Ce blog a presque 10 ans et demi

Je-ne-sais-plus quand, je-ne-sais-plus quelle marque de voiture avait décidé de faire une campagne marketing sortant un peu de l’ordinaire, et avait fêté les « dix ans et demi » de sa caisse.

Le premier article de ce blog est paru en juin 2018. Je vous propose donc une campagne marketing qui méta-sorte de l’ordinaire, en fêtant ses « presque 10 ans et demi ».

Joyeux presque-demi-anniversaire, nom de dieu de bordel à cul de pompe à sperme d’enculerie de chiotte de Jérôme Cahuzac à merde de vieille pute borgne de blog !

Et comme le veut la presque-demi-coutume, voici une presque-demi-rétrospective en vrac.

Pendant presque 10 ans et demi, ce blog a amassé :

du texte, des images, des dessins, des seins, des fesses, des top modèles de femmes rondes, très rondes, très très rondes, du nu, de l’érotisme, de la pornographie, du pixel art, des réflexions sur le fabuleux monde du travail, des pétages de plombs, des jeux vidéos, de la culture jeu-vidéoludique, du théâtre, des maths, des algorithmes, du python 2, du python 3, du Korn Shell, du Pascal, du C++, un roman dont vous êtes l’héroïne, des contributions à feu le magazine 42, une campagne de crowdfunding, des chansons pipi-caca, des contes sur le Revenu de Base Inconditionnel, des récits corporate, de la masturbation physique et intellectuelle, du hacking, des bitcoins, de la monétisation hasardeuse d’urls, de l’alsacien, des commentaires intéressants/rageux/stupides/réconfortants/amicaux/constructifs/destructeurs/spammesques/sources-imagesques/chaotiques, des couleurs de textes vomitives, des fiches cuisines désespérantes, des liens vers mes articles chez Sam et Max, des souvenirs, des soupapes de sécurité nécessaires, de la karmagraphie, de l’alcool, des Collègues Machin, Des MégaChefs Bidules, des relectures à 3 heures du matin et des énumérations à rallonge.

Merci à toutes ces femmes aux formes harmonieuses qui offrent des images d’elles à l’internet, et que je collecte avec avidité.

Merci à Ginger BBW, Monique, Alicia Loren, Norma Stitz, Zohra, Shiva Glamour, Buffie, Sasha, Milena Velba, Curvy Nurse, Selene, Keisha Evans, Simone Fox, Eden Mor, Maritza Mendes, Charda XL, Jenny Hill, Diamond, Minka, Ice Kreams, Shauna Moon, Dawn Perignon, Stefani, Victoria, Viva La Valerie, Serenity Davis, Hitomi Tanaka, Ashley, Assshley, Rhonda, Cherrylicious, Chessie Moore, La Cicciolina, Honey Juggs, Teddi Barrett, Mandy Blake, Princess Lissa, Colette Pillow Boobs, Taylor Stevens, Bootyliscious, Victoria Secret, Scented Kisses, Amazon Kitty, Chelsea Charms, Thunder Thighs, Chloe Vevrier, Diana Doll, Lolo Ferrari, Miss Mina BBW, Sicilia Curves, Lady Snow, Busty Merilyn, Cassie Bombshell, Nadine Jansen, Karola, Lisa Lipps, Leah Jane, QT Pie, Melonie Rose, Anorei Collins, Renee Ross, Ariana Angel, Sofia The Rose, Busty Babydoll, Shameless Angel, Re-Victoria, Miosotis Claribel, Plump Princess, Haydee Rodriguez, Desiree Devine, Platinum Puzzy, Lana BBW, Tiffany Towers, Alice Webb, Juicy Jacqulyn, Beshine, Beth Ditto, Juicy Little Fat Girl, Jade 125Q, Dors Feline, Rachel Aldana, Denise Milani, Mya Jane, Uniquely Made Diva, Summer Lashay, Gloria Sutters, Dominican Poison, Lady Seductress, Re-Monique, Veronica Bottoms, Megan Belet, Velvet D’Amour, Cotton Candi, Miss D.G., Spicee Cajun, Kati, Maria Moore, Lacey Wildd, BBW Secret, Natalie Fiore, Mz Buttaworth, Shanice Richards, Roxxy, Kaori, Lailani, Mara Jane, Treasure Chest, Peaches Larue, Mary Boberry, Lisa Canon, Micky Bells, BBW Cajun, Lorna Morgan, Gigi Starr, Jezra Matthews, Poetry Travis, Disha, Clémentine Desseaux, Tweety Is Tumbln, Britt, Tess Holliday, Mistress Cathy, Winking Daisys, Kellie Kay, Xdragon Queenx, boundqueen, BBW Superstar XXX, Cassandra Calogera, Ashley Ellison, Miina Kanno, Whitney Thore, Joy, Courtney Pearson, Jordan Carver, Miss Twin Towers, Jamie Lopez, Tokyo Rose et une foule d’autres dames inconnues mais splendoyantes.

Certaines d’entre elles ont des vies pas aussi faciles et amusantes que ce qu’elles montrent sur leurs photos. D’autres sont carrément mortes. Essayons de nous en rappeler de temps en temps. Ceci est bien entendu valable pour toutes les autres personnes qui exposent professionnellement leur corps sur internet (hommes ou femmes, avec rondeurs ou pas).

Pour fêter ça, voici l’une des toutes premières images pornographiques que j’ai récupéré d’internet. Ça devait être en 1999. J’avais pas internet à la maison, mais je faisais un boulot d’été de prestige : développement d’un intranet en HTML statique, d’une base de donnée Access, ou quelque chose du genre. Il n’y avait pas de contrôle boîtal à cette époque transitive.

Par contre, je ne sais pas du tout qui c’est.

Tout au long de ces années, je vous ais fait de nombreuses promesses de textes et autres créations, dont une grande partie n’a jamais été tenue et est tombée aux oubliettes. Au début, j’essayais d’écrire au moins deux articles par mois, pour ensuite passer à un par mois. Et même avec cette diminution, cette cadence a, elle aussi, été parfois galvaudée de manière scabreuse. Le calendrier affiché à droite en est un malheureux témoin.

Mais je suis toujours là. Je m’accroche, comme un capitaine (crochet), comme une émission de télé (crochet), comme une pine (hochet), comme un brochet, comme un gros chais, comme un troquet, comme un torché. Et j’égrène mes énumérations. Il serait d’ailleurs très amusant que je vous énumère toutes les énumérations effectuées ici.

J’ai plein d’idées de code, de jeux vidéos et de sites web. Très peu arrivent à l’aboutissement. Certains n’arrivent même pas à l’étape de commencement. Mais autant que possible, je continuerais ce blog. C’est un fil conducteur dans la nébuleuse inachevée de mes projets et de mon histoire.

Merci de me lire et de m’avoir lu, de commenter et d’avoir commenté, depuis le moment où vous avez commencé de me lire et de commenter, jusqu’au moment où vous arrêterez / avez arrêté de me lire et de me commenter.

 

Attendez, j’aère, tel le ver de terre

Bougeoir tout le monde.

Vous devez croire que je fous pas grand chose sur mon blog en ce moment. Détrompez-vous, chers amis. Tel le ver de terre gluant, se tortillant et creusant des petits tunnels avec sa bouche, je fais des choses qui ont une importance, mais qui ne se voient pas.

(Je me permet de rappeler que l’aération de la terre par les vers de terre est primordiale pour la faune/flore/écologie/hippie de notre planète).

serpent-pénis

Un ver de terre ? Un pénis ? Non, un serpent-pénis.

En ce moment, je reprends tous mes articles, je corrige les fautes et les tournures de phrase mal fichues, je vérifie les liens, je passe un coup de peinture, je ponce, je nettoie et donc, j’aère.

Bien entendu, je rajoute également des intermédiaires publicitaires sur la plupart des liens, car j’aime violer votre cerveau. Dès que j’ai tout fini, je donnerai plus de détail à ce sujet.

J’avais envie de tout relire du début à la fin, histoire de me faire une petite rétrospective personnelle de mes conneries. Ce blog a plus de 4 ans quand même. Tel un petit enfant trisomique nourri à la soupe populaire, il commence tout doucement à s’habituer au monde qui l’entoure et à vouloir attraper de lui-même les mouches collées à ses yeux, afin de s’offrir un supplément protéiné non négligeable. C’est beau la vie.

Là j’ai plus que 10 articles à rebidouiller. Après, je passe à autre chose. Je ne ne manquerais pas de vous en parler ici-même.

Shanice Richards

Shanice Richards sera également ici-même.

Si vous avez peur de vous ennuyer en attendant de nouveaux éjaculats textuels et programmatiques de ma part, vous pouvez patienter avec mes contributions au blog de Sam&Max. En voici la liste :

Y’a aussi mes contributions au magazine 42, mais vous connaissez sûrement déjà.

Et il y a ça aussi (http:// www. kisskissbankbank.com/help-us-bring-basic-income-closer-to-reality-in-europe–2?ref=search).

Je détaille pas plus, sinon on risque de dire que je vous bourre le crâne avec le Revenu de Base Inconditionnel. Suivez le lien. Si vous n’en avez pas envie, suivez le bœuf. (Expression qui date au moins du 14ème siècle, dont je ne connaît absolument pas le contexte d’utilisation, mais on n’est plus à ça près).

Burrito Bison

Bon d’accord, c’est pas un bœuf, c’est un bison. Suivez-le quand même.

À bientôt !