Chansons pipi caca. Supplément

Bonjour. HEIN? Biloute!
(Me faites pas chier)

Je tenais à remercier l’ensemble des lecteurs de mon blog, qui ont conjugué leurs efforts pour ne lâcher absolument aucun comm’ suite à mon dernier article sur les chansons pipi-caca.

« J’assume l’entière responsabilité de cet échec, et j’en tire les conséquences, en me retirant définitivement du blog. »

Nan j’déconne. En fait j’assume entièrement le fait que je n’assume pas l’entière responsabilité de cet échec, donc je reste.

Edit 2013-04-13 : je suis une très mauvaise langue, j’ai eu plein de comm’. Malgré tout, je laisse le texte d’intro tel qu’il est car je le trouve rigolo et plein d’esprit. D’autre part, j’ai changé d’hébergeur de sons. Salutations à kiwi6. Les boutons « play » devraient mieux marcher maintenant.

J’ai plein d’amis dans la vraie vie. (la vraie vie concrète des échanges par mail, autre chose que ce blog), et ils ont bien voulu compléter mon répertoire.

Je suis allé rencontrer ces vrais amis de la vraie vie, par téléphone, ils m’ont chanté les airs que je ne connaissais pas, ce qui m’a permis de les interpréter à mon tour, et de m’enregistrer. Moi, quand je fais un dossier culturel, il est de qualité.

On commence par une variante du divin enfant:

Il est né le divin enfant
Trois poils au cul, la bite à son père
Il est né le divin enfant
Sonnez clochettes, la bite en avant!!

Le morceau qui suit, j’ai bien peur de le chanter encore plus faux que d’habitude. Le pote qui me l’a transmis m’a dit « c’est un peu à la Édith Piaf ». Je vous révélerai pas son nom, pour pas qu’on se foute trop de sa gueule, mais il mériterait quand même bien une petite mise à l’air virtuelle sur internet, avec cyber-bite au cirage. (Aaaaah, le mot « cyber », encore un petit trésor désuet du web 0.5. Voyez-vous, j’aime tellement me plonger dans l’histoire, redécouvrir des pans cachés de notre culture.)

[ Pan! ]

pan2

Allez vas-y Milor,
t’as pas les couilles en or,
tu les as en plastique,
super automatique,
t’appuies sur un bouton
ça fait du jus de citron
tu tires une ficelle
ça fait des étincelles!

« À la Édith Piaf ». N’importe quoi!

thvin0402200102

Mon article précédent comportait une chanson sur Napoléon, en voici une autre. Il semble que ce soit un personnage illustre du caca-pipisme, aux côtés de Jaques Chirac et de Toto. Le tout serait de savoir si cette chanson a été créée à l’époque de Napoléon, ou pas.

napoleon

Vous m’excuserez pour mon élocution de la bouche qui fourche un peu. J’avais pas envie de refaire l’enregistrement. Figurez-vous que là, ‘il est 2h30 du matin. J’avais cunnilingus à 1h18, et levrette à 2h07, je suis super en retard je vais encore me faire engueuler.

Napoléon Premier
Descend les escaliers
Demande à son guichet
Où sont les cabinets?

Le guichet lui répond
Espèce de cornichon
Quand on est caporal
On chie dans le canal!

Le canal est bouché
Il faut le déboucher
Avec un tire-bouchon
En forme de queue d’cochon!

C’est la reine d’Angleterre
Qu’a fait pipi par terre
En dansant la java
Sur un paquet d’tabac

Napoléon Premier
Voulut la ramasser
Son pantalon craqua
Et sa lune se montra!

Y’a une version où c’est pas le guichet, mais le plombier. Et c’est pas une queue de cochon, mais un saucisson. Mais comme déjà dit, c’est ça la beauté des chansons pipi-caca, c’est muable (contraire de immuable).

Un grand classique, que j’ai un peu honte d’avoir oublié:

Bali Balo dans son berceau
Bandait déjà comme un taureau
Et une putain lui dit « sa mère tu bandes déjà plus que ton père »
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali Balo dans le désert
se trimballait les couilles à l’air
Mais arrivait un nuage de grenouilles
Qui lui bouffa la peau des couilles
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali-balo dans son cercueil,
bandait encore comme un chevreuil,
Avec sa bite en arc-de-cercle
Il arriva à soulever l’couvercle
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Y’a plein d’autres couplets, mais vous les retrouverez facilement sur le grand internet.

Et en voici une dernière que ma copine a retrouvée y’a pas longtemps dans son cerveau:

Une vache qui pisse dans un tonneau
C’est rigolo, mais c’est salaud

Dernier petit truc: il y a une variante à la java du trou du cul du chat. Le piano peut appartenir à Gilbert Bécaud ou Brigitte Bardot, et il peut coincer la couille à Jeannot au lieu de sa bite.

Je vous laisse, faut vraiment que j’y aille. Comme disait le voisin du dessus des Bidochons dans « En habitation à loyer modéré »:

« Y’a Martine qui refroidit »

Non, je ne suis pas employé de la morgue.

Edit 2012-06-04 : Suite à la demande générale, et pour les pauvres qui ne voient pas les players wordpress dans leur gateur-navi, je vais fournir un lien pour télécharger les mp3. Désolé pour la pub intermédiaire dans ledit lien, que voulez-vous j’aime l’argent.

Edit 2013-04-13 : changement du lien, puisque changement d’hébergeur. Tous les mp3 sont récupérables ici (http:// kiwi6.com/users/Recher), y compris ceux de mon article de chanson pipi-caca précédent. Bonne écoute !