Tipiak !!!

Party people are you ready ?

Comme vous le savonniez, le 12ème aux-puces du magazine 42 est sorti. Et le thème c’est : TIPIAK!!! (Cherchez sur Wikipedia si vous savez pas pourquoi je viens de crier ce mot bizarre).

Ça se télécharge par ici (http ://42lemag.fr/archive_n12.php).

Mes hauts faits dans ce numéro.

Page 13 : la pub à la con « hommage à un grand créateur ».

Je suis particulièrement fier du petit détail qui tue : les deux étoiles sur le flacon de parfum, pour faire comme sur les bouteilles de pinard.

Pour votre culture, sachez que les étoiles de pinard constituent un indice permettant de repérer ceux qui sont dégueulasses (nombre d’étoile différent de 0 = dégueu). C’est une information pratique destinée à ceux qui n’y connaissent rien en pinard.

Page 41 : article sur les splendides BD du maître Andreas Martens.

La trilogie Cromwell Stone, Rork, Capricorne, Arq, … Ce monsieur a vraiment compris le potentiel du média « bande dessinée », et l’exploite à cœur joie. Il superpose, tord, étire et mâchonne ses cases, mais toujours dans le but de servir sa narration, et non pas pour faire cool et tendance. Ses histoires sont remplis de mystères, événements fantastiques et petits détails à ne pas louper. Je vous invite à plonger dedans.

Page 48 : article sur les Legos.

C’est mon coup de gueule (j’adore cette expression) contre la décadence que subissent les Legos depuis déjà plusieurs années. Avant y’avait plein de petites pièces simples, pratiques et réutilisables. Maintenant on se coltine des monolithes tout fait, ne pouvant représenter qu’un seul objet. Les Legos se playmobilisent, c’est mal.

A ce sujet, je me suis renseigné sur des logiciels de Legos virtuels, pour geeks qui ne savent plus ce qu’est le monde physique. J’ai trouvé un truc bien sympa : LDRAW + Bricksmith.

LDRAW c’est la librairie de base (http:// www. ldraw.org/).

Bricksmith, c’est l’interface graphique qui va au-dessus, pour les Mac (http:// bricksmith.sourceforge.net/).

Il existe plein d’autres z’interfaces, pour plein d’ordinateurs et d’OS différents.

J’en profite pour vous offrir ce petit robot-fourmi :

lego mini robot

Je ferais peut être d’autres trucs, selon mes envies et mon temps. (Je manque tout le temps de temps, putain de boulot de merde. J’ai déjà parlé de ce problème, mais pas assez).

Et sinon, comme vous l’avez remarqué, j’aime bien le verbe « se coltiner ». Ha ha ha. Ridicule. Ringard.

Le nouveau l’ami de l’internet du mois

Un jour que j’étais à gonfler mon ego en regardant les statistiques de mon blog, je me suis dit qu’il faudrait que je vide la dernière fournée de commentaires-spam. J’affiche la liste et la regarde d’un air distrait, ne m’attendant qu’à des messages à la con du genre « your blog is so interesting, check out mine ! enlarge-your-penis.fist.fuck.bonobo ».

Et là je tombe sur un tout petit petit mot, d’un certain Jason, qui me dit « sorry for the english, I love chloe vevrier ! » C’était un vrai commentaire, fait par un vrai humain (anglophone, mais humain quand même). Je l’ai déspammé, vous pouvez le retrouver dans mon article sur le Code C++ en alsacien.

Ouais, et alors ?

Ce cher Jason possède lui aussi un blog, qui est NICHONIELLEMENT AWESOMSAUCE !!! En gros (nichons), il prend des revues pornographiques spécial tits, les scanne, et les met sur le l’internet. Je sais pas combien de temps ça va durer, parce que c’est un peu unlegal-rebelz, mais pour l’instant c’est là, alors autant en profiter !!

click tits click click click tits tits : http://bigtitsraider.blogspot.com/

Edit 2013-06-20 : lien mort, ou plus exactement, vidé de son contenu. Je savais que ça tiendrait pas longtemps. Tant pis, on va faire comme si de rien n’était et qu’il existait toujours.

Je décide donc de consécrater Jason au rang de « nouveau l’ami de l’internet, mention espécifique nichons ! ».

Valeureux Jason, voici ton seal of approval, que tu peux placer sur ton blog dès maintenant :

ami internet nichon peluche

Par contre, je suis pas sûr que tout soit bien rangé. Je voulais récupérer le numéro de Voluptuous de février 2010, c’est à dire ça :

the big tits raider Voluptuous

Et je suis tombé sur un Scoreland de mai 2009. C’est à dire ça :

scoreland couverture

Ça m’embête un peu parce que je voulais des images de Renee Ross. Heureusement, le lecteur averti et assoiffé de courbes trouvera une longue vidéo de cette dame, dans un autre article du même blog. Et cette fois-ci, aucun trompage ne s’est glissé.

Bref. Eclatez-vous le jonc. C’est tout ce que j’ai à dire.

Une petite bande dessinée

J’ai fait une époustouflante BD. Elle était originellement destinée au dernier numéro de 42. M’y étant pris quelque peu à l’arrache, elle n’a pu y être incluse.

Ça parle de Famille de France, association bien connue, qui lutte contre les vilaines choses choquantes des jeux vidéos, alors qu’ils n’y connaissent rien. De mon côté, je ne connais rien à Famille de France et ne suis donc pas en mesure de contrer leurs arguments de manière structurée. Mais comme je suis un jean-foutre du monde réel, j’ai le droit.

L’héroïne de la BD représente le stéréotype d’une membrette de cette association. Je me suis inspiré des dessins humoristiques qu’en avait fait Joystick, à l’époque où ce journal se fritait avec eux. Cette dame a une étrange ressemblance avec Olive Oil, la copine de Popeye. Je sais pas pourquoi. Et de toutes façons je n’ai plus ces vieux Joystick, je les empruntais à la bibliothèque.

Le message sous-jacent a la forme d’un serpent qui se mord la queue. Mais vous trouverez ça tout seul.

Il y a de la violence, des jeux de mots particulièrement honteux (saurez-vous les déceler tous?) et des onomatopées bien débiles. J’adore les onomatopées débiles. Y’en avait plein dans mes BD de gamins. Et j’avais vraiment envie de les retrouver dans le monde réel. Ça m’aurait tellement rassuré. Alors je les disais tout haut, je faisais des (je suppose que je ne devrais pas vous raconter ça) bruitages tout le temps: « Zioup! Boing! Peng! Ow! Er…Er… » Les gens me disaient d’arrêter mes enfantillages et se foutaient de ma gueule. J’étais supposé me sentir coupable de faire ces sons, alors que moi je savais bien qu’ils existaient quelque part.

Aujourd’hui, ici, je hurle toutes les onomatopées que je veux et j’en suis heureux et fier. Plus personne ne peut rien contre moi. C’est ma vengeance inutile et puérile, mais qu’est-ce que je me sens bien. Tous ces gens dont je viens de parler, ils sont peut-être tous morts.

Ah c’est embêtant, je viens de vous raconter beaucoup trop de choses. Du coup, ça ne donne plus du tout l’impression de « oh, j’ai créé une petite BD sur un coin de table, je vous la jette en pâture, tel un pourboire de grand-bourgeois, car voyez-vous, je suis tellement rapide et doué pour faire ce genre de petites choses que je les balargue par boîtes de 14. » En réalité, ça m’a pris du temps pour la faire, même si y’a que trois pages. Je suis très lent à dessiner. Alors ces dessins, ils ont de la valeur, un point c’est tout.

N’est pas blogueur BD qui veut. Et ça tombe bien, je veux pas. Pour moi, c’est plus facile de faire du texte et d’y ajouter des images désolantes, piquées un peu partout, que de faire des dessins from scratch. Mais pour cette fois, en voilà toujours un peu.

Click on the images to enlargir your penis, puis, clique a second fois with le curseur en loupe pour megalargir your peanuts.

https://recher.files.wordpress.com/2009/12/fdf_page1.jpg

https://recher.files.wordpress.com/2009/12/fdf_page2.jpg

https://recher.files.wordpress.com/2009/12/fdf_page3.jpg

Et pour finir sur une note sexy, voici des vrais dessins, réalisés d’une main de maître par un certain Giovanni. Oui ce sont des caricatures. On a bien le droit de dessiner ses fantasmes.

45447228gio2 giovanni bbw

Voir le premier commentaire de cet article pour un lien vers d’autres dessins de Giogio.

la BD de la promo 01

Ça date un peu, mais il faut bien que je migre tout le bordel de mon ancien site vers celui-là. En tout cas, ça mérite forcément un titre écrit en gros rouge qui tache et qui fait bien mal aux notions les plus élémentaires de mise en page web.

la BD de la

promo 01

de l’UTBM

L’UTBM, c’est l’école où que j’ai fait mes études. J’y ai appris à tenir l’alcool, à bosser à l’arrache, et à donner des coups de pied à mon sens de la raison. Sérieusement, j’en garde énormément de bons souvenirs.

À l’époque, j’avais fait une petite BD racontant nos pérégrinations. Je vous la mets ici. Cliquez sur les images pour les voir en plus grand, et re-cliquez éventuellement dessus pour les avoir en taille maximale. Enlarge your pages, you little fripon canaillou.

bd_promo01_page1

bd_promo01_page2

bd_promo01_page3

bd_promo01_page4

bd_promo01_page5

bd_promo01_page6

Les tensions entre l’ENI et l’IPSé, c’est maintenant totalement terminé. Mais ça fait partie de notre histoire. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis dans cette œuvre, je vous propose de vous contenter de ne pas être d’accord.

Comme dans toute école de geek-ingénieur qui se respecte, y’avait pas beaucoup de filles. Mais il faut reconnaitre que dans ce pool restreint, la proportion de femmes avec des proportions poitriniales avantageuses était fort honorable, plus que la moyenne française, selon moi.

J’aurais aimé vous faire une liste de dames, avec noms,  photos, et quantité de branlettes que je leur dois à chacune. Malheureusement, je me suis piqué d’avoir des principes sur le droit à l’image, ce qui m’astreint à certaines limites.

Pour ne pas vous laisser en reste, voici des cadeaux.

serenity_davis_9471861_m

9903018_m_jenny_hill

hitomi_tanaka_45

jenny_hill_003

À part ça, je vous prépare quelques petites surprises sympas dans les prochains articles. « Le monde fascinant du travail » regorge d’anecdotes glacées et amusantes qui n’attendent que d’être racontées.

J’ai également le projet d’ouvrir un nouveau volet à ce blog (gnniiiiii!!!) (bruit de volet), avec l’introduction de fiches-cuisines: tout un panel de recettes classées selon des critères de diététiques, de complexité, de cheritude, et de plaisir gustatif. Bon d’accord, j’en ai que 4. Mais vous me donnerez des idées, hein?

En vous remerciant bonsoir.