Life is your creation

Aujourd’hui, c’est l’article mensuel pour raconter ce que j’ai fait dans le dernier magazine 42. Je vais le faire rapide et pas trop m’étendre dans le n’importe quoi, parce que je suis à la bourre sur mon article en cours.

En revanche :

J’annonce que J’ANNONCE QUE

J’ANNONCE

Qu’il y aura un énorme article-fleuve sur le monde corporate, ici dans mon blog, avant la fin du mois. Ça racontera une journée chez Deus Unlimited. En attendant, relisez tout le contenu de la catégorie « l’univers fascinant du travail », pour vous refamiliariser avec les personnages et les lieux.

Ceci étant dit, on en revient au dernier 42 (http ://42lemag .fr/archive_n20.php).

Le thème c’était : les girlies !!

magazine 42 couverture du numéro 20

Ca veut dire quoi « girlies » ? Je sais pas exactement. C’est les femmes, mais en gamines, avec du rose et du kawaïï partout.

Comme le disait si bien ces philosophes de la vie que sont le groupe de musique Aqua :

« Je suis une Barbie fille,

Dans un Barbie monde.

La vie en plastique, c’est fantastique.

Tu peux brosser mes cheveux, me déshabiller partout,

Imagination, life is your creation. »

Ce qui nous amène à la question : « Aqua bon ? »

Ce aqua je réponds : « tout ».

Il est à quoi bon de tout.

Et donc qu’ais-je fait dans ce numéro ?

Page 13 : les deux fausses pub

Les images de dollz, je trouve ça pas si pourri. C’est pas des gigantesques œuvres d’arts, et c’est tout pixelisé, mais c’est fait avec un minimum de soin et de détail. Les gens qui ont dessiné les « parties élémentaires » (fringues, corps à assembler, …) ont un certain talent, même s’il est cucul-la-praline.

La deuxième pub est à propos des duckfaces. C’est à la mode. Pourquoi pas. J’veux dire, y’a quelques années de ça, on imitait Courtemanche dans les cours de récrés. Donc maintenant, du duckface, oui, ça se tient.

D’ailleurs, en voilà un de joli :

beth ditto evans 2

Les plus branchés d’entre vous auront reconnu Beth Ditto, la superbe chanteuse de Gossip. Un blog avec des images de femmes rondes sans Beth Ditto ne serait qu’une coquille vide et brisée, mouchetée de quelques approximatives tâches de sperme tentant de conférer un minimum de sens esthétique au truc, sans vraiment y arriver.

Donc Beth Ditto. Et pour bien vous montrer qu’elle vaut le coup, la voilà avec son corps en entier. (Elle fait une tronche bizarre, mais osef).

Beth Ditto : un nuage de joie de vivre dans une tasse de féminité

Beth Ditto : un nuage de joie de vivre dans une tasse de féminité.

Page 48 : reportage people sur la soirée ménopause de Susan Boyle

Montage photo dégueux et bancal, avec du rose partout, reprenant les codes esthétiques de ces parpaings de subtilité que sont les journaux people.

Et mine de rien, ça prend du temps de faire 2 pages toutes cheap comme ça. Le plus dur, c’est de trouver les images qui vont bien. Ça me fait penser que pour ce genre de travail, il nous faudrait des moteurs de recherche un peu moins psychorigide que Google Image et consorts.

Les humoristes et autres trublions du monde moderne se moquent d’un tas de gens (politiques, peoples, vulgum pecus, …), mais ils gardent une certaine distance et un minimum de respect envers quelques personnes en particulier, telles que l’abbé Pierre, Gandhi ou Susan Boyle.

J’ai eu envie de faire osciller cette limite en éructant une farce bête et méchante sur cette icône inmoquable. Susan Boyle représente l’espoir que tout un chacun est en droit d’avoir : celui de devenir célèbre, alors qu’on n’est pas censé l’être au départ. Ce serait donc très mal vu de la traîner dans la boue, ça équivaudrait à traîner l’humanité entière dans la boue, ainsi que l’égalité des chances qui lui a été promise.

Eh ben moi je l’ai fait. Ça fait pas de moi un héros, juste un petit enfoiré de connard méchant et sournois. Et c’est ce que je voulais. Je suis la trace de pourriture que vous avez créée, à force de me considérer comme une trace de pourriture. « Life is your creation », comme on a dit. C’est votre histoire…

Mais place à la fantaisie et au rire !

adult big top clown

page 63 : Myrtille et le langage universel

C’est un conte de fée, illustré par Gumli. Un vrai conte de fées, épique et tout. Y’a zéro humour. Aucune moquerie sur le fait que les contes de fées, c’est trop naïf, que la morale qui y inhère est barbante, etc.

Nous à 42, on aime bien l’humour. Alors on met du lol tout partout. Eh bien cette fois-ci, y’en a pas. J’avais envie de changer un peu, voyez. Et pis je suis pas sûr de vraiment aimer l’humour en fait. J’ai déjà dit cela.

Ce conte a pour sujet les limites humaines, le langage, la rencontre avec l’Autre, et les difficultés de compréhension qui en résultent. Mais comme c’est un conte, je voulais que ça se finisse bien, alors les problèmes de compréhension finissent par être résolus.

J’avais envie d’insister sur ce thème du langage, parce que dans mon boulot, je perds un temps considérable à essayer de comprendre et d’expliquer des choses à des gens qui ne savent ni lire ni écrire.

Mais je vous balance cette assertion un peu brutalement. Il n’est pas impossible que le problème vienne de moi, et que ce soit mes collègues qui perdent du temps par ma faute. (C’est tout à fait impossible).

Pour clôturer le blabla, voici une image de Beth Ditto déguisée en fée, même si elle est pas vraiment déguisée en fée.

Beth Ditto McQueen

Je sais pas si vous réalisez, mais de nos jours, c’est super dur de trouver des images de femmes rondes déguisées en fée. Encore une fourbitude de ce Google Image mal fichu.

À dans même-pas-15-jours pour mon article-fleuve !!

Une réponse à “Life is your creation

  1. Source des images.

    La couverture du numéro 20 du magazine 42.
    http://cur.lv/1q0nf
    http ://42lemag .fr/archive_n20.php

    C’est Zenito qui l’a faite. Gloire à lui. Que les ouvriers chinois de Noël remplissent sa cheminée de jolis petits jouets mignons en gentil plastique qui ne fait pas mal à la peau.

    Beth Ditto qui fait un duckface.
    http://cur.lv/1q0ng
    http ://yagg.com/2010/09/15/les-premieres-photos-de-la-nouvelle-collection-de-beth-ditto-pour-evans/beth-ditto-evans-2/

    Je ne sais pas qui est ce Evans pour qui elle fait une nouvelle collection, mais je parie au moins 2 parpaings et demi que c’est pas une collection de timbre. Quoi que… Un timbre avec Beth Ditto dessus, ça pourrait le faire. Mieux que Zidane en tout cas. Pour le léchage, ça doit être bien plus agréable. Et y’aurais moins de risques de se prendre un coup de boule.

    Beth Ditto dans sa robe nuageuse.
    http://cur.lv/1q0nh
    http ://www .lepost.fr/article/2009/07/11/1616674_et-puis-je-la-remet-beth-ditto-quel-cu-lot-j-aime-bien.html

    Cette dite robe met avantageusement en avantage ses formes. Par contre, niveau sobriété du maquillage, on n’est pas sur la bonne voie.
    Les nuages, ça me fait penser à la pub toute pourrie où un crétin de sale gosse dit : « Destination le cloud » (prononcez « claoudde »), et là son ordinateur se transforme en super-ordinateur, tout ça pour voir un autre crétin de gosse jouer avec un emballage. Nan mais merde quoi. Bill Gates s’est cassé le cul à essayer de sauver le monde des vilains logiciels libres, tout ça pour une gabegie pareille avec des gosses publicitaires inutiles ? J’préfère encore jouer au démineur.

    Costume de clown psychopathe avec un sourire qui fait peur.
    http://cur.lv/1q0ni
    http ://www .halloweencostumes.org/big-top-clown-costume.html

    Tiens, ça me fait penser à une blague qu’Isaac Asimov s’est amusé à intégrer dans son autobiograpie. Je la recopie plus ou moins tel quelle, sans aucune honte. (Après tout, je suis même pas sur qu’Asimov connaissait l’auteur original de la blague).

    C’est un mec qui va chez un psychologue. Celui-ci l’ausculte et lui dit :
    – Vos traumatismes sont profonds et graves, et il faudra beaucoup de séances et une longue thérapie pour vous en sortir. Dans l’immédiat, je ne peux que vous suggérer d’aller voir le spectacle du clown Grimaldi. Il est très drôle. Ça ne réglera pas vos problèmes, mais vous passerez un bon moment pendant une soirée.
    – J’ai bien peur que cela ne soit pas possible.
    – Pourquoi donc ?
    – Parce que je suis le clown Grimaldi.

    J’adore cette blague. Elle est vraiment super. Je la ressortirais sûrement à l’occasion.

    Encore Beth Ditto dans un défilé de mode.
    http://cur.lv/1q0nj
    http ://victoria-passion.blogspot.com/2010/04/fashion-icon-alexander-mcqueen_22.html

    Eh bien une fois de plus, elle est très jolie cette grande dame du monde moderne. Mais si elle pouvait se déguiser en fée à un moment ou un autre de sa vie, ça m’arrangerait fortement. Ah, et pour mon prochain article, il me faudrait aussi une femme ronde déguisée en noble. Avec la perruque et tout. Si son modiste-manager vient lire mon blog (il pourrait, si si !), qu’il transmette le message. Merci mon brave.
    En attendant, vous pouvez toujours vous distraire en vous moquant de la phrase à la con qu’on trouve sur ce site « victoria-passion-ha-ha-ha » :
    « Nothing great in the world has ever been accomplished without passion ».
    Magnifique. On sent dans cette phrase la constante hésitation entre le Captain Obvious inutile, et le grand n’importe-quoi inutile aussi. J’adore les proverbes. C’est un peu les chewing-gum jetables de la poésie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s