Vive la liberté d’expressionotron

Voilà déjà quelques temps que mon twitter bot expressionotron a dépassé le nombre hallucinogénatoirement élevé de 30 followers. On en est même à 36.

Comme promis dans cet article, j’ai libéré le code source de cette incommensurable œuvre.

C’est sur mon compte github : tout bien documenté, avec la config de mise en production, la doc de conception, etc. J’aime la doc.

bande dessinée de Gaston Lagaffe documentation

Au départ, j’avais prévu de ne libérer que le code source, sans les listes de morceaux de phrases utilisés pour créer les expressions. Sauf que je me suis vautré et j’ai tout balancé d’un coup dans github. J’aurais pu supprimer les listes après coup, mais ça aurait toujours été possible de les retrouver en fouillant les logs. J’aurais également pu effacer tout le repository et repartir de zéro, mais j’avais la flemme.

De plus, je n’avais pas envie de maintenir une version publique sans les morceaux de phrases et une version privée avec. Donc, ça suffit les bêtises, on libère tout, c’est beaucoup plus simple. Ça n’en est que mieux pour vous. (À condition d’admettre le postulat initial que ça vous intéresse).

Pour la suite

L’expressionotron continue sa quête de célébrité. La prochaine étape sera d’accorder les adjectifs avec les noms. En effet, actuellement, tous les adjectifs sont au masculin, alors qu’il y a quelques noms féminins. Ce qui peut provoquer quelques incohérences grammaticales, tel que :

Ça corrode de la prostate néo-myxomateux au point godwin !! CXI !!1!

Pour diminuer le risque de faute, j’ai intégré assez peu de noms féminins. Il serait maintenant louable de corriger ce problème et d’implémenter l’accord nom-adjectif, afin de pouvoir se permettre d’ajouter des noms de tous genres.

Pour 40 followers, je me lance dans cette tâche.

Suis-je un vilain ?

D’aucuns et d’aucunes diront que mon expressionotron est sexiste, puisque je l’ai créé par défaut au masculin, et que ce n’est que bien plus tard que je songe à féminiser ses composants. Ouais c’est possible.

Je vais me permettre de poser la question : le masculin et le féminin, est-ce que c’est pareil que l’homme et la femme ?

Il existe des langages (l’anglais par exemple), dans lesquels le masculin et le féminin a moins d’importance : chaque nom d’objet est neutre (« it ») et les adjectifs sont invariables. Quelles sont les différentes manières, à travers le monde et les âges, de prendre en charge le féminin et le masculin dans une langue ? A-t-on absolument besoin d’y intégrer cette notion ? Comment est-ce pris en compte dans le langage des signes ? Est-ce qu’on se touche les seins ou les testicules à chaque fois qu’on veut accorder un adjectif ?

Je sais pas. Il faudrait peut-être chercher les réponses auprès des langages épicènes, dont nous parlerons peut-être dans un autre article.

De toutes façons, ce blog lui-même est sexiste, vu le type de photo incorporé à chaque article.

tumblr_o6utq94hzd1uaiz32o1_1280

Mais c’est comme ça. C’est vraiment ces images là que j’ai envie de vous montrer, que vous soyez une femme, un homme, ou entre les deux, ou totalement autre. J’espère que ça vous plaît.

Blarg sur Github

C’est le jeu que j’avais fait il y a quelques années. Il est maintenant disponible ici : https://github.com/darkrecher/Blarg.

Même que j’avais lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule et j’avais gagné la mirobolesque somme de 50 euros. J’avais ensuite gagné un peu plus grâce à des dons généreux et totalement inattendus provenant d’une personne étrange, mais c’est une autre histoire.

Le jeu en lui-même n’a pas changé, c’est le même code source. Par contre j’ai tout bien documenté et rassemblé les données qui s’étaient éparpillées : articles, annonces, procédure pour générer les exécutables à partir du code, etc.

Il y a une doc de conception, car j’essaye d’en rédiger une pour chacun de mes « gros » projets. Pour celui-ci, elle est séparée en deux :

  • la doc à propos du jeu en lui-même,
  • la doc à propos du système d’interface (boutons, menus, etc).

Eh oui, j’avais presque réussi à créer une librairie d’interface graphique, réutilisable pour d’autres jeux. Mériterait-elle d’être reprise, modernisée et améliorée ? Je ne sais pas et de toutes façons j’ai tellement d’autres idées que celle-ci va probablement rester à l’abandon.

On peut même configurer les touches.

On peut même configurer les touches.

Et ensuite ?

Je suis en train de mettre dans github tous mes vieux trucs qui périclitent sur mes disques (disques durs et disques compacts, c’est vous dire la portée temporelle de cette fouille archéologique).

D’autre part, j’ai l’honneur de vous annoncer que mon twitter expressionotron a dépassé les 30 followers. Comme promis, je vais donc libérer son code source (la libération des listes de mots viendra plus tard, si j’ai encore plus de followers). J’en profiterais pour démochifier ledit code.

Bref, ça va bouger sur mon github dans les semaines qui viennent.

mappear_brouillon_5

Allez hop, pour fêter ça, image de femme ronde déguisée en magicienne (plus précisément en Elvira-Mistress-of-the-dark).

C'est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l'article.

C’est une sorcière, donc une magicienne, donc ça colle avec le sujet de l’article.