ce truc là. Ça veut dire quoi violet ? Est-ce que c’est comme l’été qui est aussi un endroit, et un personnage ? Sébastien le crétin qui se cachait derrière un mur de la cour, et après la maîtresse le cherchait…

Il avait une boucle d’oreille le gosse. À 7 ans. Là je me suis dis : « toi, quand tu seras grand, tu feras du tuning ». Et c’est pas gentil, parce que c’est juger les gens. Et faux plat (juger les gens).

Être seul, c’est le début de quelque chose. La lucidité se tient dans mon froc, comme dirait Thiéfaine. Les couleurs ! LES COULEURS ! Vous devriez pas avoir tout ce sexe.

On n’a pas besoin des riches, m’avait dit un jour super-syndicaliste. C’est pas tout à fait stupide. Mais le progrès quand même c’est cool. On ne réussit pas sa vie. C’est la vie qui vous réussit.

Quand on programme en mode graphique et qu’on crée un objet définissant un rectangle (genre pygame.Rect), ça fait un truc comme ça dans l’ordinateur :

mon copain le rectangle

Et c’est tout mignon.

Hier, au boulot, je n’ai PAS perdu une occasion de me taire. En effet, je ne me suis PAS permis de faire des remarques moqueuses et désobligeantes sur cette phrase que j’ai trouvée dans une spec : « Des fonctions sont spécialisées pour un type de module alors que d’autres sont applicables à tous les types de module ».

Join the

army

they said !

Donc le numéro 19 du magazine 42 est paru (http:// 42lemag.fr/archive_n19.php).

C’est un gros numéro parce qu’on a mis 2 mois à le sortir. Et le thème, c’est l’armée.

magazire 42 couverture numéro 19

Vous y trouverez plein de choses, de moi et d’autres !

Page 2 : Le texte du « Chef oui chef »

L’image n’est pas de moi, mais le texte, si. Certes, c’est un peu facile de repomper la scène mythique de Full Metal Jacket. Mais bon, il fallait que cela fut fait, rapport au thème. Et puis ma chute est chouette.

Je l’ai rédigé dans ma tête pendant que je participais à une manif contre la réforme des retraites. J’avais rien d’autre à faire que marcher, alors j’ai laissé mon cerveau tourner. J’apprenais le texte au fur et à mesure que je l’imaginais. C’est rigolo comme façon de faire. Je crois que Soljenitsyne a fait pareil pour son livre « l’archipel du goulag ».

Disgression : les manifs, ça a échoué, mais c’est pas de ma faute. L’important, quand il se passe un truc pas bien, c’est que ce soit pas de ma faute. Parce que j’en ai marre qu’on m’accuse et qu’on tente de me faire culpabiliser.

Page 13 : les trois fausses pub

Free

C’est une idée de Polo, en référence à l’action rebelle de cette entreprise, lorsque le gentil Hadopi leur avait demandé les adresses IP des vilains pirates. Ils ont envoyé ces adresses au format papier. Ouarf ouarf. Réelle volonté de sauver le monde des idées aristotélicien, ou simple coup de pub pour se faire mousser ? Je ne sais pas. Mais c’est fun.

Cetelem

Ils n’ont que ce qu’ils méritent. Avoir un homme-buisson en mascotte, c’est du pur what-the-fuck, qui provoque donc du pur foutage de gueule. En plus, le crédit revolving, c’est le mal absolu. C’est ce que me disait mon pote Bernard Des Clous, le banquier repenti en hippie.

Arthur et les Minimois

Eux aussi n’ont que ce qu’ils méritent. Sérieusement, ce jeu de mot débile que j’ai fait, il est gros comme une maison. Je refuse de croire que personne n’y ait pas déjà pensé. Malgré cela, Luc Besson et ses potes ont quand même tenu à garder ce ridicule nom de créature. Ça m’énerve, parce que j’ai l’impression qu’on se fout de ma gueule.

Luc Besson, il s’est dit : « Bon, mes potes, ‘Minimoys’, ça ressemble à ‘minimois’. Ça fait très con. Mais comme les gens sont des gros débiles, en particulier Réchèr, ils s’apercevront jamais de l’astuce. Alors on peut y aller. Go go go !! Faites chauffer les acteurs et armez les catapultes à effets spéciaux ! On filme ! »

Mon pauvre Luc Besson, t’as craqué tes baskets. Je l’ai débusqué, ta bourde géante. On m’a pas comme ça, hombre.

Du coup, il se saoule la gueule tout seul dans son coin. Et même les minettes bourrées à la mescaline n’arrivent pas à le dérider. You failed!

2003 Cannes Film Festival - Cinema Against Aids 2003 to benefit amfAR sponsored by Miramax - Dinner

Page 46 : critique du film Jarhead

Je suis pas très versé dans l’art de la critique. Mais Jarhead, j’avais beaucoup aimé. C’est l’histoire d’un jeune marine qui part à la guerre en Irak. Et là-bas, y’a rien à faire. Il voulait de l’action. Il en a pas.

Je vais pas tout vous raconter. Z’avez qu’à lire l’article et regarder le film. D’autant plus que c’est pas fait par Luc Besson, mais par Sam Mendes. Il s’agit du gonze qui nous a offert American Beauty, que j’avais également beaucoup aimé. Alors c’est chouette.

Awesome American Beauty is Awesome, and is American, and is Beauty

Awesome American Beauty is Awesome, and is American, and is Beauty

Je sais pas comment j’aurais réagi si j’avais été un militaire envoyé dans un endroit où je n’aurais rien eu d’autre à faire qu’attendre. J’aurais soit pété les plombs, soit sorti mon petit ordinateur pour créer des choses qui me plaisent (textes et jeux vidéo, principalement).

Y’a des fois, je rêve d’un endroit isolé. Un sous-marin par exemple. Je suis seul dedans. J’ai suffisamment de bouffe pour survivre, un ordinateur, de l’électricité, et un peu d’internet (mais pas forcément beaucoup, mettons une heure par jour minimum). Je ne suis pas sûr, mais je pense que je serais capable de tenir dans une situation de ce type. Parce que je peux jouer pendant des heures avec mon propre cerveau. Bon, tout le monde s’en fout de ce que je raconte. Allez, la suite.

Page 55 : la fausse pub « devenezplusqueplusquevousmeme.com »

(les autres pubs de cette même page ne sont pas de moi).

J’en profite pour dire qu’on cherche des rédacteurs pour le magazine, par-ci par-là. Allez squatter le forum, pour en savoir plus.

« Devenir soi-même »… Encore une expression stupide à l’emporte-pièce. Presque aussi désespérante que « la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie ».

Page 56 : « Consommer une existence »

Le texte le plus bizarre que j’ai écrit pour 42. Je reprends tous les codes culturels du média « publicité », je mélange tout, et j’en sors quelque chose de dérangé et schizophrène. Y’a rien de drôle dedans. Y’a-t-il des pistes pour amorcer une réflexion quelconque ? Euh… Je pense pas. Toujours est-il que j’ai essayé de faire ressortir la folie inhérente à la communication publicitaire : le fait de passer très vite d’un truc à un autre, les situations clichesques et totalement irréalistes, etc.

J’en suis content de ce texte. Même s’il ne sert à rien, et vous laissera dans l’état où vous l’avez trouvé en entrant.

Tant qu’à faire, voilà encore un peu de bizarre en bonus :

hair dryer ad

Page 69 : « Fashion War »

Un bla-bla tout plein de lol sur la mode des militaires : les dernières tendances de motifs de treillis, les couleurs de camouflage, tout ça.

(Insérer ici une image de Anna Wintour à poil en uniforme de soldat, rose, invisible)

L’article n’a aucun intérêt, mais moi je trouve ça rigolo comment je me suis approprié le champ lexical du monde de la fashion, même si en vrai j’y connais rien. Et il y a même un paragraphe qui vient d’un vrai site de l’internet !

Et puis y’a un chat aussi. Mais c’est pas ce chat-là.

army cat

Voilà

Je vous laisse avec Alice Webb. Une femme qui, comme son nom l’indique, vient de l’internet.

Alice Webb

Don’t worry, I’m Alice Webb from the internet !

Car-hante-de

J’avais un ami handicapé moteur, avec fauteuil roulant, tout le tintouin. Une fois, comme ça, juste pour l’emmerder, je lui ai dit : « Hey, et si tu faisais l’ascension de l’Everest ? Tu peux certainement y arriver, car nous vivons dans un monde fabuleux, dans lequel tout un chacun peut tout accomplir. Il suffit d’avoir suffisamment de volonté ! »

steampunk chair 07_zmgqz_22976_mWAth_17621

Mon ami m’a jeté son fauteuil roulant à la gueule, puis est parti s’entraîner au jeu de go. En quelques années, il devint champion dans cette discipline, et engrangea mass argent et célébrité.

Aujourd’hui, il est venu me retrouver. Assis en face de moi, entouré de ses amis handicapés joueurs de go et de ses gardes du corps, il tient dans ses mains un fusil de précision modèle HK G3SG/1, et je sais que je vais mourir.

La leçon à retenir de tout ça, c’est que oui : on peut se fixer des défis et les relever.

C’est justement ce que nous avons fait dans le Magazine 42 Numéro 17 (http:// 42lemag.fr/archive_n17.php).

Le thème, c’était :

Les défis

On a dit aux lecteurs de nous proposer des idées d’article tordues et compliquées, on a tapé dedans (les idées, pas les lecteurs) et hop ! Ça a fait un numéro à peu de frais !

C’est idiot ce que je dis, on n’a jamais de frais pour nos conneries. Désolé, je suis pas très frais.

Et ça donné quoi ?

Pour commencer, je me suis auto-défié à faire des niouzes. Parce que d’habitude, j’en fais jamais.

Page 8 : Ninjas CAN catch you, if you are IRL.

Association très très drôle du meme « ninjas can’t catch you… » et d’une vraie histoire de faux ninjas ayant sauvé quelqu’un d’une agression.

Page 10 : Mettez un tigre dans votre chien.

Des Chinois + des animaux + des riches : pouvait-on rêver meilleur cocktail pour faire une news ?

Ça me fait penser qu’il faudrait créer une association pour aider les riches à dépenser leur thunes. Nan sérieux, quand on voit les conneries qu’ils achètent, on se dit qu’ils ont vraiment besoin d’avis éclairés.

Page 14 : Test du jeu vidéo « Fire Emblem : Seisen No Keifu »

Un défi d’article que m’a personnellement lancé Naity. Je l’ai relevé tant bien que mal. Je suis pas super doué avec les Tactical RPG. Du coup, j’ai pompé une grande partie des infos sur un site dédié. J’ai donné le lien dans l’article car je suis un mec bien.

C’est quand même un chouette jeu et je me suis plutôt bien amusé pendant ma courte partie. (« courte partie » ça veut dire que j’ai une petite bite, mais je vous emmerde tous. Attrapez la grippe A et mourez, merci)

Promis, la prochaine fois que je teste un jeu, c’en sera un que je connaîtrais vraiment. Genre « Might and Magic World of Xeen », évoqué dans mon article précédent, qui roxxe du fennec lvl 99 en mode berserk. Ou sinon je pourrais causer de Tempest 2000.

Page 66 : L’équarrissage des poneys et des licornes

Défi proposé par watashi. Je l’ai, cette fois-ci, relevé avec maestria (avec qui ? Hahaha. OK pas drôle). Y’a une bonne dose de n’importe quoi et de wtf. Mais vers la fin, je me permet une petite réflexion sérieuse et personnelle sur l’utilité de porter une attention spécifique aux corps des morts (animaux ou humains). Je trouve les ritualisations associées à cette attention d’un intérêt assez limité.

Quand un être cher meurt, la meilleure chose à faire serait de rassembler et garder des souvenirs de cet être. Ça peut passer par la construction d’objets plus ou moins symboliques : un album de photos, une pierre tombale, une statue… Ainsi ledit être continue à vivre grâce aux souvenirs. Mais le corps ! Qu’est-ce qu’on s’en fout ? Le macchab’ ne redevient pas plus vivant parce qu’on l’a foutu dans une boîte sous terre ou qu’on l’a empaillé !

Donc rien à branler, et tant qu’à faire, on peut très bien recycler la viande et les os. Surtout que tôt ou tard ça se finit forcément de cette manière.

Et sinon y’a Mark Gormley en guest star dans l’article.

Y’a un peu plus, je vous le met ?

Voici une fausse pub sans prétention, qui n’a pas été mise dans le magazine, parce que je l’ai faite trop à l’arrache. Pour qu’elle soit pas perdute, je vous l’empaille ici.

pub coupe du monde de footbajj

A l’époque c’était trop lol. Maintenant, la coupe du monde, c’est du passé. Ouais, les choses s’oublient vite dans notre monde magique virtuel. En même temps, quand elles sont lamentables comme la coupe du monde, c’est mieux.

Au fait, pour en revenir à ce que je disais au début : je ne suis pas mort. Mon ami revanchard handicapé joueur de go tire comme un pied. Et vu l’état de ses pieds. Hahaha.

Alors on a décidé de se réconcilier. Je lui ai acheté des jambes bioniques, et on a pu partir en pédalos cueillir des Miosotis. Non non, c’est pas une faute. J’ai bien écrit « Miosotis ».

miosotis claribel pedalos

miosotis claribel pedalos

Pour info, comme c’est la période des vacances et qu’on est des grosses feignasses, le prochain numéro paraîtra début septembre. Vous avez donc un mois supplémentaire pour relire les anciens, ainsi que tout mon blog en entier.

Fshhwouw !! (mouvement de mèche)

Bonne nuit.

« Les emos », c’est le thème du magazine 42 du mois de juin (http:// 42lemag.fr).

Pour la peine, je vais vous faire un petit poème d’une ligne. Ouais, les poèmes de plusieurs lignes, c’est ultra-conformiste. Moi j’ai une vision du monde autre que celle des moutons de l’humanité.

« Je rêve de planter des gens »

Voilà, ça suffira bien.

magazine 42 couverture numéro 016

Mes contributions :

Comme il est déjà 1h45 du matin et que j’ai sommeil, je vais pas m’étendre en grande description-blablabla, et y’aura même pas de jeu de mots avec le mot « direct(um) », « direct(itude) » « (inspecteur)direct ». Et merde. Bon oubliez ça.

Edit 2013-07-07 : De toutes façons, y’en avait déjà plus dans les articles précédents. Parce que les liens directs vers les articles de 42 ne fonctionnent plus. Mais c’est pas de ma faute.

Page 44 : La visite de DarkJacques

Petit florilège de poèmes emos, imaginarialement racontés par un jeune stagiaire en découverte d’entreprise. Je profite de l’occasion pour dévoiler un petit pan d’histoire de l’ultra-evil Ray Surlecôté. C’est un grand méchant que je suis en train de me fabriquer. Doucement, tranquillement, pas à pas.

Page 49 : Le festival Chapiteuf.

(49 / Chapiteuf. Ouais, ça rime !! Trop je fais des poèmes !)

Ce festival existe dans le monde réel, et j’y suis allé. J’ai fait le bénévole, j’ai filé un coup de mains aux toilettes sèches et au ramassage des cochonneries. C’était vraiment bien. J’ai vraiment éprouvé ce doux sentiment de servir à quelque chose. Un peu comme quand j’avais monté ce petit bout de mur pour construire une maison, dans un chantier de rénovation. Pis y’avait plein de jolies filles.

Edit 2013-07-07 : Le festival Chapiteuf n’existe plus dans le monde réel. À la place, il y a l’association 11bouge (http:// www. 11bouge.com/).

A part ça

Pas de nouveau l’ami de l’internet ce mois-ci. Ca commence à être la dèche. M’en fout. D’abord parce que c’est ultra-conformiste d’avoir des amis, et ensuite parce que j’ai en moyenne 100 visites quotidiennes sur ce blog ultra-anti-conformiste, et c’est déjà fucking honorable. Plus qu’à faire cracher du pognon à tous ces tocards, et je pourrais enfin accomplir mon œuvre ultime : un gâteau au chocolat.

Pour finir, quelques images. J’ai pas trouvé de belles femmes rondes emoes. Parce qu’en général, les emoes c’est que des ficelles de 12 ans, sans aucune forme. Mais j’en ai des gothiques, ça vous ira ? De toutes façons les deux tendances ont beaucoup de choses en commun. Comme par exemple … Euh… Ouais nan ça c’est pas un bon exemple, mon fidèle ManiMoule. Allez hop.

bbw goth gallery 1

goth bbw big boobs

Je sais déterminer l’amont et l’aval d’un courant. (À suivre)

Carotte de !

Un jour le groupe Kyo a dit : « ce qui ne nous tue pas nous rend moins mort ».

Et c’est depuis ce jour à marquer d’une pierre-planche qu’il n’y a pas de steenkeeng conztantz en Python. (On y reviendra certainement dans une autre banane)

Quelques années plus tard, on est aujourd’hui. « Ca mousse » de Superbus est joué par mon ordinateur, avec la toute petite chanteuse qui s’agite dans le disk dur. Je suis plutôt heureux. Ouais. Demain je suis encore en congés et c’est ce qui peut m’arriver de mieux, car, comme vous le savez déjà, je hais le concept général du travail.

Et justement, à propos d’aujourd’hui, savez-vous quel chouette événement il s’y est passé ? Ho ho ho !! Cela fait 16 jours que le numéro 15 du magazine 42 est paru !!(http:// 42lemag.fr)

Et le thème c’est : « j’vous l’dis pas vous avez qu’à trouver vous-même, au pire, allez sur le forum ».

magazine 42 couverture numéro 015

et moi et moi et moi

Comme d’hab’, petit tour d’horizon et vertizon de mes contributions.

page 14 : IRL Chess, le plus vieux RTS du monde.

Jusqu’à maintenant, j’ai jamais fait d’articles sur les jeux vidéos. Là, c’est un article sur les jeux d’échecs du monde réel. J’ai toujours trouvé ce jeu étrange. Il y a longtemps, j’avais fait une partie avec mon frère. Il mit mon roi en échec, sans qu’aucun de nous deux ne le vit. Au coup suivant, il déclama : « Eh mais là je peux te prendre ton roi ! ». Je gueulais que ça ne comptais pas, car il n’avait pas préalablement dit « échec ». Il balança le plateau. Puis j’ai tué tous ces gens.

(Vous ais-je dit que j’étais heureux ? Ah oui, au début de cet article)

Page 59 : Les objets rouges sont plus rapides.

Un article scientifique des plus documenté, averti, et bourgeois. J’y explique de quelle manière la couleur (et plus généralement tous les types d’ondes) influent sur la vitesse des objets. Il y a quelques petites imprécisions dans mes explications, mais les lecteurs ne m’en voudront pas. Et puis c’est pas de ma faute si c’est des russes qu’on découvert ce phénomène.

A ce sujet, voici une photo du congrès national des pilotesses féminines de course.

red bbw bodacious

page 74 : la page montrant les « photos » des rédacteurtrices.

Le boucling du magazing était à l’arrache, et fallait quelqu’un pour disposer tout ce bazar. La plupart des images et des textes de cette page n’ont pas été trouvés/imaginés par moi, sauf-entre-autres les deux dernières, dont je suis particulièrement fier. Elles sont en effet fort à-propos par rapport au fameux thème que je vous dis pas ce que c’est.

Le pas-nouveau l’ami de l’internet du mois

old friends

C’est Timo, tenancier du blog « le Hollandais Volant »

Il s’agit d’un monsieur geek racontant divers bidules technologiques et philosophiques. À un moment, il a fait péter une citation, mais ne se souvenait plus d’où elle originait. Comme je suis un puit de science dans lequel on peut faire caca, j’aime le caca faites moi caca dessus, je le savais, et je lui ais dit (c’est Saint-Exupéry). Du coup, il m’a sanctifié sur son blog. Ca date un peu, mais ça fait quand même de lui mon l’ami de l’internet.

C’est là (http:// lehollandaisvolant.net/index.php?2009/10/10/13/57/14-tout-simplement-complique-).

Vous avez dormi trop tard, passez votre tour.

Haha. Vous savez d’où elle sort cette phrase ? Du Jeu De La Vie. Un jeu de société bien merdique comme on en faisait dans les années 80. Et y’avait aussi le fameux « un lapin a mangé vos fleurs de concours, passez deux tours pour le rattraper », ce qui, au passage, colle tout à fait au thème du 42 de ce mois-ci.

Oui mais pourquoi je vous dis ça ?

À cause de ce qu’il y avait ici (http:// www. wolfire.com/humble).

Il s’agissait d’une putain d’offre promotionnelle pour acheter 6 jeux multi-plateformes de qualitay, créés par des gens biens et indépendants, au prix très avantageux de « donnez la somme que vous voulez ». Mais, elle est maintenant terminée. Si vous pouvez lire ceci, c’est que c’est déjà trop tard. Moi j’ai pu en profiter pil poil à l’arrache, et maintenant je m’éclate avec Aquaria, World of Goo et Samorost2. Et pas vous. Tchô les losers !!!

Je rappelle également que « loser » s’écrit avec un seul O. C’est bien la peine de dire qu’on est envahis de toutes parts par les mots anglais, si c’est pour les écrire n’importe comment !

Allez, j’y retourne.

Allez les #0000FF !! Allez les #0000FF !!

Parfois je regarde ma propre vie : mon boulot, mes loisirs, les choses que je fais avec mes amis, avec ma chérie… Et je me dis que tout cela est bien vain, et que je devrais peut être arrêter de me fatiguer autant. Car la seule certitude que je puisse avoir dans ce monde étrange, c’est qu’au bout d’un temps suffisamment long, l’ensemble du résultat de mes actions sera oublié. Peut être pas oublié des machines, qui garderont quelques vagues traces de moi au fond d’un disque dur ou deux. Mais inévitablement oublié des humains et autres êtres vivants.

Puis je regarde la vie des autres, et je m’aperçois qu’elle est tout aussi foireuse et oubliable. Alors je me dis : « oh, OK ». Et je me réactive.

Messieurs les humains à la mémoire courte, préparez-vous donc à oublier le

numéro 14

du magazine

42.

Avec pour

thème :

le sport.

magazine 42 couverture 14

Vous allez me dire « le sport, c’est pas geek du tout ». Dommage pour vous, votre petite tentative de déstabilisation mesquine a été répondue dans l’editorial-intro. Allez-y donc dessus.

Téléchargement derik ici (http ://42lemag.fr/archive_n14.php).

Or donc, qu’y ais-je vomis ?

Page 2 : Publicité pour le Thunder Crush

Le nom a l’air de présager d’un truc qui fragge du fennec folliculaire à la faux (pour ceux qu’ont pas compris : « ça poutre »). Mais en fait pas du tout, c’est simplement débile.

J’avais entendu dire que les maisons de retraite achetaient des Wii pour faire bouger les vieux une dernière petite fois. Eh bien avec le Thunder Crush, ils vont bouger beaucoup plus. Et en même temps, ça réglera le problème des retraites, des maisons de retraites, et de l’absurde sens de la vie mentionné plus haut. Bouh, je suis pas gentil.

L’autre pub de la même page n’est pas de moi, comme cela y est indiqué.

Page 13 : Publicité pour le formidable jeux web « Virtual Cadres »

Ca a pas l’air comme ça, mais j’y ai passé un certain temps à réaliser cette image idiote. Surtout les screenshots. J’ai essayé d’imaginer à quoi pourrait ressembler un jeu de ce genre. Je suis tellement heureux de moi que je vais détailler mes petits dessins moches.

Le premier screenshot représente les achats d’équipements. Il y a un costard +5 en self-confidence, et un +8 en leadership. On voit pas ces infos en entier, mais si je vous le dis, c’est que c’est ça.

Le second représente les actions que le joueur peut faire, concernant une décision à prendre. Il faut s’imaginer des trucs corporate de la fouffe, tels que : choisir le nom du nouveau logiciel ultra high tech que l’entreprise va créer, ou déterminer la couleur du logo de la prochaine campagne marketing-viral.

Il y a trois actions possibles, qui ont toutes un potentiel différent en « conclusage d’un accord » (icône poignée de main) et en « trouvage d’idées originale » (icône ampoule). Ses actions ont un coût en ressources : du temps (les espèces de petites pendules bleue) et du café.

Oui je sais on voit que d’alle parce que les dessins sont tout petits. Rien à foutre, moi je tripe tout seul dans ma petite tête, et j’ai besoin de personne en Harley Davidson *pwaaap *pwaaap.

Le dernier screenshot est une sorte de tableau de bord récapitulatif. On y voit les ressources du joueur pour la journée en cours (temps et café), ainsi que sa position actuelle dans l’organigramme de la boîte.

L’idée top délire de mélanger une fausse pub avec une vraie, et de demander aux lecteurs de trouver laquelle est laquelle, vient de Polo, notre slipologue préféré.

Non non, je ne viens pas de spoiler tout le truc. Le jeu « Virtual Cadres » pourrait exister, et on pourrait m’avoir demandé de créer une pub à ce sujet. Oui, parce que moi, je suis créateur de publicité moi ! Comme dans les comédies familiales avec Muriel Robin, et les bouquins tout crotteux de Marc Lévy. Créateur de pub, c’est un métier qu’a de la classe. Pas autant que trader, mais presque.

Page 52 : Article sur les sports avec des animaux

Merveilleux petit tour d’horizon des sports pour humains, impliquant d’une manière ou d’une autre, des animaux. J’y décompose mon propos en trois parties :

  • Les sports avec des animaux vivants
  • Les sports avec des animaux vivants mais plus pour longtemps
  • Les sports avec des animaux morts
  • quelques surprises finales.

Et ça fait pas 3 parties, mais c’est pas grave.

page 60 : Comment réaliser des « mails qui tournent sur internet »

Je crois que c’est l’un des articles dont je suis le plus fier actuellement. J’ai pris un grand plaisir à décrypter les codes culturels des mails et power point pourris que vos collègues et vos amis vous transmettent, « parce que c’est rigolo/important/ça va changer votre vie ».

Tout est détaillé : mise en forme, format de fichiers à la con, sujets traités, mépris des règles esthétiques les plus élémentaires, etc. Je me permet également quelques pétages de plombs cafardeux. « Il faut bien que l’on comprenne que vous haïssez la Terre entière et que votre désir profond, c’est de larder le corps de vos amis avec un fouet à pointes. »

L’article a pas trop de rapport avec le thème, mais vu que je suis le maître du monde avec des brocolis…

Les nouveaux l’amis de l’internet du mois.

Ce sera vous, lecteurs, mes nouveaux l’amis de l’internet. J’ai une petite surprise dans ma besace que je vous révélerais dans quelques jours. Au fait, la Motion Twin a sorti Naturalchimie 2. Pour l’instant c’est encore en version bêta. Vous avez pu choper un code ? Non ? Ooooh, quel dommage. Restez dans le coin.

Qui dit sport dit pom-pom girls.

Donc, acte.

black cheerleader 302303new

95 Big Beautiful Cheerleader

L’expression « donc, acte » n’existe pas. Il y a bien « dont acte », mais j’ai jamais su dans quel contexte il fallait l’utiliser. De toutes façons, c’est plus amusant d’inventer ses propres expressions. Donc, acte.

Et pour clore ce propos, je dirais que hier midi, en regardant une session de motus à la téloche, j’ai instantanément trouvé la réponse, à savoir : « torgnole ».