Un jeu en PuzzleScript : Jesus Respawns

Un jour, j’ai eu une conversation avec un gamin (ouais, il m’arrive des trucs bizarres des fois). Il m’a dit : « je suis trop triste pour Jésus, parce qu’il est mort ».

J’aurais pu répondre que suivant sa logique, il aurait également dû être triste pour tous les autres humains officiellement considérés comme « gens bien » et qui sont morts depuis les derniers millénaires, mais j’ai décidé de faire simple. J’ai dit : « c’est pas grave, après il ressuscite. Il est un peu comme Mario Bros. Quand on perd la partie, on peut recommencer tout de suite après ».

D’oeuf-il-en-est-grille, je me suis retrouvé à créer un mini-jeu vidéo mettant en scène Jésus. On y retrouve une bonne partie de ses super-pouvoirs.

Le scénario tient en une seule phrase, mais qui vaut la peine, puisqu’elle comporte un jeu de mot : Jésus doit retrouver ses madeleines.

Ha ha ha ! Les madeleines-gâteaux et Madeleine la copine de Jésus. Jeux de mot ! Jeux de mot !

Vous pouvez y jouer ici (version française) .

Et ici (version anglaise) .

Le jeu de mot n’est pas présent dans le texte en anglais. Not my fault.

Ne vous attendez pas à des énigmes pointues et intéressantes. J’ai créé ce jeu pour proposer au gamin mentionné initialement une approche différente de la religion chrétienne. Parce que, honnêtement, le mec cloué sur sa croix en train de saigner, je trouve ça d’assez mauvais goût. Après on s’étonne que les enfants aient des pensées violentes dans la tête, et on dit : « c’est la faute aux jeux vidéos ». Eh bien non, pas forcément.

Un autre jeu avec Jésus dedans.

J’ai mis le code source sur mon github :  https://github.com/darkrecher/PuzzleSalad .

Vous y trouverez également un petit script en python, permettant de convertir des images en tiles PuzzleScript. Tout à l’arrache, pas documenté, débrouillez-vous ou foutez-vous en.

Jésus et ses potesses

Je vous ais déjà dit que j’aimais bien PuzzleScript ? Oui, je crois. Je vais essayer de m’investir plus dedans, à l’avenir.

Blarg sur Github

C’est le jeu que j’avais fait il y a quelques années. Il est maintenant disponible ici : https://github.com/darkrecher/Blarg.

Même que j’avais lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule et j’avais gagné la mirobolesque somme de 50 euros. J’avais ensuite gagné un peu plus grâce à des dons généreux et totalement inattendus provenant d’une personne étrange, mais c’est une autre histoire.

Le jeu en lui-même n’a pas changé, c’est le même code source. Par contre j’ai tout bien documenté et rassemblé les données qui s’étaient éparpillées : articles, annonces, procédure pour générer les exécutables à partir du code, etc.

Il y a une doc de conception, car j’essaye d’en rédiger une pour chacun de mes « gros » projets. Pour celui-ci, elle est séparée en deux :

  • la doc à propos du jeu en lui-même,
  • la doc à propos du système d’interface (boutons, menus, etc).

Eh oui, j’avais presque réussi à créer une librairie d’interface graphique, réutilisable pour d’autres jeux. Mériterait-elle d’être reprise, modernisée et améliorée ? Je ne sais pas et de toutes façons j’ai tellement d’autres idées que celle-ci va probablement rester à l’abandon.

On peut même configurer les touches.

On peut même configurer les touches.

Et ensuite ?

Je suis en train de mettre dans github tous mes vieux trucs qui périclitent sur mes disques (disques durs et disques compacts, c’est vous dire la portée temporelle de cette fouille archéologique).

D’autre part, j’ai l’honneur de vous annoncer que mon twitter expressionotron a dépassé les 30 followers. Comme promis, je vais donc libérer son code source (la libération des listes de mots viendra plus tard, si j’ai encore plus de followers). J’en profiterais pour démochifier ledit code.

Bref, ça va bouger sur mon github dans les semaines qui viennent.

mappear_brouillon_5

Allez hop, pour fêter ça, image de femme ronde déguisée en magicienne (plus précisément en Elvira-Mistress-of-the-dark).

C'est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l'article.

C’est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l’article.