La cryogénisation du blog Sam et Max

Il y a quelques années de ça, un chien et un lapin se rencontrèrent.

− Bonjour monsieur le chien.

− Bonjour monsieur le lapin.

− …

− …

− …

− …

− …

− …

− Mais, que nous arrive-t-il ? Je sens comme un arc de tension sexuelle s’établir entre nous deux.

− Moi aussi. Cela va être difficile de le contrôler.

− Pourquoi ne pas céder à cet amour qui s’offre à nous ?

− Je n’ai rien contre les homosexuels, mais je n’en fais pas partie.

− Qui parle d’homosexualité ? Vous êtes un chien et je suis un lapin. Il ne s’agit rien de plus que de zoophilie.

− Comme vous avez raison. Faisons l’amour !

(Quelques mois plus tard…)

− Je suis enceint !

− Moi aussi !

− Quel bonheur ! Nous mettrons au monde toute une marmaillerie de petits chien-lapins !

(Encore quelques années plus tard…)

− Qu’allons nous faire de tous ces chien-lapins et autres lapin-chiens ?

− Il est impossible pour nous de nous occuper d’un aussi grand nombre d’enfants.

− Achetons un congélateur et cryogénisons-les.

− Sage décision. Malheureusement, les techniques de réveil après cryogénisation ne sont pas encore aboutie. Nous risquons de tuer ces pauvres petites créatures lorsque leurs futurs parents adoptifs voudront les réanimer.

− J’ai une idée ! Il nous suffit de les cloner à plusieurs reprises et de cryogéniser ces clones dans plusieurs congélateurs. Nous pourrons ainsi tenter des réanimations au fur et à mesure que la technologie évoluera.

C’est ce qui fut fait.

Archi-archivisme

Le blog http://sametmax.com/ existe toujours, mais aucun nouvel article ne sera ajouté. Les commentaires ont été réouverts momentanément. Lorsqu’ils seront fermés, le blog ne changera plus.

Il n’y a aucune garantie future qu’il restera en ligne. C’est insupportable ces gens qui ne se sentent coupables de rien sous prétexte qu’ils mettent leur travail à disposition librement et gratuitement. Encore un coup des trotskistes.

Ces messieurs Sam et Max ont expliqué comment récupérer tout le contenu de leur blog. Je n’ai pas de moyen de lancer des commandes « wget » de chez moi (désolé, Windows, tout ça). Je pourrais le faire au Travail, mais ça me gêne de mobiliser du CPU, de la bande passante et de la place disque en quantité indéterminée pour quelque chose que je ne peux pas trop justifier.

Alors j’ai fait le gros bourrin avec l’utilitaire WinHTTrack. Ça a mouliné sa mère pendant des heures. Je ne suis pas sûr d’avoir tout récupéré. Certains articles semblent avoir échappé au moissonage, car leur titre est trop long (en particulier toute la partie sur la programmation orientée objet). Je les ai récupérés manuellement, en espérant que d’autres n’ont pas planté de la même manière.

Puis j’ai tout compressé et tout balancé dans dropbox. Vous pouvez télécharger un énorme fichier .zip avec tout dedans. C’est cadeau c’est bonheur.

Il y a aussi des autoblogs, vous permettant de consulter directement les articles sans vous embêter à tout télécharger en local. Mais ils ne sont pas forcément à jour, et ont le même niveau de non-garantie de continuité que le blog de Sam&Max lui-même.

Dropbox pourrait également décider de virer ma sauvegarde.

Internet n’est pas forcément durable.

Ni vos ordinateurs. Ni le réseau de distribution d’électricité. Ni vous-même. Tout fout le camp.

C’est pour ça que lorsqu’on tient à quelque chose, il faut en faire le plus de sauvegardes décentralisées possibles, dans le plus d’endroits différents. Ce dropbox est ma toute petite contribution à cela.

Le passage nostaltriste

Le blog de Sam&Max s’est offert à mon temps de cerveau, il y a quelques années de cela, par le biais de roro, un ami bizarre de l’internet. Je le salue au passage, s’il me lit encore.

J’y ai lu tous les articles paru depuis que je l’ai découvert. Je me suis promis de me faire une rétrospective générale des anciens non encore lus.

Certains de ces articles ont augmenté ma culture générale informatique et ma veille technologique.

L’un en particulier m’a directement fait économiser plusieurs heures de travail de mon vrai Travail. Il s’agissait de l’explication d’un concept générique : les itérateurs avec yield . Et en plus ça m’a même pas servi pour du python, mais du C#.

Je me suis fendu de quelques petits commentaires chez eux, plus ou moins pertinents, plus ou moins utiles.

Je leur ai proposé quelques articles, qu’ils ont gentiment accepté de publier. En voici la liste.

J’avais l’idée de deux autres sujets qui auraient pu être intéressants :

– comment créer un plug-in Sublime Text.

que se passe-t-il en interne quand on définit une variable en python ? (https ://nedbatchelder.com/text/names.html)

Je les écrirais peut-être ici, dans mon blog à moi. C’est dommage. L’audience y est beaucoup plus faible, je ne pourrais donc pas en retirer tout le flattage d’ego que j’aurais pu en espérer.

Ça me fait quand même un petit quelque chose de voir le blog de Sam&Max s’arrêter. Un peu le même effet que la fin du magazine 42, même si ce n’est pas du tout le même genre de création. Snif snif beuheu-beuheu ouin.

Finalement, peut-être que cette nouvelle m’apporte plus de réconfort égoïste que de tristesse. Tous ces « créateurs de contenus web », qui parviennent à obtenir plus « d’audience » et « d’attention » que moi, finissent par abandonner et passer à autre choses. Moi je suis toujours là, depuis plus de 10 ans, sur mon blog pourri avec à peine 30 visites non-uniques par jour, à publier un article par mois.

Je m’accrocherai autant que je le pourrais, comme un vieux chewing-gum dégueulasse à la chlorophylle oublié au fond d’une poche.

Sur ce, voici une dernière image de lapine pour conclure.

Jessica Rabbit !

Vive la liberté d’expressionotron

Voilà déjà quelques temps que mon twitter bot expressionotron a dépassé le nombre hallucinogénatoirement élevé de 30 followers. On en est même à 36.

Comme promis dans cet article, j’ai libéré le code source de cette incommensurable œuvre.

C’est sur mon compte github : tout bien documenté, avec la config de mise en production, la doc de conception, etc. J’aime la doc.

bande dessinée de Gaston Lagaffe documentation

Au départ, j’avais prévu de ne libérer que le code source, sans les listes de morceaux de phrases utilisés pour créer les expressions. Sauf que je me suis vautré et j’ai tout balancé d’un coup dans github. J’aurais pu supprimer les listes après coup, mais ça aurait toujours été possible de les retrouver en fouillant les logs. J’aurais également pu effacer tout le repository et repartir de zéro, mais j’avais la flemme.

De plus, je n’avais pas envie de maintenir une version publique sans les morceaux de phrases et une version privée avec. Donc, ça suffit les bêtises, on libère tout, c’est beaucoup plus simple. Ça n’en est que mieux pour vous. (À condition d’admettre le postulat initial que ça vous intéresse).

Pour la suite

L’expressionotron continue sa quête de célébrité. La prochaine étape sera d’accorder les adjectifs avec les noms. En effet, actuellement, tous les adjectifs sont au masculin, alors qu’il y a quelques noms féminins. Ce qui peut provoquer quelques incohérences grammaticales, tel que :

Ça corrode de la prostate néo-myxomateux au point godwin !! CXI !!1!

Pour diminuer le risque de faute, j’ai intégré assez peu de noms féminins. Il serait maintenant louable de corriger ce problème et d’implémenter l’accord nom-adjectif, afin de pouvoir se permettre d’ajouter des noms de tous genres.

Pour 40 followers, je me lance dans cette tâche.

Suis-je un vilain ?

D’aucuns et d’aucunes diront que mon expressionotron est sexiste, puisque je l’ai créé par défaut au masculin, et que ce n’est que bien plus tard que je songe à féminiser ses composants. Ouais c’est possible.

Je vais me permettre de poser la question : le masculin et le féminin, est-ce que c’est pareil que l’homme et la femme ?

Il existe des langages (l’anglais par exemple), dans lesquels le masculin et le féminin a moins d’importance : chaque nom d’objet est neutre (« it ») et les adjectifs sont invariables. Quelles sont les différentes manières, à travers le monde et les âges, de prendre en charge le féminin et le masculin dans une langue ? A-t-on absolument besoin d’y intégrer cette notion ? Comment est-ce pris en compte dans le langage des signes ? Est-ce qu’on se touche les seins ou les testicules à chaque fois qu’on veut accorder un adjectif ?

Je sais pas. Il faudrait peut-être chercher les réponses auprès des langages épicènes, dont nous parlerons peut-être dans un autre article.

De toutes façons, ce blog lui-même est sexiste, vu le type de photo incorporé à chaque article.

tumblr_o6utq94hzd1uaiz32o1_1280

Mais c’est comme ça. C’est vraiment ces images là que j’ai envie de vous montrer, que vous soyez une femme, un homme, ou entre les deux, ou totalement autre. J’espère que ça vous plaît.

Blarg sur Github

C’est le jeu que j’avais fait il y a quelques années. Il est maintenant disponible ici : https://github.com/darkrecher/Blarg.

Même que j’avais lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule et j’avais gagné la mirobolesque somme de 50 euros. J’avais ensuite gagné un peu plus grâce à des dons généreux et totalement inattendus provenant d’une personne étrange, mais c’est une autre histoire.

Le jeu en lui-même n’a pas changé, c’est le même code source. Par contre j’ai tout bien documenté et rassemblé les données qui s’étaient éparpillées : articles, annonces, procédure pour générer les exécutables à partir du code, etc.

Il y a une doc de conception, car j’essaye d’en rédiger une pour chacun de mes « gros » projets. Pour celui-ci, elle est séparée en deux :

  • la doc à propos du jeu en lui-même,
  • la doc à propos du système d’interface (boutons, menus, etc).

Eh oui, j’avais presque réussi à créer une librairie d’interface graphique, réutilisable pour d’autres jeux. Mériterait-elle d’être reprise, modernisée et améliorée ? Je ne sais pas et de toutes façons j’ai tellement d’autres idées que celle-ci va probablement rester à l’abandon.

On peut même configurer les touches.

On peut même configurer les touches.

Et ensuite ?

Je suis en train de mettre dans github tous mes vieux trucs qui périclitent sur mes disques (disques durs et disques compacts, c’est vous dire la portée temporelle de cette fouille archéologique).

D’autre part, j’ai l’honneur de vous annoncer que mon twitter expressionotron a dépassé les 30 followers. Comme promis, je vais donc libérer son code source (la libération des listes de mots viendra plus tard, si j’ai encore plus de followers). J’en profiterais pour démochifier ledit code.

Bref, ça va bouger sur mon github dans les semaines qui viennent.

mappear_brouillon_5

Allez hop, pour fêter ça, image de femme ronde déguisée en magicienne (plus précisément en Elvira-Mistress-of-the-dark).

C'est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l'article.

C’est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l’article.