Encore des idées de trucs à faire.

Yè-how tout le monde.

Je viens de publier un long article sur le blog de Sam et Max. Il recense un tas d’idées que j’ai dans mon cerveau, et que je sais très bien que je n’aurais jamais le temps de réaliser.

C’est par ici : http://sametmax.com/des-idees-que-jaurais-jamais-le-temps-de-faire/

Comme le dit si bien le professeur Ploum, éminent blogologue : vos idées ne valent rien (https:// ploum.net/votre-idee-ne-vaut-rien/).

J’ai donc offert les miennes au monde. Faites-en ce que vous voulez.

Pour fêter ça, voici l’image d’une femme qui vient elle aussi d’avoir une idée.

"J'ai une idée, je pourrais m'amuser à représenter le fait d'avoir une idée en usant de la métaphore bien connue de la lampe apparaissant au-dessus de la tête !"

« J’ai une idée, je pourrais m’amuser à représenter le fait d’avoir une idée en usant de la métaphore bien connue de la lampe apparaissant au-dessus de la tête ! »

Et c’est pas fini !

Chez Sam et Max, j’ai mis les idées qui me semblaient de la meilleure qualité. Mais il m’en reste d’autres. Je vous les mets ici, peut-être que quelqu’un aura les capacités de les raffiner. Attention, c’est vraiment en vrac et décrit à l’arrache. Ça ressemble un peu à une orgie médiévale, avec montreurs d’ours et tout.

(insérer ici une photo d’époque d’une orgie médiévale).

CreepUSB

Logiciel qui copie silencieusement tout le contenu d’une clé USB dès que vous la branchez. Permet de récupérer les photos de cul de votre collègue, alors que lui, tout ce qu’il voulait faire, c’était vous donner la dernière version de sa présentation Power Point sur les prévisions commerciales consolidées.

Bon en fait ça existe déjà.

Par contre, ce qui n’existe pas, c’est un logiciel de prise de contrôle à distance (genre TeamViewer), qui transfère silencieusement tout le contenu du disque dur du contrôlé vers le contrôleur. Et là y’a moyen de récupérer un volume bien plus important d’images de cul.

Pee-car

Lorsque vous voyez une voiture mal garée, vous la prenez en photo et la mettez sur le site Pee-car. Si une même voiture est mentionnée plusieurs fois, (ce qui est facile à détecter, avec les plaques d’immatriculation), elle apparaît alors dans le « top boulet ». Les personnes les plus actives sur le site ont le droit légitime et moral de faire pipi dessus.

Lorsqu’une voiture est pipitée, son propriétaire peut prendre le résultat en photo et le mettre sur Pee-car. Ça officialise l’acte, et la voiture sort du top boulet. Le pipiteur, s’il est civique, peut fournir de lui-même cette photo salvatrice.

Bien sûr, si le propriétaire continue de mal se garer, la voiture remonte dans le top boulet.

Aucun problème de droit à l’image, puisqu’on prend en photo des voitures, et non des gens. Et le site ne fait pas de connexion entre les voitures et leur propriétaire.

KeyRipper

Keylogger physique. Un tout petit truc qu’on branche entre la prise clavier (PS/2 ou USB) et le fil du clavier. Il envoie ses logs si possible par le Wi-Fi. Sinon on le récupère et on le décharge tranquillement chez soi.

Indétectable par les anti-virus, puisqu’on n’installe rien sur l’ordinateur.

Bon en fait, ça existe déjà aussi.

Plop la bulle

Google enregistre toutes vos recherches, et adapte les résultats suivants en conséquence. Il s’agit du phénomène de la « bulle de filtre » (http:// fr.wikipedia.org/wiki/Bulle_de_filtres).

Le plug-in de navigateur web « Plop la bulle » effectue périodiquement des recherches aléatoires sur Google, et clique tout aussi aléatoirement sur les pages renvoyées. Les critères de recherche sont des mots de n’importe quelle langue, voire du texte complètement random. Il fait croire à Google que vous faites n’importe quoi, donc que vous êtes fou, donc que vous ne pouvez pas être enfermé dans une bulle.

Si beaucoup de personnes l’installe, les statistiques mondiales de Google seront plus ou moins faussées, ce qui peut être rigolo.

Ted is red

Traitement d’image qui rajoute des yeux rouges aux gens sur les photos. Juste parce que c’est rigolo.

Faisez-vos-jeux

Un moteur de jeux de société en réseau. On se connecte, on voit les potes connectés, on choisit un jeu, on joue.

Y’aurait des librairies et des fonctions de base pour gérer les éléments récurrents des jeux de société : lancé de dés, cartes, pion, plateau, …

Pas de serveur central. On fait comme dans les LAN : y’en a un « qui crée » et les autres se joignent. Tous les tirages aléatoires des jeux sont répartis entre les joueurs, afin de diminuer les possibilités de tricherie.

Bon c’est pas très original comme idée et si ça se trouve, ça existe plus ou moins déjà, mais c’est mes idées, tralalée.

Format de description de mouvement de mains et de doigts

Il indiquerait les angles de pliures de doigts, de poignets, etc. Il permettrait de décrire toutes les positions de mains possibles.

Ça servirait pour pleins de trucs : des robots réalisant un spectacle de marionnettes, des logiciels de reconnaissance visuelle comprenant le langage des signes, un truc à la Minority Report, une statue géante d’un doigt qui fait « fuck », …

Momo-démineur

Démineur en MMORPG collaboratif. Avec une aire de jeu géante, des bonus à récupérer, des PNJ, des quêtes, etc.

Histoire d’être dans le bon goût, le jeu proposerait de faire des dons pour des associations luttant contre les mines anti-personnelles.

Et aussi un jeu à la 4 Elements en MMORPG collaboratif. Avec une aire de jeu géante aussi.

Paint Craft

Jeu qui effectue des copies d’écran, les analyse, et fait progresser le joueur en fonction.

Exemple :
« un smurklogz à poil long vous attaque ! Vite ! Dessinez une cuisse de poulet pour l’amadouer ! »
Là, le joueur doit ouvrir Paint (ou un autre logiciel) et dessiner. Le jeu fait périodiquement des screenshots, dès qu’il détecte un truc ressemblant à une cuisse de poulet, il avance à l’étape suivante, dans laquelle il faudra dessiner autre chose.

Pas de sauvegarde dans le jeu en lui-même. Mais on peut sauvegarder des images et les ressortir au moment demandé.

Ou alors, un jeu où on doit explorer une planète, mais il faut la dessiner avant. Selon comment on la dessine (avec de la végétation, des cailloux, …), ça fera un environnement de jeu différent.

Captain Blood

C’était un jeu avec un système de conversation (http:// www. mobygames.com/game/captain-blood).

On dialoguait avec des PNJ en assemblant des suites de signes correspondant chacun à un mot. Par exemple : « Toi connaître coordonnées planète Croolis-Ulv ? ». Il y avait la souplesse et la complexité d’un langage, sans la prise de tête des règles de conjugaison, accords, orthographe, etc.

C’était une putain de bonne idée et il faudrait réutiliser le concept. Avec un langage plus élaboré. Configurable par des « expressions régulières de signes », ou quelque chose comme ça.

Instagramiser le monde

  • Player de son qui ajout des créchitements, et qui répète parfois les mêmes secondes d’un morceau, pour faire comme un disque rayé.
  • Player de vidéo qui ajoute de la neige ou des blarbouillages comme sur les vieilles cassettes VHS, et avec lequel on ne peut pas se déplacer directement dans la vidéo. Il faut faire avance rapide / rewind, comme une bande magnétique.
  • Visualiseur de fichier texte avec des pages qui se tournent. (Comment ça, ça existe déjà ?)
  • Visualiseur de carte (Google map ou autre) avec les images qui ne changent pas selon le niveau de zoom. Ça affiche toujours le niveau le plus précis possible, donc si on est très dézoomé, on voit un gros fouillis. Et il y aurait des fausses marques de pliure de carte. Et des petits trous là où deux pliures perpendiculaires se rejoignent. Et pour quitter l’application, on serait obligé de replier virtuellement la carte, et si on n’y arrive pas, l’appli plante et on ne peut plus la relancer.
  • Flux RSS de news affichant tout comme un journal papier. Et pour quitter l’appli, il faut replier le journal et ça plante si on n’y arrive pas.
  • Client de messagerie affichant les mails sous forme d’un tas d’enveloppe. Il faut les ouvrir pour voir le contenu. Si on ne range pas le bon mail dans la bonne enveloppe, tout est en bordel. Et il faut replier les feuilles de courrier sinon l’appli plante, etc.
  • Explorateur de fichier affichant le contenu du disque sous forme d’une gigantesque bibliothèque. Une étagère = un répertoire. Un livre = un fichier. Il y a un nombre limité de livre par étagère. Les informations du fichier sont écrites sur la tranche du livre. Si on range mal les livres, c’est le bordel. Ah, mince, attendez, c’est déjà le cas avec les explorateurs classiques.
  • Calculatrice toute pourrie avec une touche par chiffre, une mémoire d’un seul élément, et n’affichant pas l’historique des opérations effectuées. Comment ça, ça existe déjà ?

GeoTV

Une smartTV géolocalisée, qui écoute les sons alentours. Au bout d’un temps d’apprentissage, elle peut ajouter dans un film (dont les scènes sont également géolocalisées) des bruits d’oiseaux de la région concernée. Avec plusieurs télés mettant leurs connaissances en commun, on peut synthétiser un accent Ch’ti, un accent du sud, …

Évidemment, le vrai but de la GeoTV est d’écouter les conversations des gens et de les revendre à des fins publicitaires. Faut pas déconner non plus.

Tweet Panic

Vous êtes une personnalité influente (au hasard, Nadine Morano). Sans le faire exprès, vous balancez une connerie sur Twitter, ce qui provoque une « omerta » dans l’internet. La société Tweet Panic vous aide à vous sortir de ce mauvais pas.

Vous leur fournissez votre compte, elle se charge de balancer d’autres conneries, adaptée à votre personnalité, mais encore plus grosse que celle que vous avez dites. Il ne vous reste plus qu’à utiliser un autre moyen de communication pour annoncer publiquement que votre compte Twitter a été piraté, et que tout ce qui y est dit ne viens pas de vous, (y compris votre connerie initiale).

Au bout de quelques jours, Tweet Panic vous rend votre compte. Vous annoncez alors publiquement que vous avez pu le récupérer, vous vous excusez de cette erreur, vous la jouez humble en disant que c’est de votre faute, que vous utilisiez un mot de passe faible, vous remerciez le gouvernement, Twitter et plein d’autres gens sans qui vous n’auriez jamais pu vous sortir de ce mauvais pas. Et vous êtes fin prêt pour balancer d’autres conneries !

Sondage sur les indicateurs visuels

Pour indiquer une quantité de truc par rapport à une quantité globale (par exemple un pourcentage), on peut utiliser une barre horizontale, verticale, ou un camembert. Lequel des trois permet le plus facilement et le plus précisément de visualiser la quantité ? Faisons un gigantesque sondage mondial pour le savoir !

J’ai tenu à vous faire part de cette idée parce que j’ai jamais pu blairer les montres à aiguilles. On n’y comprend rien et on sait jamais vraiment ce que ça affiche. Pourtant, des connards me soutiennent mordicus qu’on se rend mieux compte de l’heure qu’il est par rapport à une montre à numéro. Je ne suis pas d’accord. Ça m’énerve. Ces conneries de montre à aiguilles ne sont qu’un héritage de l’époque où on n’avait pas encore inventé les écrans. Il serait temps de passer à autre chose. D’où : sondage.

Décentraliser des trucs

La religion, le système législatif, les notaires…

Sérieusement, les notaires, c’est des mecs qui prennent un gros tas de pognon juste pour faire l’arbitre lors de la vente d’une maison. Je reconnais que pour quelque chose d’aussi important, il faut faire valider la transaction par une tierce partie neutre. Mais est-ce qu’on ne pourrait pas avoir cette tierce partie sous forme d’un ensemble de gens qu’on payerait un petit peu chacun, plutôt qu’un seul gros truc monolithique qui prend tout le fric ?

Jeu vidéo de corrida

On pourrait jouer le taureau ou le toréador. Ça permettrait de réfléchir à ce sport, avec le point de vue des deux parties.

Il y aurait des personnages ayant des opinions inhabituelles :

  • Un taureau qui pense que c’est super cool les corridas, car c’est la chance de sa vie d’être reconnu et de laisser un souvenir pour les générations futures.
  • Un toréador retrouvé embringué dans cette histoire alors qu’il n’a jamais rien demandé (pression sociale, familiale, tout ça).
  • Francis Cabrel.

Le jeu ne prendrait pas partie au sujet de la tauromachie. Il se contenterait de présenter plusieurs points de vue différents. À la sortie du jeu, on pourrait voir les associations pro et anti s’étriper à son sujet. Et ce serait rigolo.

Universal bricks

Des briques de jeu de construction « multi-modales », permettant d’associer des briques de différents jeux entre elles. Comme ça on pourrait assembler des Legos avec des Duplos, des « Mega Bloks » avec des Legos, etc.

Smart Player

Un player de vidéo et de sons qui filtre la voix et floute le visage des artiste qu’on n’aime pas. Parce que j’en ai marre de tomber sur du Christophe Maé quand j’écoute la radio, parce que j’en ai marre de tomber sur du Guillaume Galienne quand je regarde une émission.

Des macros pour construire des .svg

J’ai utilisé Inkscape pour dessiner les pièces de monnaie de mon superbe jeu Kawax. Je partais de quelques formes simples, puis j’effectuais des opérations dessus (union, intersection, différence, …). Une fois la forme finale obtenue, je m’apercevais que j’aurais du élargir tel côté, ou décaler tel élément.

Et là il fallait tout recommencer. Reprendre mes formes simples de départ, les modifier comme je le souhaitais et refaire toutes les opérations. C’est chiant.

Donc ce qui serait super, ce serait d’avoir des macros, et un petit plug-in d’Inkscape qui les jouerait en live, pendant qu’on modifie les formes simples de départ. Comme ça on se rendrait tout de suite compte du rendu final. Comment ce serait cool !

Mange-correctement

J’ai jamais su manger. C’est une histoire un peu longue et pas très intéressante. Je vous passe les détails. Mais dès qu’un plat est un peu compliqué, je galère.

Quand vous allez au restaurant, la description des plats sur le menu vous renseigne à peu près sur ce que vous allez bouffer, mais nullement sur la façon dont vous êtes censé le bouffer. Il faut donc un site internet pour ça.

Sur ce site, vous indiquez, pour un plat donné dans un restaurant donné, les difficultés inhérentes à son mangeage :

  • sauce salissante, risque de giclures ;
  • trucs compliqués à découper (viande, os, …) ;
  • morceau de gras qu’on voit pas et qui sont pas bons ;
  • arêtes de poisson ;
  • baguettes chinoise ;
  • trucs bizarres à décortiquer : escargot, moule, crevettes, … ;
  • couverts spécifiques ;
  • double assiette (du coup c’est super compliqué de poser un couvert sur le bord de l’assiette parce que ça se casse la gueule) ;
  • trucs à prendre avec les doigts ;
  • obligation de faire des grosses bouchées (par exemple les sushis) ;
  • allergies spécifiques ;
  • risque de quinte de toux avec des poudres diverses (farine, sucre glace) ;

Le site n’indiquerait pas si c’est bon, si c’est copieux, si le service est rapide, etc. Il y a déjà des tonnes de site de gastronomie qui font ça très bien. La seule chose qu’on renseignerait, c’est : « est-ce que socialement, c’est délicat de manger ce plat dans ce restaurant ? ».

Ce sera tout pour aujourd’hui

À la prochaine !

Chansons pipi caca. Supplément

Bonjour. HEIN? Biloute!
(Me faites pas chier)

Je tenais à remercier l’ensemble des lecteurs de mon blog, qui ont conjugué leurs efforts pour ne lâcher absolument aucun comm’ suite à mon dernier article sur les chansons pipi-caca.

« J’assume l’entière responsabilité de cet échec, et j’en tire les conséquences, en me retirant définitivement du blog. »

Nan j’déconne. En fait j’assume entièrement le fait que je n’assume pas l’entière responsabilité de cet échec, donc je reste.

Edit 2013-04-13 : je suis une très mauvaise langue, j’ai eu plein de comm’. Malgré tout, je laisse le texte d’intro tel qu’il est car je le trouve rigolo et plein d’esprit. D’autre part, j’ai changé d’hébergeur de sons. Salutations à kiwi6. Les boutons « play » devraient mieux marcher maintenant.

J’ai plein d’amis dans la vraie vie. (la vraie vie concrète des échanges par mail, autre chose que ce blog), et ils ont bien voulu compléter mon répertoire.

Je suis allé rencontrer ces vrais amis de la vraie vie, par téléphone, ils m’ont chanté les airs que je ne connaissais pas, ce qui m’a permis de les interpréter à mon tour, et de m’enregistrer. Moi, quand je fais un dossier culturel, il est de qualité.

On commence par une variante du divin enfant:

Il est né le divin enfant
Trois poils au cul, la bite à son père
Il est né le divin enfant
Sonnez clochettes, la bite en avant!!

Le morceau qui suit, j’ai bien peur de le chanter encore plus faux que d’habitude. Le pote qui me l’a transmis m’a dit « c’est un peu à la Édith Piaf ». Je vous révélerai pas son nom, pour pas qu’on se foute trop de sa gueule, mais il mériterait quand même bien une petite mise à l’air virtuelle sur internet, avec cyber-bite au cirage. (Aaaaah, le mot « cyber », encore un petit trésor désuet du web 0.5. Voyez-vous, j’aime tellement me plonger dans l’histoire, redécouvrir des pans cachés de notre culture.)

[ Pan! ]

pan2

Allez vas-y Milor,
t’as pas les couilles en or,
tu les as en plastique,
super automatique,
t’appuies sur un bouton
ça fait du jus de citron
tu tires une ficelle
ça fait des étincelles!

« À la Édith Piaf ». N’importe quoi!

thvin0402200102

Mon article précédent comportait une chanson sur Napoléon, en voici une autre. Il semble que ce soit un personnage illustre du caca-pipisme, aux côtés de Jaques Chirac et de Toto. Le tout serait de savoir si cette chanson a été créée à l’époque de Napoléon, ou pas.

napoleon

Vous m’excuserez pour mon élocution de la bouche qui fourche un peu. J’avais pas envie de refaire l’enregistrement. Figurez-vous que là, ‘il est 2h30 du matin. J’avais cunnilingus à 1h18, et levrette à 2h07, je suis super en retard je vais encore me faire engueuler.

Napoléon Premier
Descend les escaliers
Demande à son guichet
Où sont les cabinets?

Le guichet lui répond
Espèce de cornichon
Quand on est caporal
On chie dans le canal!

Le canal est bouché
Il faut le déboucher
Avec un tire-bouchon
En forme de queue d’cochon!

C’est la reine d’Angleterre
Qu’a fait pipi par terre
En dansant la java
Sur un paquet d’tabac

Napoléon Premier
Voulut la ramasser
Son pantalon craqua
Et sa lune se montra!

Y’a une version où c’est pas le guichet, mais le plombier. Et c’est pas une queue de cochon, mais un saucisson. Mais comme déjà dit, c’est ça la beauté des chansons pipi-caca, c’est muable (contraire de immuable).

Un grand classique, que j’ai un peu honte d’avoir oublié:

Bali Balo dans son berceau
Bandait déjà comme un taureau
Et une putain lui dit « sa mère tu bandes déjà plus que ton père »
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali Balo dans le désert
se trimballait les couilles à l’air
Mais arrivait un nuage de grenouilles
Qui lui bouffa la peau des couilles
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Bali-balo dans son cercueil,
bandait encore comme un chevreuil,
Avec sa bite en arc-de-cercle
Il arriva à soulever l’couvercle
ah ah Bali Balo… Bali Balo est un salaud

Y’a plein d’autres couplets, mais vous les retrouverez facilement sur le grand internet.

Et en voici une dernière que ma copine a retrouvée y’a pas longtemps dans son cerveau:

Une vache qui pisse dans un tonneau
C’est rigolo, mais c’est salaud

Dernier petit truc: il y a une variante à la java du trou du cul du chat. Le piano peut appartenir à Gilbert Bécaud ou Brigitte Bardot, et il peut coincer la couille à Jeannot au lieu de sa bite.

Je vous laisse, faut vraiment que j’y aille. Comme disait le voisin du dessus des Bidochons dans « En habitation à loyer modéré »:

« Y’a Martine qui refroidit »

Non, je ne suis pas employé de la morgue.

Edit 2012-06-04 : Suite à la demande générale, et pour les pauvres qui ne voient pas les players wordpress dans leur gateur-navi, je vais fournir un lien pour télécharger les mp3. Désolé pour la pub intermédiaire dans ledit lien, que voulez-vous j’aime l’argent.

Edit 2013-04-13 : changement du lien, puisque changement d’hébergeur. Tous les mp3 sont récupérables ici (http:// kiwi6.com/users/Recher), y compris ceux de mon article de chanson pipi-caca précédent. Bonne écoute !

Les chansons pipi-caca de notre enfance

Edit 2013-04-13 : J’ai choisi un autre hébergeur que google-mes-fesses pour les fichiers sons. Salutations à kiwi6. Les boutons « play » disséminés le long de l’article devraient beaucoup mieux fonctionner.

Edit 2012-05-18 : Ceci est mon article phare. J’ai remis à jour les liens qui sont dedans. En particulier ceux de la fin, qui vous amèneront vers toutes sortes de jolies femmes comme j’aime bien. Y’a de la pub dans les liens (mais pas dans les chansons), veuillez ne pas trop m’en vouloir. J’essaie de survivre dans ce monde bizarre où je me fais continuellement voler mon argent par des organismes publics et privés.

le dimanche matin
avec ma putain
sur ma mobylette

je lui mets la main
entre les deux seins
direction quéquette

vous ne verrez plus
les poils de mon cul
j’en ai fait des brosses

à 100F le kilo
c’est du bon boulot
pour nourrir les gosses

Ah que de souvenirs dans cette mignonne petite comptine. Je vais tenter ici un recensement, le plus exhaustif possible, de ces petits morceaux de cours de récré qui ont pimenté nos débuts dans la vie. Bien évidemment, les variantes sont multiples, car malaxées, transformées et réappropriées chaque fois qu’elles se transmettaient d’un sale gosse à l’autre. Les versions présentées dans cet article ne sont pas plus ni moins « exactes » que les autres.

De surcroît, l’air me semble aussi important que les paroles. C’est pourquoi je vous les ai interprétées. Lorsque vous voyez un truc comme ça:

Viens, viens, viens dans ma culotte
Su, su, sucer ma carotte

Cliquez sur le petit triangle pour écouter ma mélodieuse voix. Faites pas attention à la qualité du son, j’ai enregistré ça dans ma salle de bain alors que l’eau coulait et qu’une armée de hamsters partousait dans le bidet, en couinant à qui mieux-mieux. Faites pas attention non plus à ma voix, une fois j’ai joué à Singstar avec des potes, je suis arrivé dernier. (Mais j’avais presque peloté ma voisine. Trop cool)

l’araignée, l’araignée
qu’est tombée dans la purée
direction au trou de balle
expédition à l’hôpital

il est né le divin enfant
trois poils au cul
la bite en chou-fleur

 

Chansons de colonies de vacances

Vous savez ce que disent les adultes aigris au sujet des « enfants de maintenant »? Qu’ils ne sont plus foutus d’avoir de la mémoire. Lorsqu’ils voient un gamin se galérer à retenir sa leçon, ou la comptine idiote que la maîtresse a donné à apprendre « par coeur », ils hurlent au scandale et s’empressent de fustiger la télé/les nouvelles technologie/le délabrement de l’autorité/les chinois du FBI/ le gamin lui-même.

Pour que les « sales gosses de maintenant », (et ceux d’avant) aient pu conserver les deux chansons qui vont suivre, il a fallu un minimum de mémoire, vu la relative longueur des paroles.

Elles ont toutes deux pour thème les colonies de vacances, mais ça n’empêchait pas de se les transmettre dans d’autres situations. Je me souviens d’un pote, en CE1, qui me l’avait chantée en entier. Bien évidemment, c’était l’un des derniers de la classe.

un jour en colonie, la si la sol,
un jour en colonie, la si la sol fa mi

on sautait sur les lits…
la directrice arrive…
que faîtes-vous ici…
on saute sur les lits…
vous serez privés de dessert…
le dessert c’est pas bon…
vous serez privés de promenade…
la promenade on s’en fout…
vous serez privés de piscine…
la piscine ça enrhume…
vous serez renvoyés…
j’irai chez ma grand mère…
manger des pommes de terre…
des pommes de terre pourries…

Et voici une variante :

vous serez privés de promenade…
la promenade ça fatigue…
vous serez privés de télé…
la télé on s’en fout…
vous serez renvoyés…
c’est ce qu’on attendait…
bonjour papa maman…
que faites vous ici ? …
on a été renvoyés…
vous y retournerez…

Pour la suivante, je me souviens plus trop de la fin, et de toutes façons elle a des tonnes de variante. Débrouillez-vous avec ce que j’ai, et retrouvez le reste sur internet.

Refrain:
yè yè les copains
c’est demain qu’on fait la malle
yè yè les copains
c’est demain qu’on prend le train

À bas les monitrices,
espèce de vieilles saucisses
qui nous lavent les cuisses
avec du dentifrice

À bas les moniteurs
espèce de vieux menteurs
qui disent à nos parents
qu’on est des emmerdeurs

À bas les infirmières
espèces de vieilles sorcières
qui nous enfoncent dans l’cul
des aiguilles toutes tordues

À bas les cuisiniers
espèces de vieux sorciers
qui nous donnent à bouffer
de la vache enragée

À bas le directeur
(et je sais plus la suite)

Fun fact: Les gens du sud, à cause de leur accent rigolo, ont créé une version spéciale, dans laquelle les mots « vieux » et « vieilles »ont dû être virés, sinon ça faisait un pied en trop dans le vers. (Verre à pied)

 

L’actualité

Quand on est un sale gosse, on pige rien à l’actualité: ces gens qui blablatent dans les journaux, à la téloche, et les adultes en face qui s’en offusquent, en discutent, se disputent…

Afin d’en atténuer le côté obscur et inquiétant, cette actualité doit donc être digérée, et intégrée dans « le petit monde merveilleux des sales gosses ».

J’ignore pourquoi, mais à mon époque, Jacques Chirac était un personnage récurrent du caca-pipisme, alors qu’il n’était même pas encore président.

c’est tonton Chirac, à la guerre 14-18
qui chie dans son casque, pour boucher le canon

Le canon éclate, Chirac est foutu

Mitterrand arrive, le prend par la peau du cul
le fout dans les chiottes, et chie par dessus

Et n’en parlons plus.

La première ligne peut sembler étrange. Le surnom « tonton » étant donné habituellement à Mitterrand. Mais la culture sale gosse n’a pas pour vocation de conserver la (relative) cohérence de l’actualité. Le seul but est de la malaxer.

La chanson qui va suivre nous vient, une fois de plus, du sud, puisqu’il n’y a que dans cette partie de la France où on peut se permettre de faire rimer « dong » avec « con »

frère jacques
jacques chirac

où vas-tu?
trou du cul

je vais à la messe
me laver les fesses

ding ding dong
bougre de cong

où vas tu?
trou du cul

Ah, je viens de m’en rappeler une à l’instant. Toujours à propos de Chirac. Je ne l’ai pas enregistré, mais l’air est bien connu:

C’est la danse des canards
Ferme ta gueule et va t’asseoir
C’est Chirac qui me l’a dit
poil au zizi

L’actualité, c’est aussi « les vilains immigrés arabes qui viennent immigrer en France ». La chanson qui suit est donc un peu limite niveau racisme, mais, comme dirait monsieur Garrison dans l’épisode 3 de la saison 1 de South Park « Que voulez-vous, les enfants sont le reflet de notre société »

Mohammed Couscous
Quand il pète ça fait de la mousse

Il fait du tam-tam,
sur le cul de sa bonne femme

Mohammed il est malade
on l’emmène à l’hopital

L’hopital il est fermé
Mohammed il va crever

Tout cela date un peu, il est évident qu’entre temps, les sales gosses de la nouvelle génération, ont inventé/repris/transformé de nouvelles chansons. Je vous propose le lien suivant, écrit par deux nanas ayant des prénoms composés avec « Marie » dedans.

Vous y trouverez des infos un peu plus récentes. On y parle notamment de Sarkozy, et Mohammed Couscous s’est vu remplacé par Ben Laden.

Edit 2012-05-18 : l’article a été supprimé, et je ne sais pas pourquoi. Heureusement, web.archive.org est là pour sauver le patrimoine immatériel de l’humanité de l’internet. Vous pouvez le retrouver ici : http://recher.pythonanywhere.com/urluth/?u=h3h

(http:// web. archive.org/web/20090220234252/ http:// www. planeterebelle.qc.ca/grande_oreille.php?pId=10)

Si ça se perd à nouveau, pas de panique, prévenez-moi. J’en ai une sauvegarde dans mon disque dur, je la mettrais quelque part d’accessible.

Je vous le conseille vraiment ce lien, il est intéressant, et contient des analyses un peu plus poussée que les conneries que j’écris ici.

 

Un instant magique de rébellion

Quand j’étais en CE2 et que c’était l’anniversaire d’un élève, la maîtresse nous demandait de lui chanter la chanson idoine.

Un jour, on a balancé ça

joyeux anniversaire,
casse-toi la gueule par terre
rendez-vous au cimetière
tu verras c’est super

On était plusieurs à connaître déjà les paroles. Mais personne n’avait pris à l’avance la décision de les chanter. C’était complètement spontané. Je suppose qu’il y en a un ou deux qui avaient amorcé le mouvement, en pensant que ça s’entendrait pas. Et ensuite tout le monde a enchaîné.

Je ne me souviens plus de la personne à qui on souhaitait l’anniversaire, mais il ne l’avait même pas mal pris (enfin je crois pas). Ce n’était pas spécialement quelqu’un de détesté, ni d’adoré dans la classe. En fait, on aurait pu chanter cette chanson à n’importe qui d’autre.

La maîtresse a été totalement prise au dépourvu. Elle n’a même pas essayé de nous arrêter, elle a attendu qu’on finisse pour nous gronder (mollement).

C’est surtout pour ça que c’était vraiment un moment magique. Je me suis rendu compte que, même si on était que des sales gosses, en s’y mettant tous ensemble, les grandes personnes ne pouvait rien contre nous. L’ennui, c’est que la seule cause à laquelle on peux rallier spontanément une trentaine de gamins, c’est les chansons pipi-caca. Ça nous donnait pas énormément de pouvoir, mais c’était déjà quelque chose.

 

De la créativité

Vous savez ce que disent les adultes aigris au sujet des « enfants de maintenant »? Qu’ils n’ont plus d’imagination. (La faute à la télé, les chinois du FBI, etc., caca-boudin)

La java du trou du cul du chat est assez connue. Mais les deux dernières lignes de cette variante ont été créées par un pote à moi.

c’est la java
du trou du cul du chat
la bite à papa
la bite à Jeannot
coincée dans le piano
ça fait de la musique
pour les p’tits moustiques
à bite élastique

En voici une autre. Elle est absolument UNIQUE! C’est un autre pote à moi qui l’a inventée. On était en sixième ou en cinquième, et évidemment, c’était l’un des derniers de la classe. (Oui, j’aimais bien m’acoquiner avec des voyous). Il ne l’a interprétée que deux ou trois fois, puis elle est tombée dans l’oubli. Mais heureusement je suis là, et j’ai de la mémoire.

ton père et ta mère nique dans les fougères
et ta soeur fait la putain
pendant que toi tu niques le chien

Bruno, si tu lis ce blog, je t’aime.

Vous pensez que y’a que les mecs pour chanter des trucs aussi idiots? Voici une comptine, que chantait Mélissa, une ravissante petite blonde. Je sais, vous vous en foutez de son prénom, mais pas moi. En plus, une fois, à l’école, on avait mangé une galette, c’était nous deux qu’on avait eu une fève, et on avait dû se faire la bise. Eh bien on y était parvenus, comme des grands.

derrière chez moi
y’a un p’tit bois
y’a des p’tit garçons,
des petites filles

Les p’tits garçons
ont un p’tit bâton

Les petites filles
ont un p’tit trou

Le tien,
fait lever le mien
Le tien,
fait lever le mien

le tien le mien le nôtre
s’emboîtent l’un dans l’autre

le tien le mien le nôtre
s’emboîtent l’un dans l’autre

 

Bla-bla philosophique

Si un adulte entend un sale gosse chanter ces conneries, il ne peut s’empêcher de le stopper et de le réprimander. C’est une chose que je peux accepter. Il faut bien leur faire comprendre où se situe la limite. Imaginez qu’ils se mettent à chanter ça durant un enterrement, ou devant Geneviève de Fontenay.

Cependant, il subsiste une hypocrisie émanant de ses adultes aigris qui me fait beaucoup rire. D’un côté, ils refusent de voir et d’entendre les chansons pipi-caca, et d’un autre côté ils reprochent aux enfants de n’être que des moutons abreuvés de télé et incapables de la moindre initiative.

Tiens à propos de télé, vous vous rappelez la publicité des apéricubes? La reprise est facile, donc inévitable.

Un p’tit cul, un gros cul.
C’est l’heure des apériculs.

Ah c’est vraiment génial et spirituel à fond. J’adore.

L’autre truc rigolo, c’est quand les gens n’arrêtent pas d’idéaliser le fabuleux monde de l’enfance: ses petites fleurs, ses papillons, ses inventions magiques, son bonheur, son innocence. Ouais ouais ouais ouais. Pourquoi les gens refusent de reconnaître que le monde de l’enfance, c’est aussi du caca et du pipi?

Eh, vous savez quoi? C’est normal! On passe les premières années de son existence à se chier et se pisser dessus. Alors quand on commence à parler, ben on parle de ce qu’on connaît. (Un peu plus tard viendront le sexe et la violence).

Après, je suis d’accord qu’il faut évoluer et ne pas en rester à ce stade. Mais ce serait bien de reconnaître que ça existe. Les super-psychologues s’amusent à parler de stade anal. Ouais, ça doit être vrai. Mais faut pas oublier les chansons qui vont avec. Na.

Viens je t’emmène, sur le divan.
Viens je t’emmène faire un enfant.

Braguette ouverte
Quéquette en avant

Écarte tes cuisses
il faut pas que ça glisse

C’est repris d’une chanson politiquement correcte: « Viens je t’emmène sur l’océan »

ABC
des carottes et des navets
mon grand-père est enterré
dans le trou des cabinets
quand la vache pétera
mon grand-père sortira

1 2 3
prout

Internet révolutionne la façon dont circulent les connaissances et la culture. Les lois changent. Des gens, des entreprises et des gouvernements foisonnent de diverses visions du monde et d’idéologies. On parle de licence libre, de culture libre, de piratage, de droits d’auteur, de propriété intellectuelle. Tout cela semble être apparu avec le « réseau des réseaux » (formulation toute vieillotte qui date du web 0.5, j’avais envie de la placer).

Bien avant l’existence d’internet et des ordinateurs, les sales gosses, sans l’aide de personne, sans moyens techniques, sans aucune approbation, s’étaient déjà dotés d’un réseau permettant de créer, de transmettre, et de modifier de la culture.

Chose amusante: les sales gosses eux-mêmes n’ont pas conscience qu’ils appartiennent et contribuent à ce réseau.

Le seul inconvénient, c’est que ça ne sert que pour les chansons pipi-caca, pas pour les autres formes de culture. Tant pis, on fera avec.

<Question philosophique digressationnelle: pour rendre le plus efficace possible un réseau, quel qu’il soit, il faut que les éléments qui le composent ne se rendent pas compte qu’ils en font partie. Qu’en pensez-vous? Discutez. J’en veux 4 copies double pour demain>

<digression cra-cra: si vous êtes une jolie fille, j’éjaculerai sur votre copie en pensant à vos seins.>

 

il m’en reste encore un peu

J’fais pipi sur l’gazon
Pour embêter les coccinelles
J’fais pipi sur l’gazon
Pour embêter les papillons

Au clair de la lune
j’ai pété dans l’eau
Ça faisait des bulles
c’était rigolo

Ma grand-mère arrive
avec des ciseaux
Et me coupe les burnes
d’un grand coup de (ciseaux, mais la répétition est débile, donc ça doit pas être ça. Je me souviens plus)

D’après ce site : (http:// www. ecole-plus.com/droite/comptine.htm) la grand-mère arrive avec un couteau, et coupe les fesses en dix mille morceaux

Napoléon, est mort à Sainte-Hélène
Son fils Léon, lui a crevé le bidon

On l’a retrouvé, assis sur une baleine
En train de sucer, des arêtes de poisson

l’avion, l’avion, l’avion, ça fait lever les yeux
la femme, la femme, la femme, ça fait lever la queue
bite au cul disait la baronne
en voyant les couilles du baron
je préfère les voir dans mon cul
que d’les voir traîner dans la rue

l’araignée
pue des pieds

dans la rue
pue du cul

Mais c’est pour rigoleeeeeer

où t’habites, dans ma bite
quelle rue, dans mon cul
quelle adresse, dans mes fesses

Celle qui suit, on peut mettre les prénoms qu’on veut, et la faire durer indéfiniment. Personnellement, je voulais vous la chanter avec Geneviève de Fontenay, mais c’est trop long. Alors j’ai sobrement choisi Bernard et Ginette.

Ah quel désespoir
y’a <machin> qu’est tombé dans la merde
et pour le ravoir
il a fallu pomper jusqu’au soir
mais tout en pompant,
y’a <bidule> qu’est tombé dans la merde
etc…

En voici une un peu plus récente que les autres, car elle me vient d’un sale gosse de 15 ans.

scoubidou bidou
j’ai du poil à la zézette
scoubidou bidou
j’ai du poil partout

j’en ai devant comme un éléphant
j’en ai derrière comme une infirmière

scoubidou bidou
j’ai du poil à la zézette
scoubidou bidou
j’ai du poil partout

C’est sur l’air de « j’ai du bon tabac ». Je me souviens que notre prof de musique de merde du collège nous l’avait faite rechanter (alors qu’on en avait déjà bouffé des pelletées en primaire). Fatalement, un pote avait transformé ça en « j’ai du bon caca, dans ma capotière ». Mais il a pas pu continuer les paroles, parce que, d’un seul coup, il a dit « et avec une quéquette bien cuite ». C’était tellement drôle!! On est parti en fou rire!! Ça nous a fait tout le reste du cours. Ah c’était vraiment génial. Big up à toi, Tristan. (C’est également de lui que me vient Mohammed Couscous)

Celle-là je n’ai que les deux premières lignes:

Petrouchia, ne chie pas
Ton chat ne reviendra pas.

Ca vient de « Petrouchka, ne pleure pas ». Quand on a un prénom aussi débile, faut pas s’étonner qu’on devienne une chanson pipi-caca.

J’ai ça aussi:

haut les mains
peau de lapin
la maitresse en maillot de bain

Mais je l’ai pas interprétée. De toutes façons, elle se parle plus qu’elle ne se chante. Un peu comme le rap. (Yo broda, nike le système, passe-moi le noir.)

Puisque c’est la mode en ce moment, voici une chanson Ch’ti. Mais je connais pas l’air. Je suis tombé dessus par hasard. (http:// fr.lyrics-copy.com/chansons-enfantines/le-ptit-quinquin-lcanchon-dormoire.htm)

Et pour finir, apposer « tête de con » à la fin de « abreuve nos sillons » de la Marseillaise. Juste pour ajouter un petit côté enfantin à cette chanson bien sanglante.

 

Des gestes et des dialogues

La créativité des sales gosses ne s’arrête pas aux chansonnettes. Elle étend également ses tentacules noosphérique jusqu’aux devinettes, blagues et jeux crétins. Cette-fois ci, je vous fais grâce de ma voix, y’a plus rien à chanter. On parle, et c’est beau.

– Tu préfères être sur le balcon ou dans la poubelle?
– Sur le balcon.
– Dans la poubelle, t’es belle. Sur le balcon, t’es con!

– Eh ! Tu veux un caramel?
– Ouais.
– J’appuie sur le bouton, (s’appuyer sur le nez), je presse les deux citrons, (s’appuyer sur les tétons, ou appuyer ceux de la personne en face), je tourne la manivelle (se tourner le zizi), et voilà ton caramel (faire semblant de se sortir un truc du cul).

– On va faire un jeu. Je commence une phrase, et tu dois la finir en ajoutant « yeu » à la fin.
– D’accord.
– Papa sort du trava…
– …yeu
– Il ouvre le porta…
– …yeu
– Je lui saute au cou…
– …yeu

Pour la comptine suivante, il faut, à chaque syllabe, déplacer sa main droite au milieu de son bras gauche, puis sur l’épaule, puis sur la main, etc. :

« Ma grand-mère m’a dit de ne pas faire ce geste là. »

À la fin, on termine avec la main au milieu, et on peut faire un bras d’honneur. Trop de la balle.

G. P. T. Q. B. C. O. V. C.

« J’ai pété, cul baissé, aux WC »

« donne moi ta main » (prendre la main de la personne en face)
« et prends la mienne » (lui coller une baffe)

– Tu t’appelles comment
– Bernard
– Tu t’aimes ou tu t’adores?
– Je m’aime
– Tu préfère monter ou descendre les escaliers ?
– les descendre
– Tu préfères les soutiens-gorge ou les culottes ?
– Euh… les soutiens-gorge
– Donne-moi un prénom de fille
– Ginette
– Bernard aime descendre les soutiens-gorge de Ginette.

 

Voili voilà

J’espère que ça vous a plu. Si d’autres choses me reviennent à l’esprit, je referai un autre article. Mon prochain objectif pourrait être les blagues de Toto. Je compte devenir le Tolkien du pipi-caca. Y’a du boulot, mais je sais que j’en suis capable.

Si vous voulez récupérer les fichiers mp3 de mes superbes interprétations, c’est par ici: (http:// kiwi6.com/users/Recher)

 

Vous aussi, contribuez à cet immense projet

Venez apporter votre pierre à l’édifice de la culturalisation officielle du pipi-caca. Si vous connaissez d’autres chansons, comptines, devinettes, lâchez vos comms!!!!

Les conditions requises sont les suivantes:

– Vous avez appris la chanson durant votre enfance.
– Elle a pour sujet le pipi, le caca, le sexe, la violence, ou tout ça en même temps.

Attention: je ne recherche pas les chansons paillardes d’étudiants, de militaires ou de marins alcooliques. C’est pas que ça m’intéresse pas, mais il y a déjà plein de chanteurs, de sites internet, et de sales jeunes qui font vivre cette partie de notre culture. J’aurais sûrement des choses à leur apporter, mais c’est pas le sujet actuel.

51ycimi9xtl_sl500_aa240_

 

Edit 2010-08-29 :

Pour ceux qui auraient atterri ici par hasard :

Cet article est le plus consulté de mon blog. Il tient le haut du pavé auprès des personnes effectuant des recherches telles que : « la danse des canard ferme ta gueule », « tonton chirac a la guerre 14-18  » ou « chanson pipi caca prout ». Oui oui, c’est de vous que je parle. Vous avez très bien fait d’atterrir ici, je vous en remercie, ainsi que la Providence, de m’avoir offert un créneau d’audience-internet aussi crucial.

Mais saviez-vous que ce blog comporte une énormassivité d’autres articles, renfermant du « contenu » fabuleux ? En particulier, des photos de plantureuses femmes, aux formes généreuses et arrondies. N’hésitez pas à parcourir le reste de mon œuvre, pour y découvrir des beautés féminines appartenant à ce type de physique. Et comme je cite toujours mes sources dans le premier commentaire, vous pourrez aller chercher d’autres images des dames qui vous plaisent le plus.

Rien que pour vous, gens de passage, j’ai ajouté ici quelques échantillons.

Bon fap-fap !

Pour commencer, l’image présente dans la version initiale de l’article.

2363235839_250d48a01f

 

Des femmes pas trop rondes, mais avec des courbes qui interpellent

Maritza Mendes (de son pseudonyme, Mexican Lust, ou quelque chose comme ça).
Source (https:// vecinabella.wordpress.com/2010/02/03/maritza-mendez-de-mexicanlust-madura-mejicana/)
Charda XL
Source : lien mort, mais voici une collection bien sympa (http:// www. gratistaringa.net/f30/tu-pediste-1408345/)

Des femmes un peu plus rondes, et avec une belle poitrine

Jenny Hill
Source (http:// www. myboobsite.com/blog/jenny-hill-38q-fills-the-q-cup-bill/)
Eden Mor, top model israélienne. Je tenais à le préciser parce que les seules idées qu’on a tendance à associer à ce pays sont des bombes et des gens qui se battent entre eux. Eh ben y’a pas que ça.
Lien vers une autre image d’elle car le lien d’origine n’existe plus (http:// stexpanded.wikia.com/wiki/File:Eden_Mor_as_Lt_Cmndr_Tahna_Malyik_%28off_duty_@_pool%29.jpeg)

Encore plus ronde, et encore plus de formes

Simone Fox, et sa poitrine magique. Miam miam.
Lien vers une autre image car son site officiel simonefox.com n’existe plus (http:// www. chubbyheaven.com/410/black-bbws/simone-fox-and-her-huge-black-tits.html)
Diamond, cette fois-ci c’est la courbure des fesses qui est intéressante. Cette personne est également assez présente sur le site mercedesBBW.
Source (https:// myspace.com/honeybunz5/mixes/classic-my-photos-594890/photo/316468233)
Petite disgression :
on oublie un instant les rondeurs pour un combo classe : fourrure + silicone + asiatique.
Il s’agit de Minka. Vous noterez la trace de bronzage.
Source (http:// eroticity.net/threads/8305-Minka?s=b81b1e3ed8cceb5f7b9358a0eb1f5278&p=120420&viewfull=1#post120420)

Femmes très rondes, mais avec peu de poitrine (du moins proportionnelement)

Ice Kreams Fantasy Palace. (Le palais de la fantaisie des glaces … wtf ?).
Source (http:// web. archive.org/web/20100917162317/ http:// icekreamsfantasypalace.com/tour/tour6.html)
Le lien était mort, heureusement webarchive, notre éternel ami gardien de l’éternité, est là.
ice kream fantasy palace
Ginger BBW. J’aime bien le maquillage excessif. Ca fait très cochonne.
Source (http:// galleries.pichunter.com/krawl/216/2168438/index.html)
Lien semi-mort, et webarchive ne nous est d’aucun secours sur ce coup là. C’est pas un drame, y’a plein d’images d’elle ailleurs.

Rondeur maximum, volume maximum, seins maximum

Shauna Moon. Par contre, c’est assez difficile de trouver des images d’elle. (Du moins quand on n’a pas envie de payer).
Source (http:// www. boobpedia.com/butler/images/4/4e/Shauna_Moon.jpg)
Dawn Perignon (hahaha, lolilol le jeu de mot !!!!)
C’est tout simplement ma top modèle préférée toute catégorie. Une superbe poitrine, des superbes fesses, un très joli visage. Et elle a l’air toute douce.
Source (http:// www. msdawnp.com/updates.html)
Je vais même vous en mettre une deuxième :
Et maintenant, précipitez-vous sur tout le reste de mon blog ! Merci.