Tondre un yak

Qu’est-ce donc que cela ?

En voici un exemple :

Il y a deux mois, j’ai voulu retirer des bitcoins pour faire des dons, ce qui a provoqué les problèmes que vous connaissez. J’ai alors créé mon propre service personnel de monétisation de liens (et plop). Ce service est hébergé sur pythonanywhere, lieu où officie également mon expressionotron. Cet ancien projet m’est revenu à l’esprit. Je me suis rappelé que j’avais promis une seconde version avec un panel de phrases élargi dans le cas où j’aurais suffisamment de followers sur le compte twitter associé. Je suis allé vérifier et il se trouve que j’ai récemment gagné le surcroît nécessaire à cette mise à jour. Youpi. Donc là je suis en train de bosser sur l’expressionotron, alors que l’action de départ consistait simplement à transférer des sous.

Et c’est pas fini, parce que pendant que je me penchais d’arrache-pied sur cet expressionotron, je me suis pris la tête avec la notion de package en python, et je me suis dit que ça mériterait un petit article ici ou sur le blog de Sam et Max, article auquel je m’attellerais ultérieurement, voire plus tard.

C’est ça la tonte de yak. On veut faire un tout petit truc au départ, censé prendre « juste 2 minutes ». Mais on s’aperçoit qu’il faut faire un autre petit truc avant, au sujet duquel on s’aperçoit qu’il faut faire un autre-autre truc avant, et ainsi de suite. On finit par devoir réaliser un truc pharaonique n’ayant aucun rapport avec le truc initial, et en général, ce truc, c’est tondre un yak.

La vie est faite d’enchaînement de ce genre. Mais j’ai l’impression que les activités liées à l’informatique sont encore plus sujettes à ça. Ça mériterait une réflexion plus approfondie, dans laquelle je ne me lancerais pas, sinon c’est pas un yak que je vais tondre, mais le troupeau entier.

milos-yak-heifer-grunniens-_med

J’ai découvert ce concept dans un commentaire de commitStrip (http:// www. commitstrip.com/fr/2013/09/24/yen-a-pour-2-minutes/?setLocale=1).

Son origine se trouve (à priori) ici (http:// projects.csail.mit.edu/gsb/old-archive/gsb-archive/gsb2000-02-11.html).

Bien évidemment, ça émane de gens n’ayant rien d’autre à foutre que de disserter sur la façon dont on peut perdre du temps, ce qui est en soi une perte de temps, ha ha ha, so meta. Ces gens sont des chercheurs du MIT. Moi aussi je suis chercheur, un chercheur tellement meta que j’en suis encore à chercher mon domaine de recherche.

À côté de ça, voilà presque 4 mois que j’ai changé de crémerie, j’ai promis un article à ce sujet que je n’ai toujours pas commencé. Mais tout va bien, c’est pas de la procrastination, puisque je fais quand même des trucs !! (C’est juste pas les bons trucs).

Allez, je me remet dans le code de ce génial expressionotron.

Je vous laisse avec une femme exerçant le métier de cowgirl. C’est plus simple que d’être informaticien-ne, car les vaches ont moins besoin d’être tondues que les yaks.

b5BVIqA

Magyd Cherfi et mon côté cucul

Comme je suis un mec culturel, il y a quelques temps, je suis allé à une soirée slam-et-gamins avec Magyd Cherfi dedans. C’était organisé par Alternateuf, l’assoc’ qui fait bouger la moche région du Zogzogunterkirchesland.

Magyd Cherfi
Le gentil Magyd avait passé l’après-midi à aider des ch’ti n’enfants à préparer des textes. Ce beau monde est ensuite venu nous les déclamer. Y’avait un peu de tout:
  • Un mec qui a raconté un conte débile avec des animaux débiles, ça lui a pris 20 minutes et il a endormi tout le monde.
  • Plein de petits n’enfants d’immigrés expliquant que leur cœur se trouve autant en Algérie qu’au Zogzogunterkirchesland. C’était tout meugnon.
  • Une vieille nana avec un béret qui s’est lâchée à propos d’un canal. (Ne pas oublier le « c », merki).
  • D’autres petits n’enfants qui nous ont offert une chanson pipi-caca, celle avec Tonton Chirac qui chie dans son casque. Vous trouverez l’air et les paroles dans la catégorie idoinement nommée « chanson pipi-caca » de cet idoine blog.
  • Et bien sûr, Magyd Cherfi lui-même. Il a fait péter quelques textes bien sympa, même si je me souviens plus de ses propos. J’étais obnubilé par ma réflexion intérieure, à, comme vous vous en doutiez, élaborer une petite bafouille de mon cru.

Quand je suis arrivé sur la scène, ma chérie a regardé ses amis d’un air désespéré, exprimant très clairement que: « Bon ben, désolée. C’était inévitable. Il va nous chanter une de ses chansons à la con. Super ».

Eh bien pas du tout! J’ai fait quelque chose de frais, poétique, cucul-comme-il-faut et très « world ». Je le savais bien qu’au plus profond de moi-même, j’étais un mec normal. Mon âme intérieure est normale. Je suis l’homme le plus normal du monde! Ça mérite de l’argent! Donnez-moi tout ce que vous n’avez plus depuis la crise! Bref. Voici mon slam:

Qu’est-ce qui est petit et marron?
Un marron

Qu’est-ce qui est rond et orange?
Une orange

Qu’est-ce qui est joli et rose?
Une rose

Qu’est-ce qui est joli aussi, mais violet?
Une violette

Qu’est-ce qui est douloureux et bleu?
Un bleu

Qu’est-ce qui est rouge?
Un verre.
(Un verre de rouge)

Et qu’est-ce qui est de toutes les couleurs?
Un être humain

Ça a beaucoup plu. Magyd Cherfi, qui était à côté, se marrait bien et les gamins proposaient des trucs au fur et à mesure de mes phrases. À la fin, ils ont dit « un arc-en-ciel ». Et c’est vrai. Y’a toutes les couleurs dedans. Mais c’est parce que les arc-en-ciel sont fabriqués à partir de morceaux d’humains lyophilisés:

busyp rainbow man

Ensuite, mini-apéro. Quelques gamins sont venus me poser des devinettes de gamins. Bien entendu, je les connaissais déjà toutes et je les ai subjugués par ma culture infantile. Ha ha ha!

J’ai juste eu un tout petit peu de fil à retordre avec la question suivante:

« Y’a 1 000 personnes qui montent dans un avion et 1 000 qui descend. Combien y’a de gens dans l’avion? ».

J’ai fait abstraction de la stupide faute de français qu’il avait faite (1000 qui descend) et j’ai commencé à réfléchir. J’ai dit 0, mais c’était forcément pas ça. J’ai re-réfléchi avec mon cerveau et je me suis dit, hmmm…. y’en a un dont le prénom est « 1 000 ». C’était plus ou moins ça. Le gamin m’a expliqué qu’il en reste 999 dans l’avion, parce que:

« Y’a 1 000 personnes qui montent dans un avion, Émile qui descend. »

Sa stupide faute de français n’en était donc pas une. Il m’a d’ailleurs lui-même précisé que c’était un indice.

C’est là où je me suis rendu compte qu’on est très prompt à dire que les enfants de maintenant ne savent plus écrire, plus parler, plus compter, etc. Alors que pas forcément. En plus, ils jouent avec les mots, ce qui est une marque d’intelligence. Pas forcément une marque d’humour, car certains jeux de mots sont bien pourris, (Cathy Penflam), mais au moins une marque d’intelligence.

Ensuite, Magyd Cherfi nous a fait un de ses chouettes concerts dont il a le secret et je me suis bien régalé. À un moment, il a exécuté un montage-debout-sur-une-chaise, tout en chantant. On le sentait pas rassuré dans sa cascade, mais il s’en est très bien sorti.

Sur ce, comme on est dans les couleurs, je vous repropose mon poème, mais avec illustrations. Petit tour d’horizon chromatique des beautés de la toile 2.0 de l’intraweb.

Qu’est-ce qui est petit et marron?
Un marron
xl-girls-huge-tits-lady-snow-gangster-450x677
Qu’est-ce qui est rond et orange?
Une orange
busty merilyn exposed 01
Qu’est-ce qui est joli et rose?
Une rose
CassieSet13ff Cassie Bombshell
Qu’est-ce qui est joli aussi, mais violet?
Une violette
Blackplanet bbwsource
Qu’est-ce qui est douloureux et bleu?
Un bleu
nadine jansen blue
Qu’est-ce qui est rouge?
Un verre.
(Un verre de rouge)
milena velba green
Maritza Mendez
Et qu’est-ce qui est de toutes les couleurs?
Un être humain
LetyourinnerrainbowShine Dee Dee Rainbow
P.S. j’ai piqué l’idée de ce texte dans un épisode de Kaamelot (Le combat d’énigmes entre Élias et Merlin). Faut pas que je le dise, comme ça j’ai encore plus l’air de trouver des idées super originales grâce à mon cerveau.

Sur ce, je me casse au ski une semaine avec des morceaux d’humains. Je serai donc encore plus absent que d’habitude sur ce blog. Mais j’ai donné quelques articles pour le prochain numéro de 42. Guettez donc sa sortie. C’est un ordre.

ski-simulator-01-02-09