Lettres à des gens imaginaires

Coucou.

Une fois de plus, j’ai loupé le coche de l’article de début de mois destiné à surprendre les lecteurs du nouveau magazine 42. De toutes façons, ça va être un peu compliqué de maintenir une production de connerie aussi haute que jusqu’à d’ores et déjà. Ainsi soit-il.

Alors bon, voici trois petites lettres écrites à trois personnages imaginaires, avec, pour chacune d’elle, la photo d’un personnage non-imaginaire. Les gens qui me connaissent vont me dire : « Hey, mais c’est pas bien ! Tu portes une atteinte au droit à l’image de ces gens. Ils ne t’ont pas donné leur accord pour apparaître dans ton blog de mayrde ».

Portage d’atteinte, il y a, possiblement. Mais pas de ma part. En effet, ces images sont toutes sous une licence Creative-Commons. C’est donc le photographe original qui serait éventuellement coupable. Moi je ne suis qu’un gentil petit copieur naïf.

Et comme d’hab’, les sources des images sont dans le premier commentaire.

Renée Roblouche

old woman market

Bonjour Renée.

Je t’écris pour te remercier de m’avoir envoyé ces choux à la crème nucléaires avec double couche de sucre-glace intégrée. Ils sont très bons. Mais j’ai un peu mal aux dents maintenant. Est-ce que tes chats vont bien ? La dernière fois que je suis venu, tu en avais 37. Des nouveaux venus sont-ils arrivés ?

J’espère que tes rhumatismes ne te font pas trop mal pendant les jours de pluie. Ici tout va bien. Je vais peut-être changer de mixer.

Gros bisous, et à bientôt.

Réchèr

Igor Krankelstein

mad scientist

Bonjour Igor.

Comment ça va depuis l’accident avec le brûleur à gaz ? J’espère qu’il te reste encore quelques souris, et que tes recherches sur le vaccin de la grippe A avancent bien.

Ici c’est calme. Il fait un peu froid. Mon boulot au laboratoire d’analyses médicales se passe bien. Germaine n’arrête pas de me draguer, faudrait que je fasse quelque chose…

Remets-toi bien, et passe le bonjour à Roswell.

Réchèr

Hector-Henri Lumière-Blanchet

professeur classe

Monsieur Lumière-Blanchet,

En tant que responsable du planning des conférences du 57ème congrès des lampadairologues assermentés, j’ai l’honneur de vous proposer de prononcer le discours d’introduction. Le thème de cette année se trouvant être : « Applications optimisatoires de l’abaque théorique sur la relation entre la curseurisation spatiale verticale et les coordonnées chromatiques de la fonction photonique ».

En espérant que vous nous ferez le plaisir de nous honorer de votre présence, veuillez recevoir, monsieur, l’expression de mes salutations.

Réchèr

Voilà. C’es tout

Sinon là, visuellement parlant, je vais me faire cuire un oeuf.

Un peu comme Juicy, qui visuellement parlant, se fait cuir un pantalon.

Juicy Little Fat Girl pantalon 02

Juicy Little Fat Girl pantalon 08

Concours pour gagner un code de NaturalChimie 2

mad scientist 2

La société de jeux vidéo « Jumeaux de Mouvement » va à nouveau provoquer une vague de décorporatisation massive auprès des ouvriers-codeurs et autres grouillots de bureau, avec sa dernière chronophagerie magistrale et finement ciselée : NaturalChimie ! (http:// www. naturalchimie.com/)

Comme je suis plus rapide que l’ombre de la lumière, j’ai pu me procurer un compte, et j’ai habilement influencé ma chérie pour qu’elle fasse de même. Je suis donc en possession d’un nombre bigbanguesquement stratosphérique de 2 (DEUX !!) codes d’activation, que je met en jeu dans un prestigieux concours de type : pas-du-tout-pour-faire-péter-mes-stats-de-blog-non-non-rien-a-voir.

J’avais déjà organisé un événement de ce genre lors de la ruée sur les codes Skywar. Pour candidationner, vous devez écrire un truc. Ça peut être une rédaction, un texte, un poème, une dissertation, une nouvelle, un roman, une chanson, n’importe quoi. La longueur n’est pas imposée, mais le titre l’est, il s’agit de :

Transmu

tation

Avec éventuellement un point d’exclamation ou d’interrogation à la fin, c’est vous qui voyez. Ce titre est assez sybillin, et c’est fait exprès.

Je n’impose rien de plus, soyez libre, et lâchez-vous. Bien évidemment, il faut que ça sorte de votre cerveau. Le copier-collage de n’importe quel texte piqué sur internet sera passible de poursuites.

« Poursuite », ça veut dire qu’on prendra des voitures, on roulera à 1000 à l’heure dans les rues d’une ville américaine quelconque, on aura des flingues et on se mitrailllera dessus comme des tarés. Et y’aura le responsable du karting qui agitera un drapeau noir parce que j’aurais pas envie de me laisser doubler. Oups. Excusez-moi je fais ressortir mes traumatismes personnels. Ce n’est rien.

Votre création doit être postée dans les commentaires de cet article, avec un moyen pour que je vous joigne en privé (adresse mail, blog, retrouvaille dans une cave, …), le jury débilera, et les gagnants remporteront leur précieux code.

Clôturage et pâturage du concours quand j’en aurais envie, et une fois que j’aurais pris mon petit déjeuner.

À vos e-stylos-plume, mes amis.

Edit 2010-04-23 :

Ces messieurs-dames de la Motion-Twin ayant un peu tardé à valider mon annonce sur leur blog (ouh les vilains), je recule un peu la date de clôturage.

Edit 2010-04-24 :

Bon, j’ai pas d’amis. Ou alors si, j’en ai, mais ils veulent pas m’écrire des textes débiles. Le concours est donc toujours en cours (haha). Les codes sont toujours là. Au boulot, les gens. Vu l’engouement pour cet événement, le premier qui participe avec un minimum de motivation gagne un code. Allez hop. Plaf.

Ah j’allais oublier. C’est pas parce que des milliers de gens vont soudainement venir sur mon blog que je vais déroger (et ça fait beaucoup de Roger) à mes traditions. Voici donc une belle image de femme ronde. Il s’agit de Sofia The Rose. Comme c’est bientôt l’été, elle est en robe, et elle regarde le ciel bleu azur d’un oeil amoureux.

Sofia The Rose robe