Rien de conséquent pour ce mois

Lecteurtrices, on va pas se mentir, je suis à l’arrache.

Je suis toujours sur mon gros projet http://squarity.fr . Je vais bientôt ajouter la possibilité de définir la taille de l’aire de jeu. Pour célébrer ça, je crée actuellement un petit jeu de démonstration sur un terrain honorablement grand.

Il s’agit d’un pseudo-jeu de stratégie en temps réel, où deux joueurtrices s’opposent. Il n’y a besoin que de deux boutons par personne. Ça s’appellera « Game of No-Life », en hommage au Game of Life de John Conway. Tout ce que je peux vous montrer pour le moment, c’est un screenshot.

Outre ce jeu, ma liste de tâches créatives comporte un certains nombres d’éléments aux deadlines proches et strictes :

  • Participer au Ludum Dare, du 23 au 26 avril. C’est un très bon moyen de faire connaître Squarity et d’éprouver son utilisabilité.
  • Créer un challenge pour la Toulouse Hacking Convention. Je profite d’avoir une connaissance dans l’équipe organisatrice pour proposer une contribution. La THCON a lieu au mois de juin, mais je dois m’y prendre suffisamment à l’avance pour réaliser le challenge.
  • Imaginer un espèce de jeu à énigme genre Escape Room, pour des connaissances personnelles, à l’occasion d’un événement spécifique (intrinsèquement deadliné).

Donc pas d’article conséquent ce mois-ci, à part ce présent article pour dire que j’ai pas le temps de faire un article.

En contrepartie, vous avez la promesse d’une multitude de goodies à venir :

  • Un jeu de stratégie, qui sera fini je-sais-pas-quand.
  • Le jeu que j’aurais créé pour le Ludum Dare.
  • Un éventuel article post-codem du Ludum Dare.
  • Un challenge de hacking. La THCON accepte qu’on publie nos contributions une fois que l’événement est passé.
  • Sans oublier le commentaire de NarK dans mon article précédent (encore merci à toi ! ), qui déclenchera un article supplémentaire concernant mon ancien projet avec les tinies.

Hey, j’me fous pas de vous, quand même.

Sur ce, voici la traditionnelle image de femme ronde. J’ai cherché quelque chose avec du rouge et du bleu, pour rappeler les petites unités-pixels du screenshot du Game of No-Life. J’ai trouvé ceci :

Notez les petites zones rouge et bleue, ce qui crée une image 3D à regarder avec les lunettes magiques idoines.

Il s’agit du top model Karola, que vous pouvez voir sur le site « Silicone Free ». Voici les images d’origine en 2D. Elle porte un mailot de bain violet, ce qui est tout à fait approprié, puisque le violet c’est du rouge et du bleu. Ha ha !

Justement, au sujet de Karola, (et de la ville de Reims)

Il y a quelques années de ça, j’avais orné un de mes articles par une image de cette belle dame.

Un type était venu me demander, dans les commentaires, si j’avais le droit de publier des photos d’elle. Je lui avais répondu courtoisement, mais il s’était assez vite énervé et je l’avais bloqué. Comme il n’était pas très malin, il avait indiqué une adresse mail non-bidon dans le champ du commentaire. Par de simples recherches, cette adresse m’avait permis de trouver son vrai nom, sa ville de résidence et quelques autres infos. Certaines laissaient à penser qu’il ne connaissait pas personnellement Karola, malgré ce qu’il prétendait. J’avais gardé les infos glanées, « au cas où ».

2 ans plus tard, suite à une publication d’une autre photo de Karola, il revenait à la charge. Nous nous sommes mutuellement insultés de manière tout à fait cordiale et conventionnelle. J’avais révélé son vrai nom dans un de mes commentaires, puis je me suis ravisé, car c’était trop méchant, voire illégal. J’ai laissé les insultes. Nous en sommes restés là.

Cette histoire toute moisie m’est revenue à l’esprit, et j’appréhendais (sans toutefois vraiment craindre) que l’image de cet article déclenche à nouveau un de ses caprices. Par curiosité et voyeurisme, je me suis dit que ce serait l’occasion de chercher à nouveau des infos sur lui. Peut-être qu’il avait dumpé quelques inepties de plus, ça et là sur internet.

Je retrouvais sa page Facebook, son profil Linkedin et d’autres petites crottes. Et là, en cinquième position des résultats de recherche : un avis de décès publié en ligne. Le type a crevé, il y a environ 3 ans.

Ça me fait un peu bizarre.

J’ai enlevé les blocages le concernant. Vous pouvez maintenant écrire des commentaires comportant les mots « karola » ou « karodiva », ainsi que des commentaires émanant de son adresse IP, bien que vous n’ayez pas besoin de ça.

Je ressens le besoin de lui rendre un tout petit dernier hommage, même si je ne le connaissais que très peu. Voici donc une dédicace posthume faite avec Paint, sur une carte postale de la ville de Reims. La ville où il est enterré, où il a vécu, et peut-être aussi où il est né.

Les fautes d’orthographe sont aussi un hommage.

Cet événement nous rappelle qu’il faut régulièrement remercier les femmes et les hommes en tout genre qui mettent des photos de leurs corps sur internet. Il nous rappelle aussi que l’internet tel que nous le connaissons actuellement, et qui permet (encore) de faire circuler ce genre d’images est quelque chose de précieux que nous devons préserver.

Encore merci, Karola, j’espère que vous allez bien.

Tibuuuli Twiiit Plonk Prrrt !!

Et voici le traditionnel article mensuel relatant mes contributions au dernier numéro du magazine 42 (http:// 42lemag.fr). Boast ! Boast ! Boast !

Ce mois-ci dernier, dans ce numéro 13 dernier, les robots géants sont à l’honneur, avec de la philosophie, du métal, et comme toujours : <nimportequoi> des brocolis en poudre téléchargeables directement chez soi, à reconstituer avec un bol d’eau et 2 centimètres cube de sang de souris</nimportequoi>

magazine 42 couverture 13

Les 0 et les 1 signifient bien évidemment quelque chose. Je vous laisse décoder, c’est pas très compliqué.

<nimportequoi></nimportequoi>

Or donc. Quelles sont mes contributions céans ?

Page 2, le concours opérateur-de-la-matrix.

C’est débile et moche, mais qu’est-ce que j’en suis fier !!

Le concours a été gagné, rendez-vous sur le forum pour trouver la réponse. Je vous dis pas exactement où dans le forum, démerderez-vous. Petit indice : c’est dans le sujet qui se finit en queue de python. (Non c’est pas sale. Ca veut dire qu’on y cause du langage python).

Page 13, les deux fausses pub.

La pub sur Google Chrome est une idée de Draxx, le texte et l’image sont de moi.

Je m’auto-congratule pour la réactivité qui m’a été nécessaire à la seconde fausse pub. Celle d’origine a éclatée très tard dans le mois, j’ai donc été obligé d’aller très vite pour créer et faire paraître la parodie. Ça c’est du vrai boulot de journaliste !

Page 52 : « Détente chez 42 Corp »

Une petite histoire gamino-stupide. J’y réutilise habilement un élément scénaristique de mon article racontant mon arrivée à la rédaction (voir numéro 11). Évidemment, c’est du grand n’importe quoi, mais ça colle au thème.

Donc ce mois-ci, un seul gros article. Alors que d’habitude j’en fait 2. C’est la faute que je suis parti une semaine au ski tel le néo-bourgeois richiste que je suis. (Message privé : y’a un gangréné de la jambe qui est censé se bouger le cul pour montager un court-métrage. Il se reconnaîtra. Faudrait quand même pas qu’on ait bossé pour rien !)

Y’a un peu plus, je vous le met ?

Comme blablaté ailleurs dans ce blog, j’ai découvert Bricksmith et LDRAW, de poutrifiants logiciels pour jouer aux Lego (ça rime ! Putain j’aime pas quand mes phrases riment involontairement, ça fait super bizarre ! ). J’en ai donc profité pour vous concocter un robot géant.

Voici donc Hubert Gronez, avec sa pince géante et sa riveteuse automatique. Il bosse en Hongrie sur les chaînes de montage de voitures de marque Traban.

Lego robot hubert gronez 4

Lego robot hubert gronez 3

Je vous donne le fichier .ldr, décrivant l’assemblage des pièces.

Comme ça vous pouvez jouer avec et le modifier. Gentil je suis, non ?

Annonce d’article corporate

Comme blablaté ailleurs-ailleurs dans ce blog, j’ai changé de lieu de travail, sans changer de travail. L’ambiance est un peu plus « campagnarde », et ce n’est pas pour me déplaire. Le prochain article corporate sera donc d’un tout autre acabit que les précédents : foin de soirée mondaine agrémentée de chevals qui trottent, ni de cul-propres encostardés parlant de drogue du viol tout en buvant des cocktails sans alcool.

L’événement à chroniquer sera un petit-déjeuner traditionnel à la choucroute, réalisé en l’honneur d’une rencontre sportivo-folklorique locale. Mais vous découvrirez tout cela bien assez tôt. Euh… le mois prochain en fait, parce que d’ici là je serais de toute façon à l’arrache sur tout.

Edit 2013-06-30 : j’ai jamais pu prendre le temps d’écrire cet annoncé article. Et c’est super tard maintenant. Tant pis, il restera à l’état de bouillie brouillonesque dans mon cerveau.

Les nouveaux l’amis de l’internet du mois

Il y en a eu, mais je vais peut être attendre un peu avant de vous les balancer. Je préfère leur demander avant.

Y’a beaucoup plus je vous le met ?

Il m’a semblé avoir eu quelques echos (non, il ne s’agit pas d’une commande Perl ou ksh, mais de voix dans ma tête. Les voix dans ma tête. Les voix dans ma tête. Les voix dans ma tête. Que tout brûle ! Que tout brûle !) concernant une charmante dame récemment présente dans ici, et qui plairait à plus d’un d’entre vous. Bande de petits coquins. Cette dame, c’est bien évidemmment Karola. Je vous remet donc une couche d’elle. Comme d’hab’, les liens d’origine sont dans le premier commentaire.

karola giant boobs

karola giant boobs